Récit de la course : La Sauvage 2015, par caral

L'auteur : caral

La course : La Sauvage

Date : 23/8/2015

Lieu : Pralognan La Vanoise (Savoie)

Affichage : 596 vues

Distance : 24km

Objectif : Faire un temps

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Sauvage

J'avais fait l'impasse sur cette course l'an passé, aussi cette année j'étais super motivé. J'avais bien l'intention de rééditer la même course qu'il y a deux ans. Mais...

Cette année la famille n'a pas suivi et je suis monté seul à Pralognan. Arrivée vers 15h, je vais au camping, je monte la tente et balade dans Pralo. Il y a du monde, il fait beau, on a du mal à croire aux prévisions particulièrement pessimistes de la météo. Et pourtant...d'ailleurs, l'organisation, tellement attentive à la sécurité des coureurs, a changé le sens du TGC. Pour nous évidemment pas de changement..

Je retire mon dossard, et je passe un coup de fil à Mazbert qui n'est pas dispo et je lui laisse un message. Je me balade puis je remonte au camping préparer mes affiares pour le lendemain. Coup de fil de Mazbert, on se retrouve à l'entrée du camping avec sa peitie famille, et on se rend tranquillement à Pralo. 

18h, briefing, on écoute, on applaudit, bref on subit! Ceci dit dans une bonne ambiance, depuis que je viens je connais du monde..Tout ça se termine vers 18h45 et il faut aller manger. Comme il y a peu de kikous sur cette course -apparemment en tout cas- je retourne dîner au resto du camping. Je dîne à la même table qu'un coureur allemand - qui fait le TGC- avec qui je discute pendant le repas, ainsi qu'avec un couple qui vient de la région d'Angers, eux font la Sauvage. Je retrouve aussi Mazbert qui vient dîner avec femme et enfants. Repas fini, je salue tout le monde et dodo. enfin, au lit, je regarde un bout de film, et vers 22h dodo pour de bon. J'ai mis le réveil à 5h30, en fait je me réveille avec 2 mns d'avance ce qui évite à mes voisins de camping d'entendre mon réveil -parce que pour être sûr de l'entendre, je mets le son à fond!

Petit-déjeuner à mon resto habituel, passage préventif aux toilettes et je me rends sur le départ. Pas encore grand monde, on discute, de météo surtout, il n'y a finalement pas eu de pluie cette nuit, peut-être la météo s'est plantée, etc, etc... 7h départ de la navette, 9h arrivée à cet endroit si beau, si magnifique ;( qu'est la station de Val Claret. Le thermomètre affiche 11°, mais -grâce au vent- le ressenti est plutôt de 7-8. Bref, on attend le départ avec impatience, d'autant plus que le temps se maintient, que Mazbert m'apprend en passant que la météo est plutôt clémente au col, donc ça devrait bien se passer.

9h, départ, en trombe en ce qui me concerne puisque j'ai des ambitions! hin, hin...bref, je me cale dans le milieu du peloton dans la 1ère montée, et évidemment, la pluie commence à tomber. Il fait pas chaud du tout, et en plus on mouille, tout ce qu'il faut pour aller encore plus vite. Je cours, je marche, je double plus que je ne suis doublé, tout se passe même si j'ai eu un peu de mal à trouver mon souffle. Maintenant c'est bon et je me suis calé dans un groupe qui monte bien. Mais plus on monte, plus il y a de vent, de pluie, de froid. Plus rien ne contient la pluie, je suis trempé de partout, et malgré les gants, le froisd commence à me mordre les doigts. On arrive en vue du col, et pour faire encore mieux, la météo nous offre un peu de grêle, bien fine, bien de face grâce au vent. Vraiment super, si ça doit être comme ça toute la course!!!

Passage au col en 55mns, j'assure, et tout de suite j'attaque la "descente" vers le refuge de la Leysse. Je mets des guillemets parce qu'au début c'est quand même pas vraiment une descente. Mais divine surprise, il ne pleut plus et le vent se calme. Arrivé au refuge, j'enlève le vêtement de pluie, je le glisse dans le sac, pause pipi, et je galère pour trouver le sachet où j'ai mis mon alimentation pour la descente du vallon. Je peste, je m'énerve et je repars enfin. Le groupe dans lequel j'étais est déjà loin. Je prends le temps de manger et boire, de prendre un gel, un cachet de sporténine, et puis passée la partie pierreuse de la descente, je lance les chevaux à fond et je les rattrappe tous avant Croë vie. J'attaque la montée avec une petite appréhension parce que je ressens une petite douleur dans le mollet gauche qui me gêne pour prendre mes appuis. Je me fais redoubler à nouveau par une demi-douzaine de concurrrents pendant cette montée. Enfin le bunker, une dernière portion montante, et c'est le faux-plat montant qui va me mener au refuge de la Vanoise.

Mais la montée pèse sur les jambes et il me faut du temps -trop de temps- pour pouvoir repartir en courant. J'arrive au refuge de la Vanoise en 2h54' et je sais que c'est fichu pour égaler mon temps d'il y a deux ans, puisque j'avais mis 50 mns pour descendre. Même si j'arrive à faire le même temps, je ne pourrais faire mieux que 2h44'! Je me dis que n'ayant plus à perdre, je n'ai plus qu'à me lancer et on verra bien. J'attaque la descente comme un fou, je ne cours pas je vole. La sensation incroyable que rien ne peut arriver, je vois les cailloux, les pierres, les appuis avec anticipation, je double encore, et encore. Une fois ou deux, l'appui n'est pas bon, mais ça passe quand même, je rate une chute de presque rien, et j'accélère encore.

Enfin j'arrive dans Pralognan, incapable -contrairement à mon habitude- de sprinter pour finir, tellement je suis à fond, et voilà l'arche d'arrivée. 

43 mns de descente complètement folle, mais ça ne suffira pas. Je termine -quand même- en 3h37'56", à 6mns de mon temps d'il y a deux ans, et à 5 mns du 1er V3. 2ème V3, 20mns devant le 3ème, qui est le même qu'il y a deux ans!

Je suis content, j'ai fait une super course, je me dis que j'ai 2 ans de plus, et que ce n'est pas si mal.

Merci à toute l'organisation, tout était très bien, même la métao à partir du col de Leysse. 

Résultats complets ici:http://media.wix.com/ugd/0f099e_141addb1fb284dfcbe84b7a773aee2dc.pdf

J'espère que Mazbert et Mathias ont bien fini, si vous lisez ça, donnez de vos nouvelles

5 commentaires

Commentaire de dafunker posté le 25-08-2015 à 08:55:07

Le chrono est quand même super, Félicitations Caral !
J'espère que tu retentera une amélioration de ton temps lors de la prochaine édition.
Mazbert et moi avons partagés un bout de chemin ensemble lors du TGC et il a très bien fini, mieux que moi :)

Commentaire de Arclusaz posté le 26-08-2015 à 09:04:34

encore une magnifique course et un podium : bravo !!!!!!

Commentaire de Pat85 posté le 26-08-2015 à 22:26:06

Bravo Caral, je venais de Vendée pour faire ma première course de montagne... cela fait un an que je cours... plutôt satisfait, j'ai terminé juste devant toi (à l'arrivée, j'ai sprinté car j'entendais des encouragements des spectateurs alors que j'étais déjà passé : c'était pour toi).
Mon problème aura été la descente : je débute, et j'ai calculé que j'ai perdu une douzaine de places dans la dernière descente. Où trouver les bons conseils pour descendre "vite"... ?
Encore bravo, car pour un V3, c'est une belle performance !

Commentaire de caral posté le 27-08-2015 à 07:46:12

Salut Arclusaz! Merci de ta fidélité. Vraiment magnifique, presqu'aussi beau que les Bauges. ;). A +

Commentaire de caral posté le 27-08-2015 à 07:48:17

Bonjour et merci de ton commentaire. Pour descendre pas de leçons ça le fait ou pas. En tout cas bravo pour cette 1ere et 1 un de ces jours peut être

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran