Récit de la course : Ecotrail de Sommand - 50 km 2014, par Namtar

L'auteur : Namtar

La course : Ecotrail de Sommand - 50 km

Date : 21/9/2014

Lieu : Sommand (Haute-Savoie)

Affichage : 953 vues

Distance : 50km

Objectif : Terminer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ecotrail de sommand 2014 ? ça c'est pas fait

"5h00 du mat j'ai des frissons,

je claque des dents et je monte le son..."

Ha non c'est pas ça. 5h00 du matin en ce dimanche 21 septembre 2014, me voici levé pour une journée qui s'annonce chargée.
Je me suis couché tôt car à 7h00 je dois être au départ de l'écotrail de sommand, version 50km.

Je pars un peu dans l'inconnu, je saute du Bélier (27 km pour 1000m de D+) à cette course de 50km pour 3700m de D+. 


Un petit dej rapide et je prends la voiture pour 50 minutes de trajet. Arrivé sur place il fait assez beau, un petit peu couvert, mais la température est agréable. Je récupère mon dossard, discute un peu avec les bénévoles, passe le contrôle du sac et me dirige vers la ligne de départ. Nous sommes envirron une centaine de participants pour le 50km, il doit y avoir à peu près 400 participants pour le 20km qui partira à 8h30. Comme pour le bélier j'ai un souci avec ma montre. Au bélier c'était ma ceinture cardio qui avait glissé et que j'avais enlevé au bout d'un km, là c'est ma montre qui a resetté les affichages par défaut. J'ai acheté la veille une suunto ambit 3 peak hr (qui a dit achat compulsif ?). J'ai passé une partie de mon samedi à organiser des écran pour la course, ainsi que récupérer le parcours au cas ou, et là juste avant le départ tout est réinitialisé j'ai les écrans d'usine. Je décide de partir avec l'exercice "Trek". Mal m'en a pris, les points GPS ne se faisaient que toutes les 60 secondes du coup il y avait pas mal de décalage entre la distance réelle et celle calculée.


A 7h00, ce n'est pas le départ, mais les consignes de course. A 7h03 c'est le départ. Comme je n'ai jamais courru sur cette distance, je décide de partir tranquillement, je suis dans les dix derniers. Je ne suis pas essoufflé, et la première montée se passe bien. Les paysages sont très jolis, je prends beaucoup de plaisir. La première descente arrive après 5km, elle n'est pas très technique, je me cale derrière un participant qui ne descent as très vite, mais cela me va bien : je suis loin d'être un cador en descente, je pense que c'est là que j'ai le plus à progresser.


En bas de la descente, vers le kilomètre 10 il se met à pleuvoir pas mal. Cela durera à peu près 5 kilomètres. J'en profite pour tester ma veste imperméable  (Craft Veste Elite Run Weather Jacket) recommandée sur le forum par sandfox et Cedric09. Je leur suis vraiment reconaissant : elle est très efficace et bien respirante.

Arrive le premier ravitaillement au kilomètre 12.5. Je prend un verre de coca et quelques morceaux de bananes puis je repars pour la deuxième montée de la journée. Je suis toujours dans les 5-10 derniers, mais je suis bien. Au kilomètre 15 je m'arrête pour enlever ma veste : il s'est arrêté de pleuvoir. J'ai un sac raidlight 5l, pour les prochains traill il faudra que je m'organise mieux : c'est un peu le bordel à chaque fois que je veux prendre quelques choses dedans. La prochaine fois j'essayerai de comprimer dans des sacs congèle comme certains le font.


Après une deuxième descente roulante, bien que boueuse, me voici au deuxième ravitaillement, celui de sommand km 20. J'y arrive en 3h35. Je passe un petit peu de temps histoire de manger des morceaux de bananes (j'aime bien les bananes), de prendre un petit verre de coca et de faire le plein de mes bidons, même si il me reste encore pas mal de réserve. Juste avant mon arrivée les deux premiers de la course des 20km me dépasent. Ils auront mis 1h30 de moins que moi. Pendant mon arrêt le troisième et le quatrième arriveront.


Je repars du ravitaillement en avant dernière position, pas loin d'un groupe de 5-6 personnes qui s'étale sur 200m.


Arrive la montée vers le col de chavannais. Il y a à peut près 400m de dénivelé pour 4km, avec un replat au milieu. Et là c'est dur, je suis dans le dur, je vais mettre 1h25 pour arriver au sommet. Petit à petit le groupe de devant disparaît au loin, je suis tout seul, le moral est un peu bas, heureusement que le paysage est magnifique. J'arrête pas de calculer ma position par rapport à la barrière horaire du 36ème kilomètre. Un coup je me dit ça passera pas, un coup je me dit ça passera. Je me force à grignoter une barre énergétique tout au long de l'ascension. Elle est au chocolat, ça fait du bien au moral. J'arrive tant bien que mal au 25ème km. Il y a 2.5 km de descente. Le premier kilomètre c'est en single track pierreux en descente / montée. Le kilomère cinq qui suit est roulant. Je me refait la santée dessus, ainsi que le moral.


Au kilomètre 27.5 me voilà au pieds de la pointe de chalune. 5 km à grimper. J'appréhende un peu. Au final cette partie se passe assez bien, je rattrape même deux concurrents devant, même si ma vitesse n'est pas extraordinaire. Puis viens le tournant de la course : pas très loin du 30ème kilomètre les orages arrives. Il commence à pleuvoir pas mal, et cela tonne. Le concurrent que j'ai rattrappé hésite et décide d'attendre un peu. Je continue quelque centaines de mètre mais un peu après le trentième kilomètre je vois le groupe devant mois qui fais demi-tour. La course est annulée. 


Nous redescendons sous la pluie, puis nous avons 1 à 2 km de plat pour rejoindre la base à sommand. Ceci se fera sous la grêle et à vitesse soutenue.

Après un bon repas chaud sous la grande tente où il y a des ruissellements me voilà reparti vers la maison.

Je tiens à remercier l'organisation et les bénévoles, le balisage est super et il y a une grande convivialité.


Mon petit bilan de la course :

J'ai pris beaucoup de plaisir. Je suis un peu déçu que la course ait été neutralisée. Même si j'ai eu 5 km très dur, j'ai pris beaucoup de plaisir. Je pense que la première barrière horaire je l'aurai passé : il me restait 1h30 envirron pour faire les 5km avant ce point de passage (2.5 de montée et 2.5 de descente). La deuxième barrière je ne sais pas trop. j'avais trois heures pour y parvenir et cela faisait 15km, moitié montée moitié descente. ça fait du 5km, ce qui était à peu près ma moyenne sur l'ensemble des 30 premiers km, mais peut être que j'aurai eu un deuxième coup de mou...

 

La prochaine étape sera la Persjussienne (10km 400m de D+) à côté de chez moi... mais ceci est une autre histoire...

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

2 commentaires

Commentaire de sapi74 posté le 22-09-2014 à 20:55:51

dommage que tu n'est pas pu terminer tu étais bien partie. décidement cet course est souvent gêner par les aléas climatique, j'y étais en 2011 et la course avait également été arrêter a cause de la neige pour moi.

Commentaire de Navier38 posté le 23-09-2014 à 07:44:22

Dommage que tu n'es pas pu profiter de l'intégralité du parcours. Pour ma part je me suis régalé. Il fallait courir "vite" pour en profiter car nous avons eu le droit à quelques beau paysages et de belles lumières. Et bien sur la grêle dans la dernière montée au col de la Ramaz.
Le parcours est vraiment beau mise à part les trois bosses finales qui laissent un peu sur la fin (même si il y a une belle descente dans le lot), il y a certainement mieux à faire dans le coin que c'est trois bosses qui donnent un peu l'impressions de tourner en rond. Peu être au prix d'un point de ravito différent de celui de Praz de Lys ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran