Récit de la course : Semi-Marathon Grenoble-Vizille 2016, par chabidou

L'auteur : chabidou

La course : Semi-Marathon Grenoble-Vizille

Date : 3/4/2016

Lieu : Grenoble (Isère)

Affichage : 472 vues

Distance : 22km

Objectif : Faire un temps

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Semi Grenoble-Vizille : ça existe les abonnements ???

Pour l’historique (comme j’ai jamais fait de CR sur cette course) :

1ière édition - 2013 : je l’avais abordé comme une sortie endurance dans ma préparation pour le marathon d’Annecy.  2h02, 950ième/1900 (il y avait moins de monde !!!). Par contre, cette édition était top car l’arrivée avait eu lieu dans le parc…Message aux organisateurs : A REFAIRE !!!

2ième édition – 2014 : à fond, mais sans entrainement spécifique. 1h48, 561ième/2600

3ième édition – 2015 : je suis en prépa pour la Maxi Race d’Annecy, j’ai fait une sortie de 4h la veille, donc j’aborde cette édition en accompagnant Zazou. 2h11, 1780ième/2500.

4ième édition = 4ième participation…je vais demander un abonnement !!!

Cette année, j’ai décidé d’en faire un petit objectif de début d’année. Je me suis concoctée une petit plan d’entrainement comme une grande !

Mon objectif est de passer sous 1h45, soit environ 4min45s par km.

 

9h00 : Petit footing avec Zazou pour rejoindre le parc Mistral, elle aussi rempile pour la 4ième fois !

On retrouve Jo, ancien collègue et surtout mon acolyte càp entre midi et deux.

9h15 : direction les sas. Le SAS 1h30-1h45 pour Jo et moi, Zazou sera derrière 1h45-2h00.

Malgré la foule, il n’y a pas de cohue et d’attente…top l’organisation !

 

9h30 : TOP DEPART

 

Aïe, comme d’hab., je pars trop vite…je suis emportée par le flot de coureurs qui pour certains ont l’objectif de terminer en 1h30 ! Je perds Jo, devant ou derrière, je ne sais pas !

On aborde le cours Jean Perrot, les 3 voies nous sont ouvertes…et ce n’est pas de trop !

Km1 : 4’13

 

Malgré le nombre de coureurs, je ne suis pas embêtée, pas besoin de zigzaguer.

Un fou furieux en vélo a décidé de traverser l’avenue, et il semblait en avoir rien à faire des coureurs, il coupe la route, et se fait intercepter par un bénévole (ou plutôt le vélo percute un bénévole). J’ai juste le temps de tourner la tête, et voir le vélo et le bénévole à terre. Un grand merci à tous ces bénévoles qui sans eux, cette course n’existerait pas ! J’ai vraiment une pensée pour ce bénévole renversé et j’espère qu’il va bien !

Km2 : 4’22

 

J’aperçois devant moi une tête connue, je m’accroche pour arriver à sa hauteur. C’est bien Chris (un ancien voisin coureur), je ne savais pas qu’il était inscrit. On papote deux minutes, il me dit qu’il sort de maladie et qu’il n’est pas trop en forme…

On arrive au niveau du quartier des maisons neuves d’Eybens, mon ancien quartier. J’aperçois des têtes connues : Béa, Céline, Elodie et Philippe…tous des anciens voisins ! Super l’ambiance, merci !

Chris dépose sa veste à sa chérie et file devant. Il va trop vite pour moi.

Km3 : 4’21

 

Jo revient à ma hauteur. Il était derrière moi depuis le début. Il me dit que je suis partie vite ! Ah bon, tu crois ???!!!

On passe la rocade, et on attaque la légère montée sur Eybens.

Je zieute du regard les copines de danse sur le bord de la route…pas vue ! J’apprends après coup que l’une a crié depuis sa fenêtre en pyjama, et l’autre m’a loupé de qq minutes.

J’aperçois Jeff et sa tribu qui m’encourage ! Ça fait du bien

Km4 : 4’36

 

Premier ravito sur la Place d’Eybens, je ne m’arrête pas. Jo a pris un peu de distance, je le laisse partir devant, il monte mieux que moi.

On passe le rond-point et le vélodrome, et on attaque la montée…

Km5 : 5’12

 

Je paie mon départ rapide ! Je suis en sur-ventilation, j’ai l’impression d’être rouge écarlate, Jo est loin devant, je ne le vois plus. J’ai l’impression de me faire doubler par des wagons de coureurs.

Qu’est-ce qu’elle est dure et longue cette montée ! Pourtant, je la fais tous les jours pour aller au boulot…la perception est différente en voiture !

Km6 : 6’23 (aïe, vu le temps mis sur ce km, j’ai des progrès à faire en montée !)

 

La pente est plus douce, j’arrive à relancer un peu, mais j’ai toujours l’impression de cracher mes poumons. J’aperçois de nouveau Chris au loin, par contre plus de Jo !

Km7 :5’19

 

Je passe le rond-point de Tavernolles. J’aperçois des têtes connues : Cécile une collègue de travail, et Cathy (copine de danse). C’est un petit réconfort avec la montée qui arrive.

Je suis toujours aussi nulle en montée. Et je perds encore du temps.

J’accroche des yeux Chris qui est devant, et je diminue la distance entre nous. En le doublant, il a l’air de bien en baver aussi. Merci Chris, sans le savoir, tu m’as bien tiré sur ce début de montée !!!

Km8 :6’10

 

Au ¾ de la montée, j’aperçois enfin mon Pierrot et mes 3 loulous. J’attendais vraiment ce moment, et j’étais super contente de les savoir sur le parcours.

Je tape dans la main de mon petit Corentin qui m’encourage, je fais signe à mon Lulu qui a l’air d’être ailleurs, et ma Camille se mets à courir à mes côtés. Pierrot court avec moi aussi, et me donne à boire. Je suis tellement dans le dur, que je ne profite pas de ce moment. Et avec du recul, je regrette de ne pas avoir pris quelques secondes pour ralentir (ok! Pierrot, je n’allais pas bien vite, mais bon…), j’aurai aimé profiter de Camille à mes côtés, lui parler et lui dire qu’elle court bien mieux que sa maman.

Je souffle beaucoup, je ne suis vraiment pas bien, j’ai du mal à boire.  Pierrot m’abandonne au bout de quelques centaines de mètres.

Pierrot me dira par la suite qu’il ne me voyait pas réussir mon objectif dans l’état où j’étais.

Km9 : 5’32

 

Enfin la fin de cette foutue montée, je n’ai jamais été aussi contente d’arriver au boulot (eh oui, je travaille sur Brié). J’essaie de reprendre une vitesse correcte tout en retrouvant mon souffle.

Il y a beaucoup de monde, car c’est le passage des relais.

Deuxième ravito, je ne m’arrête pas.

Pierrot m’a dit que Jo est environ 2 minutes devant moi. La descente n’étant pas la spécialité de la limace d’or, je zieute au loin…mais pas de Jo !

Km10 : 5’13

 

Je bascule dans la descente. Je me fais violence pour accélérer (je repense aux conseils de Pierrot : à fond tous le temps). La descente est mon point fort, mais avec l’énergie dépensée dans la montée, je ne sais pas comment mon corps va réagir !

Km11 :4’21

 

Je double pas mal de monde, ça fait du bien pour le moral !

Là, je commence mes calculs pour estimer si mon objectif est encore jouable.

Km12 : 4’14

 

Passage au 12ième km en 1h pile de course, le calcul est facile : j’ai 45 min pour faire les 10 derniers kms, et en plus ça descend…donc OUI, j’y crois ! Mais je sais que les derniers kms sont longs et éprouvants.

Km13 :4’19

 

J’arrive au rond-point d’Uriage, plein d’encouragements (pas de tête connu, forcement ce n’est pas mon coin !). Je crois voir de loin Jo, mais je ne suis pas sure !

J’accélère dans cette belle descente pour revenir sur lui…je me sens bien mieux, la montée est déjà un vieux souvenir.

Km14 : 4’09

 

Je me rends compte que j’ai 2 filles devant moi, qui avancent bien. Je décide de les suivre pour me donner un rythme.

Troisième ravito à Vaulnaveys, je prends un verre d’eau à la volée, et je m’étrangle à essayer de boire le contenu…enfin ce qu’il en reste, car je renverse la moitié par terre (il faut vraiment que j’apprenne à boire en courant !!!)

Km15 :4’17

 

J’arrive enfin à la hauteur de Jo, et je lui dis de s’accrocher et de finir avec moi…mais non, ça ne prend pas !

Je continue de suivre les deux filles. Elles ont vraiment un bon rythme, peut-être un peu rapide, mais je veux essayer de tenir. Toute seule, je me serrai certainement laisser aller.

Km16 : 4’14

 

La longue ligne droite commence…surtout ne pas regarder au bout !!

Les filles sont vraiment constantes, et je sens que je peux tenir le rythme pour l’instant.

Km17 : 4’15

 

Je sens que c’est de plus en plus dur. Mon souffle commence à être de plus en plus court, mais les jambes tiennent. Je me concentre sur les chaussures de la demoiselle de devant.

Km18 : 4’23

 

Petit ravito en eau, je n’en prends pas, l’arrivée approche et je ne souhaite pas m’étrangler une deuxième fois !

Je sais qu’il ne reste plus que 3 km…soit environ 13min à ce rythme ! Je dois pouvoir tenir !!! Mais la descente est finie, et ce n’est plus que du plat.

Km19 : 4’24

 

Je vois le château de Vizille au loin, ça sent l’écurie. Surtout ne rien lâcher, je ne veux aucun regret à l’arrivée.

Je colle toujours les 2 filles, elles sont extra, elles ont un rythme régulier, et ça fait vraiment du bien de s’appuyer sur elles.

Km20 : 4’35

 

Qu’est-ce que les derniers kms peuvent paraître longs !

Mon souffle est de plus en plus court, je dégouline de sueur.

Entrée dans le parc, j’ai de plus en plus de mal à coller les filles

Km21 : 4’33

 

 

Je ne sais pas si j’étais vraiment au bout de mon effort, ou si psychologiquement j’ai relâché voyant mon objectif atteint, mais ma vitesse dans le parc a diminué. Les filles m’ont pris très vite une cinquantaine de mètres.

Km22 : 4’50

 

Dernier virage, sortie du parc, j’accélère sur les derniers mètres.

Km22.04 : 1h44min05s au final OBJECTIF ATTEINT !!! Cool

 

 

A peine arrivée, je vais remercier les filles, Pauline et Catherine (prénoms trouvés dans les résultats). A l’inverse, un gars vient me remercier, il s’était accroché derrière moi aussi.

Ces petits moments partagés avec des inconnu(e)s sont vraiment sympas.

 

Jo arrivera en 1h46min11 (je suis sure que tu aurais pu t’accrocher !)

Chris arrivera en 1h46m54 (pas mal pour qqun qui n’a pas pu s’entrainer et qui était malade)

Zazou arrivera en 2h01m57s (Bravo pour la marge de progression par rapport à l’année dernière, ça sent le moins de 2h pour l’année prochaine !)

 

Encore une belle édition ! Ce semi a de l’avenir…et pourquoi pas une 5ième participation l’année prochaine !

4 commentaires

Commentaire de YaYaBiBi posté le 05-04-2016 à 19:43:55

Bravo en tout cas pour cette superbe performance, j'en suis encore loin !

En tout cas j'étais très touchée par les félicitations de ton mari.

Bravo et continuez bien pour la suite qui je crois va être bien sympa !

Et je confirme que la montée jusqu'à Brié est bien bien plus longue en courant s'en voiture !

Commentaire de ilcourtlefuret posté le 05-04-2016 à 19:59:44

Bravo ! Belle fin de course à un rythme soutenu, tu as dû me déposer vers Volnavey. A 4'10 du km je ne pouvais pas suivre !

Commentaire de Tekrunner posté le 05-04-2016 à 21:14:38

Bravo pour ton temps et ton objectif plus qu'atteint! Visiblement je suis parti un peu derrière toi, et je suis passé devant après quelques kilomètres.

Du coup je peux te rassurer un peu sur "l'événement" du 2e km. Le "cycliste fou" n'a en fait pas percuté un bénévole. La personne qui se trouvait juste là était un policier (pas de bol!), qui n'a pas hésité à l'attraper au vol, le décrocher de son vélo et le plaquer assez violemment à terre. J'ai assisté à la scène à une cinquantaine de mètres, et je les ai dépassés pendant que le policier criait quelques mots doux au gars. Visiblement quelqu'un de pas très bien dans sa tête...

Commentaire de Albacor38 posté le 06-04-2016 à 08:45:59

J'ai assisté moi aussi à la scène de l'avenue Jean Perrot mais sans trop comprendre au final ce qui se passait. Quand je suis passé le gars était par terre et gueulait : "Hé mais j'ai rien fait M'sieur, j'ai rien fait...". Disons que ça fait parti du folklore de la course. En tout cas quelle ambiance et que de spectateurs cette année ! Même si c'est, bizarrement, dans Grenoble et Eybens que la densité est la moins grande.
Ambiance formidable
PS: Beau chrono :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran