Récit de la course : Odyssea - 10 km 2016, par izanagi

L'auteur : izanagi

La course : Odyssea - 10 km

Date : 2/10/2016

Lieu : Paris (Paris)

Affichage : 594 vues

Distance : 10km

Objectif : Se défoncer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Qui pourra battre le boss ? (Paris Odysséa 2016 challenge entreprise)

Paris Odysséa, une fois de plus notre entreprise (Biopath) est au rendez vous. Et cette année ce n'est pas moins de 150 salariés qui seront réunis autours de cet évènement caritatif.

Mais le plus important c'est qui pourra battre le Boss ? En effet l'année dernière mon patron, Nicolas (un collègue) et moi avions fini le 10km relativement proche les uns des autres, et avions même trustés le top 3 de l'entreprise. 43'10 pour mon patron et 43'50 pour Nicolas et moi. C'est donc tout naturellement que cette année l'esprit de competition est à son comble, avec pour objectif détrôner le patron.

Entrainements secrets, info, intox, difficile de déméler le vrai du faux dans les dires de chacun. Rallonger ses temps pour endormir l'adversaire ou bien les raccourcir pour lui mettre la pression ? Je décide de jouer carte sur table, je vise 42'/42'30 (plutôt 42'30 ^^ d'autant plus que je travaillerais la nuit avant la course)

Mon patron annonce environs 43' et mon collègue 42' cela s'annonce une fois de plus serré.

Le jour de la course arrive , nous nous retrouvons tout les trois un peu avant et rentrons dans le sas. En attendant le départ on se jauge, en se charriant gentiment. J'ai envie de faire un petit pissou mais plus le temps cela attendra...

C'est parti nous passons sous l'arche placée sur l'hyppodrome de vincennes. J'attaque la courbe en me plaçant à l'intérieur. Mauvaise idée des espèces de poteaux arrivant à hauteur de genoux sont là, très dangereux car peu visible au milieu de la foule. Certains parviennent à les esquiver au dernier moment, mais inévitablement d'autres se les prennent de plein fouet (mauvais point pour l'organisation).

Sortis de l'hyppodrome, je suis dans le rythme à 4'13/km, j'aperçois mon patron et Nicolas devant. Ils s'éloignent petit à petit je décide de ne pas les accrocher pour ne pas me cramer. Contrairement à eux qui habitent tout proche et s'entrainent régulièrement ici, je ne connais pas bien le parcours qui a été modifié pour raison de sécurité.

J'arrive au kilomètre 6 toujours dans l'allure et j'attaque l'allée royale( je l'attendais celle là) cette "montée" se trouvais vers le 8km les années précédentes. Là je m'éfforce de ne pas perdre trop de temps du coup je pousse un peu le cardio. En haut de la côte je suis en 4'15min/km, ça va je peux encore espèrer faire 42'30. Je n'ai toujours pas récupéré mes collègues ou alors je ne les aient pas vu. il faut dire qu'il y a du monde.

Au kilomètre 7, je vois une sorte de faux plat montant, je ne m'y attendais pas et cela ne fait pas mon affaire car je commence à être dans le rouge. Je m'accroche mais cela va être le début de mon agonie... Cette montée me semble interminable, je regarde ma montre et je vois que je perds du temps, pire j'avais ciblé ma vitesse et elle se met à bipper me rappelent sans cesse que je suis à la ramasse. 4'16min/km...bip...4'17...bip....4'18.... des coureurs que j'avais doublés sur le début du parcours me dépassent. Mentalement c'est dur je sais que mon patron est devant et que je ne le rattraperais jamais, reste Nicolas (je compte sur toi poto !).

Kilomètre 9 ça redescent un peu et je relance comme je peux, un derniers coup de cul pour rentrer sur l'hyppodrome, cette arche me paraît si loin... je n'avance plus. Je perds encore quelques places mais ce n'est plus qu'un détail.

Finalement j'en termine en 43'42 j'ai limité la casse... Je suis déçu, pas de très bonnes sensations pendant la course et j'ai clairement manqué de caisse. Un jour sans, cela arrive maintenant je vais me concentrer vers mon prochain objectif l'endurance trail des templiers.

Je rejoins notre stand entreprise où je retrouve mon patron ainsi que Nicolas. J'annonce mon résultat peu glorieux et j'essaye de deviner qui a fini en premier. C'est plein d'espoir que j'annonce Nicolas 1er en 42'.

Bingo ! il a bien mis 42' sauf que mon patron lui à mis 41'16... IL a dû charger à l'entrainement !!

Quoi qu'il en soit on va en entendre parler pendant longtemps au travail...

3 commentaires

Commentaire de Freddy55 posté le 03-10-2016 à 08:15:14

Sympa ton récit, tu sais ce qu'il te reste a faire pour l'année prochaine.
Entraines toi bien ;)

Commentaire de izanagi posté le 03-10-2016 à 18:04:40

Merci, descendre à 41min va être difficile, mais je me dois de tout donner ! Question d'honneur ^^

Commentaire de centori posté le 04-10-2016 à 14:53:05

les challenges sportif entreprise c'est vraiment super
cela permet de se voir dans un contexte différent, le patron en short cela met tout le monde à égalité dans l'épreuve
et cela crée de la cohésion dans la boite et ça c'est vraiment un plus.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran