Récit de la course : Les Carrières by Night 2016, par Olivier THERONDEL

L'auteur : Olivier THERONDEL

La course : Les Carrières by Night

Date : 5/11/2016

Lieu : Mondeville (Essonne)

Affichage : 308 vues

Distance : 21km

Matos : Des chaussures de trails par chères dont les crampons semblent en bout de course.

Objectif : Se dépenser

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Dans d'une ambiance éthérée.

Cette année 2016, les conditions météologiques étaient moins clémentes que celles de 2015. S'agrégeant à une fraîcheur génératrice de vapeur opacifiante (obtenue lors de l'expulsion de l'air expiré par la bouche), un léger crachin venait de temps à autre altérer la vision nocturne. Comme dans un rêve, cette distortion de la perception, me plongeait dans d'une ambiance éthérée.

Les ondées matinales ayant transformée le parcours en terrain glissant, les plus précautionneux et les bigleux faisaient preuve d'une certaine retenue lors des descentes. Compte tenu de la probable difficulté des secours pour accéder à certaines partie de la forêt, il fallait mieux en effet éviter de se ramasser la gamelle de trop, celle qui fracasse la délicate cheville contre un rocher.

Etrange sensation que cette impression de pouvoir potentionnellement se retrouver abandonné en rase campagne au milieu des sangliers. Peur de finir comme cet improbable caddie, laissé choir aux alentours du 15ème kilomètre, par des ravers en goguette.

Je vous passe les détails sur les phases d'euphorie, d'épuisement et de désespoir (et de branches dans la tronche) qui ont agrémenté alternativement ma course de 21 km: ces petits tracas étaient vite oubliés devant mon vin chaud à l'arrivée. 

Olivier T

2 commentaires

Commentaire de caro.s91 posté le 07-11-2016 à 17:52:10

Tout à fait d'accord pour l'ambiance éthérée ... en particulier avec mes lunettes et la pluie fine et la frontale, je suis restée très prudente dans la partie "Carrières" ne voyant guère le sol!

Commentaire de LutetienND posté le 07-11-2016 à 19:55:26

Bravo pour ce CR bref et qui va à l'essentiel (le vin chaud)

Bon, cette année, seuls Nif-Nif et Nouf-Nouf ont fait la mythique Carrières by night. Naf-Naf -c'est moi- était resté au lit avec début de bronchite. Pour comprendre... voir le CR de l'an dernier
http://www.kikourou.net/recits/recit-17995-les_carrieres_by_night-2015-par-lutetiennd.html

Mis à part ça... j'ai connu aussi cette sensation embuée lors d'une précédente édition. Au bout de quelque km, j'ai rangé mes lunettes de course dans mon porte-bidon et ca allait mieux sans lunettes qu'avec des lunettes couvertes de condensation et de pluie. Mais du coup, elles ont frotté sur la toile et le lendemain, j'avais des lunettes avec un des verres (en plastique) un peu rayé. Depuis, chaque fois que je les mets par beau temps (comme cet été pour la Grande Tranversée des Mélèzes du Mercantour)... j'ai un peu de brume devant les yeux, et ça me fait me souvenir de ces $@#!§ de Carrieres by Night.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran