Récit de la course : Trail Matheysin 2015, par lisa38

L'auteur : lisa38

La course : Trail Matheysin

Date : 8/5/2015

Lieu : St Honore (Isère)

Affichage : 551 vues

Distance : 30.8km

Matos : Sac Salomon 12l (trop gros)
Adidas riot 5

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mathesyn mieux vaut tard que jamais

Coucou Les Kikous,

C’est surement le compte rendu le plus tardif de l’histoire KIKOUROU, on est bien loin des records de publication du Bouk, Albacor et consorts, tellement rapides et précis que je soupçonne que ces messieurs soient  en possession d’un microphone, qu’ils dictent leur course en temps réel et que par la suite ils fassent taper tout ça par une petite stagiaire, voire pire leur femme !!! Je ne vois pas d’autres explications Bouche cousue

Bref, n’ayant  rien de tout ça à disposition, je vous fais un petit compte rendu rapide de mon TRAIL DU MATHESYn 48 jours environ après.Clin d'œil

Je vous rassure tout de suite si je n’ai rien écrit avant ce n’est pas parce que j’ai abandonné, que je n’ai pas finit !!! Oh que oui je suis allée au bout de ce trail, de cette aventure et je ne suis pas peu fière, en moins de 6 h, et oui 5h59’58 ca fait moins de 6 heures.Innocent

C’est juste que j’avais besoin d’un peu de temps, un peu de recul,  je suis restée un petit moment sur le nuage des endorphines, reboostée, reposée mais aussi fatiguée à la fois.

Contrairement à Tullins, Vizille, ou même Noyarey, ce trail je l’avais préparé mentalement mais après j'étais bien fatiguée...

La distance, le dénivelé, un pas de plus au niveau difficulté mais je le savais.

J’avais lu les comptes rendu, notamment celui du bouk, qui m’avaient bien annoncé les difficultés, mon cher et tendre l’avait trouvé difficile lui aussi et même une amie coureuse qui a pourtant fait les 160 kms de  l’UT4M m’avait prévenu que ce trail n’était pas facile.

J’étais prévenue !!!!

J’avais cependant beaucoup de doutes sur mes capacités, sur mon état de forme FINIR c’était bien là le seul objectif que je m’étais fixée. Bon ok c’est vrai si possible en moins de 7h !!!Cool

Le jour J, je suis très stressée, pas trop le sourire, la boule au ventre, la peur me paralyse un peu.

Je récupère mon dossard, mon tee shirt (superbe au passage) et je me pointe sur la ligne d’arrivée.

Je suis accompagnée de PATOU ultra trailleur qui me propose de partir un peu plus devant, parait que je ne gêne pas, j’aurais qu’à me pousser un peu !! OK OK petit selfie et petit tour d’horizon.

Je regarde autour de moi et là je vois MAUD GOBERT, et surtout un tas de coureurs ultra affutés, des filles  ultras affutées aussi, bon faut se préparer à bien descendre le niveau de ce plateau relevé et me faire à l’idée que je vais courir seule longtemps et que je finirais dernière !!!

Le coup d’envoi est donné, avec un peu de retard, et c’est parti pour 30.2 kms et 2000 de dénivelé + et –

On attaque d’entrée par une petite côte, c’est roulant pas de difficulté, si ce n’est que la boue est au rendez-vous, il a plu plus toute la semaine mais en ce 8 mai le soleil est au RDV c’est une belle journée qui s’annonce !!

Ca grimpe doucement mais surement le plus dure est à venir.

Au kms6  1er ravito, je m’étais fixée de ne pas m’éterniser aux ravitos, pas comme au semi où j’avais presque planté une tente, je suis partie un peu chargée, se sera uniquement du salé et à boire pour moi.

J’avale donc des TUC et un peu d’eau et je repars.

Une gentille serre file me propose ses bâtons pour essayer un peu, je les prends sur quelques mètres et puis je lui rends, c’est vrai que ça soulage un peu les jambes, mais sur les portions un peu roulantes je ne sais pas trop quoi en faire !!! Faudra que j’essaye un jour serieusement !!

Un petit coup d’œil au paysage et je trouve juste que c’est sublime et je suis encore loin de ce que je vais prendre dans les yeux bien plus tard.

Arrive enfin le sentier du diable et l’ascension jusqu’ au perollier.

Je suis seule au monde ca grimpe en lacet, parfois je vois un coureur qui parait juste devant mais les lacets ont cet effet trompeur il va me falloir drôlement accélérer pour réussir à le rattraper.

Le sommet parait si haut, si inaccessible et pourtant il est là qui s’offre à moi ; le ciel est presque au-dessus de ma tête, la neige fait place,  il faut monter par une corde dans un escalier de glace et mériter enfin cette vue imprenable.

J’en ai les larmes aux yeux tellement c’est juste extraordinaire, le changement de température me prend aussi par surprise, il y a beaucoup de vent, la température a du chuté de plusieurs degré, tout cela rend ce moment magique.

Je marque une pause parce que cet endroit je m’y sens bien, je sens un large sourire apparaitre sur mon visage, ces lacets, ce sentier avaient leur secret ici !!

Mais il me faut repartir parce que sinon c’est sur je ne suis pas prête de finir et parce qu’avec ce vent, l’oiseau que je suis va surement s’envoler !! Mais là haut ah 2183 mètre au kilomètres 10 j’ai su que quoi qu’il arrive j’irais au bout parce que cette vue il me faut la mériter.

C’est reparti après la montée voilà une belle descente enneigée !! je l’amorce et manque de me faire une cheville, le bénévole me crie de glisser sur les fesses !! ah bon ?? ok et là je suis comme une gosse, je suis trop heureuse c’est du manège cette descente, elle en devient trop courte !! un large sourire et un merci au bénévole et me revoilà repartie heureuse comme tout,.

Le parcours devient un peu plus vallonné, mais surtout plus roulant des petites bosses rien de méchant, enfin je me demande quand même si c’est pas l’effet de l’euphorie qui me fait voir tout en rose !!! De la belle descente.

Nous voilà au 2eme ravito km15 et déjà 1350 de dénivelé, un peu de TUC et eau coca.

Je me sens en forme, heureuse, bien !!!

Et hop on repart il reste encore pas mal de kilomètres et de dénivelé faut pas s’endormir !!!

On amorce de nouveau une belle montée, rien à voir avec les lacets du sentier du diable mais ça pique quand même beaucoup ; la  pluie s’invite ça fait du bien !! Les paysages sont encore magnifiques vu sur le lac, j’ai envie de prendre un tas de photo, de m’asseoir et contempler mais bon c’est une course quand même !!!!Cool

Arrive au sommet du piquet de  Nantes le plus gros du dénivelé positif est derrière moi !!! Les paysages sont encore superbes !!

Il fait super froid je décide de mettre une veste parce que il me reste encore plus de 12 kms !!!Pas question de se refroidir maintenant !!! Après le Piquet on amorce de belles descentes, bien techniques qui cassent bien les jambes mais qui font du bien on peut remettre un peu de vitesse et ça c’est agréable.

Je zappe le dernier ravito, je me sens trop bien j’ai pas envie de me ralentir il me reste 8 kms en descente et en plat, je peux le faire avec ce que j'ai dans mon sac en eau et solide.

Kms 23 ; me voilà dans l’inconnu je n’ai jamais fait plus de 23 kms il m’en reste encore 7, enfin 8 toujours ce fameux kms bonus organisation surprise, et je ne suis jamais allée aussi loin.

Jusqu’au kms 28 c’est roulant ou descendant, je me sens super bien. Je reprends 2 coureurs.

Je ne suis pas dernière ça c’est le bonus pour moi.

Km28 c’est aussi à ce moment que mes jambes vont commencer à me dire qu’elles ont mal, et elles se transforment en jambes de bois. Les larmes me montent, un mélange de joie et de douleur, je vais aller au bout je le sais, mais j’ai mal.

Km30.2 ça devrait être la fin mais non je reconnais bien cette petite portion de départ, et elle ne fait pas 1 mètre c’est sûr il va falloir pousser encore un peu !!!

Je la vois enfin cette arche elle est là, je vais chercher un peu de jus pour faire un sprint parce que c’est comme ça que j’aime finir une course, en sprint, un petit sprint pour certain un grand sprint pour moi 14.7 km/h.

J’y suis arrivée je m’écroule au sol reste là quelques minutes à récupérer mais surtout à profiter de cette ligne d’arrivée.

Je l’ai FAIT !!

Mention spéciale aux bénévoles justes adorables et surtout aux deux jeunes dames qui tenaient le ravito final qui m’ont préparé un sandwich merguez juste excellent MERCI !!!

Finalement je ne l’ai pas trouvé si difficile ce trail  je pense que je m’étais préparée à tellement pire !!

Voilà c’est fait !! Mais je sais à ce moment que j’ai besoin d’une pause, pour réaliser, pour me reposer, j’ai enchainé quelques courses, trop peut être pour moi, j’ai besoin de retourner « footinger », sans objectif pour le plaisir.

Quand j’enchaine des courses il me faut toujours  3, 4 jours de repos, repartir dès le dimanche suivant ça veut dire ne pas s’entrainer trop la semaine !! Mais moi j’aime courir pendant ma pause de midi, montée à la Bastille, j’aime courir comme ça pour rien, pour moi, et l’enchainement de courses me privent de ces moments !!! Donc retour à l’entrainement cool pour réussir les prochains objectifs !!

Bons REVES les KIKOUS

 

 

 

 

11 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 24-06-2015 à 15:52:34

Merci Lisa pour ce récit qui me remémore pleins de TRES bons souvenirs !
Et surtout bravo, BRAVO pour être allé au bout de celle-ci, tu dis que tu t'attendais à pire, euh, c'était quand même pas un trail de Mickey !!

Ah qu'il est chouette ce trail matheysin...

Commentaire de lisa38 posté le 26-06-2015 à 09:03:53

Merci !!! C'est vrai que c'est un Trail difficile loin de celui de Mickey !!! 😁(j'ai hâté de le faire celui la ) mais comme quoi quand on est préparé mentalement ca peut passer !!!! A bientôt !!!

Commentaire de Arclusaz posté le 24-06-2015 à 15:55:38

"j'aime courir comme ça pour rien" : voilà, toute est dit, il faut conserver cela.
Et bravo pour ta perf.

Commentaire de lisa38 posté le 26-06-2015 à 09:16:02

Merci !!! C'est ma vision de la CAP plaisir avant tout !!!! À bientôt sur les Sentiers

Commentaire de Albacor38 posté le 25-06-2015 à 21:13:36

Je suis admiratif de tes progrès Lisa et encore plus de ta volonté et de ton courage. Ce trail Matheysin, que je ne connais pas, est réputé pour sa difficulté. Il en faut manifestement plus pour t'arrêter. Bravo.

Commentaire de lisa38 posté le 26-06-2015 à 09:17:13

Merci pour tes encouragements qui me font toujours chaud au cœur !!! A bientôt j'espère

Commentaire de KikkLaVie posté le 26-06-2015 à 10:47:42

6 semaines de retard pour le poster mais ça valait le coup... :)
Félicitations pour ta volonté, ton courage et ta force qui te mène toujours au bout de tes objectifs !
Au plaisir ! :)

Commentaire de lisa38 posté le 30-06-2015 à 18:01:53

merci à toi c'est vrai que j'ai un peu tarder mais ce n'est rien à coté du semi de Vizille que je n'ai pas encore posté ca va se compter en mois :) Merci pour tes encouragements et à bientot sur les sentiers :)

Commentaire de Casidescôtes posté le 26-06-2015 à 12:52:08

Beau récit Lisa!! (premier récit?)
En tous cas il parait, effectiement comme le dit BOUk, que c'est pas un trail de Mickey !!
Donc bravo pour ta perf et d'en être arrivé au bout!!
Peu importe ton temps.

Encore bravo !!

Commentaire de lisa38 posté le 30-06-2015 à 18:04:20

merci à toi Gary, et bravo à toi pour ton super temps !!! à bientôt

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran