Récit de la course : Techni'Trail de Tiranges - 80 km 2015, par miouasse

L'auteur : miouasse

La course : Techni'Trail de Tiranges - 80 km

Date : 3/5/2015

Lieu : Tiranges (Haute-Loire)

Affichage : 961 vues

Distance : 80km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une journée en enfer

Bonjour, je me suis inscrit

encore une fois cette année au techni trail de tiranges, l'année dernière j'avais fait le 50km et apparemment je n'en ai pas eu assez alors cette fois me voilà partis sur le 80km.

Je me lève à 2 heures du matin le dimanche pour déjeuner , je pars à 2h45 de St-Etienne car il y a environ 1 heure de route. Arrrivée à Tiranges  à 3h45 je me dirige vers la salle des fêtes et là à ma grande surprise elle est fermée. Je retrouve quelque coureur dans le même cas que moi car nous n'avons pas de dossard. On apprend que les dossards sont distribués devant la ligne de départ alors on s'active pour les récupérer, le debrief commence et à 4h05 c'est le départ, je pars très doucement car je sais que ça va être dur et très long. ça commence par une partie assez roulante ,l'une des seul d'ailleurs, en pleine nuit mais le balisage est reflechissant donc on le voit très bien avec nos frontales. La difficulté commence après environ 1 kilomètre nous voilà dans les bois à monter et descendre , il fait très chaud malgré quelque goutte de pluie, à partir de ce moment et sur les 30 prochains kilomètres le calvaire commence, enchainement de côtes(du mûr) interminables, de descentes ou il faut se jeter presque dans le vide, escalader des rochers se faufiler à travers les branches les ronces les orties, enfin la totale surtout que je me retrouve vite tout seul et ce une bonne partie de la journée, sauf bien sur aux ravitaillements, d'ailleurs ça fait du bien je m'y attarde même un peu plus que d'habitude car ça fait du bien de voir des gens entre ces portions de calvaire, mais on a payé pour être là et pour ma part je savais presque à quoi mattendre, je dis bien presque car les 30 premiers km sont vraiment super méga dur je n'ai jamais vu ça, je me demande comment ils ont pu baliser tous les 30 mètres environ dans des endroits comme ça. Enfin je souffre mais en silence et avance tant bien que mal à une allure vraiment très lente mais je ne peux faire mieux, c'est la première fois que je m'inquiète pour la barrière horaire mais on m'annonce dans les 8 premiers au 2eme ravito alors on se dit qu'ils ne peuvent pas arrêter tout le monde à cause de cet horaire qui n'est peut être pas assez important. En tout état de cause je ne me pose pas trop de questions non plus et il ne vaut mieux pas , je continu d'avancer toujours sur ce même parcours de montées et de descentes vertigineuses au milieu des bois on arrive même à un passage ou il faut traverser une rivière sur une corde et se faire glisser avec les bras pour pouvoir la franchir, ça deviens presque du raide, je tombe beaucoup pendant ce périple je m'arrache les jambes avec les branches les ronces etc... je vais même faire une chute sur des rochers qui auront raison de mes bâtons (cassés en 2) moralement c'est dur , mes jambes sont déjà très fatiguées et sans bâtons ça ne va pas les arranger mais bon tant pis c'est comme ça. Au 39 eme km nous nous retrouvons sur le parcours du 50, je commence à reconnaitre un peu quelque passage de l'an dernier j'en avais oublié quelques uns, des grandes côtes ,qui en fait sont des ravines , interminables à monter j'essaie d'éviter de marcher  dans l'eau même si mes pieds sont déjà trempés, mes chaussures sont pleines de terre, j'ai des épines qui me rentrent dans les pieds a chaque faux mouvements, alors oui j'essaie d'éviter de marcher dans l'eau mais il faut s'employer à monter des butes pour pouvoir esquiver alors vu l'état de mes pauvres cuisses je ne vais pas le faire longtemps je monte tout droit dans le pentu dans l'eau, je débranche le cerveau qui d'ailleurs n'a pas dû être branché bien longtemps en cette journée. Au 55 eme km je commence à voir du monde, à rattrapper un peu les concurrents du 50 km pas beaucoup mais un peu, je suis même tombé sur un des concurrents qui s'est fait mal , un autre était avec lui, on à attendu les secours en se demandant s'ils pouvaient venir jusque là car au milieu de nul part pour le retrouver pas facile, le temps de se demander comment on allait pouvoir faire, 2 hommes arrivent (de nul part d'ailleurs) et nous disent qu'ils viennent le chercher ils sont venu en 4*4, je ne me pose pas trop de questions et me remets en route bien sur dans une montée très raide. Après le 55eme je me rappel que c'est un peu plus roulant, l'envie d'abandonner m'a traversé l'esprit mais je suis vite repartis pour na pas trop y penser, puis je commence à remonter quelque personne et ça fait vraiment du bien de voir enfin du monde. Surtout qu'a chaque fois que j'en remonte un il m'encourage, et au vu de leur état ils ont bien du mérite alors je leur rends bien sur leurs encouragements, et me motive à continuer je ne vous cache pas que les parties qui montent, je les fait en marchant même sur les faux plats , les seuls parties ou je cours sont les plats et les descentes pas trop raides le reste en marchant. On traverse enfin la coulée de lave en haut ravito avec des bénévoles super, comme sur tous les ravitos d'ailleurs et ça fait du bien. Bientôt je traverse le chateau de chalencon il me reste encore une grosse difficultée mais la fin est proche et à partir de là je ne suis pratiquement plus seul et ça recharge les batteries. Après une dernière montée pas très pentue mais interminable ou je marche à vive allure faute de pouvoir courir j'arrive sur du bitume à l'entrée de tiranges passe devant l'èglise je sais que c'est la fin donc je me remets en course, je profite des derniers instants, les gens m'encourage ça fait chaud au coeur, puis je franchis la ligne, et je crois que je n'ai jamais été aussi content que ça se termine.

Merci à l'organisation au top même si vous êtes de grands malades.

6 commentaires

Commentaire de elnumaa[X] posté le 06-05-2015 à 08:46:44

" des grands malades " ;-) j'adore vraiment . l'année prochaine c'est certain j'en suis .
bravo a toi pour avoir vancu ...

Commentaire de Byzance posté le 06-05-2015 à 18:44:41

Beaucoup des anciens disaient que c'était la plus dur des éditions. Le traceur a à priori énormément culpabilisé d'avoir fait trop dur. A la douche, le 2eme du 50 se demandait si un seul pouvait réussir à terminer (c'était avant l'allongement des BH). Avec de la pluie avant, je ne sais pas comment il était possible de passer dans certaines descentes ! J'étais sur le 24 (sans entrainement ... j'ai mis quasi 6h :( ) à l'invitation d'un copain tirangeois qui était sur le 50. J'admire du coup encore plus ton courage.

Commentaire de Bacchus posté le 06-05-2015 à 21:20:26

Incroyable cette course
pas sûr que je m'aligne un jour sur ce départ
Merci pour ce récit, bravo pour ta perf.

Commentaire de Aurely42r posté le 06-05-2015 à 22:31:38

Un seul mot Bravo!!!!
J'ai couru le 50km comme l'an dernier même si sur les grandes lignes c'était le même parcours dans le détail c'était beaucoup plus dur.... Et une chose est sur c'est que j'étais bien contente de pas avoir eu l'idée folle de m'inscrire sur le 80km... J'ai mis 11h....

En tous cas c'est une vrai perf´ d'avoir franchit la ligne d'arrivé encore Bravo

Commentaire de miouasse posté le 06-05-2015 à 22:41:20

Merci beaucoup, mais bravo à toi aussi Aurely42.

Commentaire de bubulle posté le 07-05-2015 à 13:41:35

Bravo, bravo tout plein, ça donne envie d'aller voir tout ça, en plus dans une région évidemment superbe, magnifique, extraordinaire (non non non, ce n'est pas un avis biaisé).

Par contre, si sur ton prochein CR, tu nous faisais des paragraphes, des sauts de lignes et tout ça, ça serait cool car, là, j'ai les yeux explosés..:-)

Par contre, wow, 25 finishers uniquement dont 13 dans le même temps en mode "autobus". EN un vainqueur en plus de 12h pour un 80km, c'est sûr que ça n'a pas l'air d'être l'Ecotrail, là.....c'est la Barkley de Haute-Loire, votre truc, non ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran