Récit de la course : Trail des Balcons d'Azur - 46 km 2016, par banditblue29

L'auteur : banditblue29

La course : Trail des Balcons d'Azur - 46 km

Date : 24/4/2016

Lieu : Mandelieu La Napoule (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1277 vues

Distance : 46km

Objectif : Terminer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail des balcons d'Azur - Où comment foirer son hydratation?

Pas disponible pendant les vacances scolaires, je décide de préparer l’Ultra Lozère avec le Trail des balcons d’Azur.
Le retrait des dossards est rapide, je trouve une place de parking pas loin,…. Pas de stress. La file d’attente stratégique.

2016-04-24 06.51.00.jpg
2016-04-24 06.51.00.jpg (254.04 Kio) Pas encore vu



Le briefing, le parquage dans l’aire de départ. A 7h, c’est parti. Je me cale en queue ;-).
La 1ère partie n’est pas vraiment difficile et il y a encore le temps. Je prévois de mettre entre 8 h et 8h30. Nous empruntons des autoroutes…. De belles pistes DFCI…. Rien de bien difficile question technique, sauf que je ne sais pas marcher vite (et j’ai pas envie de presser le pas). Je double un peu et je me fais doubler… Beaucoup. Bof, un parcours pour coureurs...

La météo étant fraîche, sur Mandelieu je n'ai pas vraiment consommé de liquide puisque j'arrive au 17ème au bout de 2h30 en ayant bu que 3/4 de litre. Le ravito suivant étant 8,5 km plus loin, je ne fais pas le plein. Juste je bois 20 cl de coca, je mange et je repars.

2016-04-24 08.19.17.jpg
2016-04-24 08.19.17.jpg (267.44 Kio) Pas encore vu

 

2016-04-24 09.51.27.jpg
2016-04-24 09.51.27.jpg (207.72 Kio) Pas encore vu



Au 25ème après 4 h, j'ai bu au total 1,5 l. Jusque-là, tout va bien, je suis à l'aise mais le soleil est présent depuis presque 1h.... Je ravitaille.

2016-04-24 09.53.08.jpg
2016-04-24 09.53.08.jpg (223.47 Kio) Pas encore vu



30ème km, début des em....des. L'adducteur droit commence à grincer en même temps que le TFL....
Je n'y prête pas trop attention mais quand même à force, ça me soucie....
Le temps passe et la fin de la descente est physiquement difficile.

2016-04-24 12.03.20.jpg
2016-04-24 12.03.20.jpg (329.44 Kio) Pas encore vu



Le ravito de Théoule est bienvenu. Depuis quelques km, j'ai relancé l'hydratation en même temps que je me maudis d'avoir oublier ma casquette.
Quand je repars, je suis presque contente d'attaquer une grimpette bien raide. En montée, je n'ai pas mal donc même si c'est difficile, ce n'est pas si terrible. A mi-chemin je double M. Vomito (je l'entends de loin ). Je ne peux m'empêcher de lui dire qu'il doit être déshydraté.... Ouh la belle donneuse de leçon! Pour l'heure, j'ai pas encore compris.... Que pour moi aussi, la déshydratation est là.....
Un peu plus loin, je double (ce n'est pas la 1ère fois que je les rattrape et qu'ils me doublent.... ) 2 gars assis à une dizaine de mètres l'un de l'autre qui pestent sur la longueur de l'ascension..... Alors que nous sommes à moins de 200 m du sommet.... 2 km de grimpette, c'est pas la mort! Je ne me prive pas de leur dire en même temps que je me remémore la montée vers la crête de Serre de Clapeiruole pendant l'UTCAM avec " il reste que 500 m ... de D+"  !
En attendant j'ai oublié mes tendons douloureux. Jusqu’à la prochaine descente…. Une fois en haut, il reste 10 km…. Je freine pour ménager mes raideurs… Qui ne s’arrangent pas…. Bouh…. Sans ça, je serai, je pense à l’aise pour courir…. Pppffff, la loose…:-( . Ça n’augure pas un Ultra Lozère serein …. Vraiment, je vais devoir me préserver si je veux aller au bout. Accepter de flirté avec les BH….
Mouais, km 40 : Ravito surprise. Je fais un appoint sur un bidon. Ne reste « que » 6 bornes mais je n’ai pas envie de tomber à sec…. Il fait toujours aussi chaud…. Jamais je ne réaliserai que la course se déroulait aux heures les plus chaudes de la journée…. Ben, oui il est 14h….
Encore une petite montée pour me soulager.

2016-04-24 14.19.49.jpg
2016-04-24 14.19.49.jpg (364.76 Kio) Pas encore vu



Avant la dernière descente…. Ouch ! Debout sur les freins ! Ça m’agace parce que ce n’est pas supra technique non plus…. Mais j’ai mmmaaaalllll….. L’arrivée sur la route en bas est à peine un réconfort…. J’avance pas….. Je m’applique tout de même à tenir à moins de 10’ au km… Depuis quelques temps (depuis que je sais qu’il n’y a que 46 km au lieu de 47), je crois pouvoir passer sous les 8h…. Je me fais doubler par la future 3ème V2 (que j’avais doublé par 2 fois précédemment).
Une côtelette, le passage au-dessus de la voie ferrée, une descente d’escaliers… Un panneau de danger ? Je me souviens m’être interrogée sur « le danger » à chaque fois…. A part sur un passage vraiment ardu, le reste demandait juste de la vigilance… Peut-être suis-je trop habitué aux descentes « techniques » ?!

On longe la plage, courir dans le sable….. Beurk! Passage sur le bord de mer. Je passe devant un ado, qui m’indique le chemin…. Devant lui, je dévie à gauche… Il m’interpelle : A droite, à droite !
Je lui réponds : Oui mais à droite, y a une marche à sauter…. !
Lui : Mais elle est toute petite….
Moi : Je sais, mais là elle est vachement haute en fait !
Contournement du château… Et l’arche d’arrivée et son tapis rouge ! Super, je suis arrivée :-).
Un peu plus tard au ravito en même temps que je sirote une eau gazeuse, je réalise que j’ai mal au crane…Mince, je suis déshydratée… !
Je regagne la voiture, l’adducteur est plus que grincheux….
Encore un peu plus tard….. Tiens j’ai déjà eu mal à l’adducteur droit sur les 8 derniers km du LUT en 2013…. Tellement mal que j’avais du mal à courir, puis à marcher pour rentrer…. 2 jours après, c’était passé….
Là aussi, avec le recul j’avais foiré mon hydratation…. La 2nde partie avait été particulièrement chaude et j’avais marché à l’économie question boisson…
C’est bête…. De se flinguer les tendons pour une histoire de liquide!
Grâce à ça, je vais mettre plus de temps à récupérer…
Heureusement que j’ai 3 semaines light avant l’Ultra Lozère….

Constations à part mes soucis "perso", les paysages sont superbes, le balisage parfait, les ravitos bien fournis, les bénévoles aux petits soins.
Une rose pour les filles à l'arrivée.
Une course bien rodée, à recommander.
Félicitations au vainqueur MH4 avec lequel j'ai souvent cheminé et au 4ème MH3 que j'ai souvent suivi et bien sûr

à la 3ème M2F.

4 commentaires

Commentaire de Jean-Phi posté le 27-04-2016 à 09:27:49

"marrant", j'ai l'impression de revivre mon calvaire de 2011 sur cette course (qui en fasait 52 avant). Déshydratation, soleil et adducteurs douloureux, tout pareil !!
Bravo pour être allée au bout tout de même, ça aidera moralement pour l'ultra Lozère de se rappeler de cette course.

Commentaire de Mamanpat posté le 27-04-2016 à 14:01:04

La dernière descente pas hyper technique... Effectivement, tu dois être aguerrie, je la trouve hyper mega technique comme la majorité des sentiers - hors pistes DFCI donc - que l'orga vous a fait emprunter !
Bravo et bonne recup pour la Lozère !

Commentaire de shef posté le 27-04-2016 à 14:35:42

Merci pour ce CR.
Effectivement l'hydratation est a soigner dans l'Esterel ou il fait vite tres chaud, meme a cette epoque de l'annee.
Je pense que le ravito improvise du 40eme km a fait plaisir a beaucoup de monde.

Commentaire de banditblue29 posté le 27-04-2016 à 21:29:28

@Jean-Phi : J'essayerai d'éviter de reproduire, mais j'essayerai surtout si je reconnais à nouveau ce genre de symptômes, de faire comme fredo2l_Esterel, prendre le temps de me réhydrater ;-).
@Mamanpat(je me souviens t'avoir aperçu sur le LUT, toute en rose, en 2013 ;-)): Quand je dis "pas hyper technique", c'est que je fais toutes mes sorties rando-course dans le massif de Sicié, en dehors des DFCI....
Alors faut relativiser, je suis loin d'être rapide.... Quand je descends...
Et puis, en plein jour.... C'est pas comme en pleine nuit... :-)!
@Shef : C'est clair que le ravito bonus.... C'était le top.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran