Récit de la course : Grand Duc de Chartreuse 2014, par cyss

L'auteur : cyss

La course : Grand Duc de Chartreuse

Date : 29/6/2014

Lieu : St Pierre De Chartreuse (Isère)

Affichage : 822 vues

Distance : 90km

Matos : Salomon Slab XT6
Batons black diamond Ultra distance

Objectif : Terminer

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

1er Ultra : Le Grand Duc

Le Grand Duc : mon premier ultra, et quel ULTRA !!!

CONTEXTE :
Il y a un an, je commencais tout juste à courir (sur les terrils du nooord) afin de préparer mon arrivée dans ma nouvelle terre d accueil : le vercors. Depuis, j'ai fait benevole à l UTV, j ai enfilé mon premier dossard sur un petit 10 km à Lans, en septembre/octobre dernier. Ca m a bien plu. J'ai enchainé sur le trail du buis (~20 km), montagnole dans la boue (bonne expérience pour ce grand duc!), puis apres une belle saison de ski rando, j ai fait sans entrainement maratrail de tullins (j ai mis 1 semaine à m en remettre, courbatures de fou), puis maratrail de lans en vercors avant de faire le Grand Duc.
Si vous lisez entre les lignes, vous comprenez que mon inscription pour le Grand Duc (faite fin Février) était un pari completement fou. Pour modérer ces premiers propos, j'ai toujours aimé et pratiqué la montagne. J esperais donc que mes randonnées enfant m'aident pour ce premier gros défi.

PRECOURSE :
Arrivée la veille de la course avec samontetro sur Saint Pierre, nous voilà dans le camping local à monter la tente. Sachant le déluge qui nous attendait et l'age avancé de la tente, somontetro a tout prévu : bache sous la tente, bache sur la tente afin de passer la nuit au sec...
Une fois cette première étape accomplie, direction la salle des sports du village, pour récupérer nos dossards, écouter le briefing et profiter du petit apéro prévu par l'organisation.

On croise une bonne connaissance, qui nous explique qu'on a loupé le briefing, que celui ci était à 16h et non à 18h comme indiqué dans le réglement (tant pis.... même si on avait prévu d y assister). On apprend du même coup que le parcours est modifié et qu'il faut rajouter quelques kilomètres au compteur, sans modification des barrières horaires (si ce n est la première reculée d'une demi heure).

Sur site, une fois les dossards récupérés, on file boire une bonne bière au bar local avant d'enchainer sur l'apéro prévu (charcuterie, pain, charcuterie, chartreuse soleil, ...)
On décide dans la foulée d'aller manger des pates pour préparer la journée du lendemain. On devait manger avec toto et d autres mais finalement on se retrouve à 4, faute de place dans le restau initialement ciblé. Samontetro, kéké et un 3eme kikoureur dont je ne me souviens plus du pseudo (oups) agrémentent le repas de beaux souvenirs de courses/raids et évoquent leurs prochains objectifs. En résumé, un diner bien bon, avec plein de bons conseils pour moi.

COURSE :
Après une courte nuit de sommeil et la pluie qui tombait bien dru, courte préparation et petit déjeuner avec piot, toto, samontetro, et pas mal d autres. Voilà enfin l'heure du départ arrivée. Controle des sacs et hop pret à y aller. La pluie redouble de violence!!! Petit compte à rebour et go c est parti.

Malgré les conseils, et ce que je m'étais promis, je pars un peu vite à mon gout. Mais je suis content d etre là (malgré la pluie) et l envie de courir est bien présente. Je me dis qu en théorie je suis parti pour ~16heures si je passe les BH. Je n'ai pas vraiment de plan de course si ce n est ne pas me cramer pour finir comme il faut.
Après le goudron et les applaudissements de Saint Pierre, premiers chemins, j evite une ou deux flaques même si je sais que c est débile, qu'on va finir avec de la boue jusqu'aux oreilles. Ca se met à montée plus raide en file indienne. Je sens que j ai des jambes même si je pense que je suis un peu haut en rythme cardiaque pour un début d ULTRA. Je vois un gars sur le coté, je regarde ce qu'il fait la... Il gerbe le pauvre... Je me dis que celui là aura bien du mal à finir.
De mémoire, on passe un premier ravito, je m arrete à peine... et hop dans la boue, ca glisse dur... une grosse portion raide en file indienne; j entends quelques metres devant moi "CAILLOU!!!", je vois passer un caillou à ma gauche, je crie, espere que personne n'est blessé (j ai cru comprendre depuis que quelqu'un avait été touché...). On monte on monte... Dur dur.. Vient la descente... Enfin!! Je comprends de suite qu'on va perdre du temps et toute cette premiere section me rappelle Montagnole (avec plus de boue, moins de traversées de torrent et moins de froid). Je me dis que mes chances de finir se réduisent (car si on tourne à 2km/h en descente...). Dans la descente, je double piot! C'est quoi ce délire!!! Monsieur n'a pas de baton en vu du GRR du coup il rame un peu. Je continue, je me fais peur à un passage de tronc (petite contracture de la cuisse) mais en fait ca va...
Derriere cette section, passage à saint meme : splendide cascade!! J apprecie ce court moment. Ravito. Puis c est reparti. Vient le moment qui m'a paru le plus dur : le contournement de l outheran, la fameuse extension de 4 km. Interminable. Je m oblige à garder un bon rythme l histoire d arriver au desert avec peu d avance sur la barriere initialement prévu (12h). Je sais qu elle est étendue à 12h30 mais je ne veux pas en tenir compte.

11h45 desert, je croise jean marc qui attend son duo. Il m encourage, me demande comment je vais : "Content d etre la, pas tres optimiste pour les BH". Interieurement je me dis que je ne lacherai rien et qu il est hors de question d'envisager l abandon si ce n est pour blessure. Dit autrement, soit ils m arretent, soit je finis!
Me voila reparti, assez motivé et le passage mentalement difficile est derriere moi. La boue a disparu (comparativement au matin). On file on file. Je commence à avoir les jambes dures mais ca tourne pas si mal.
Dans un petit bled, je me suis bien marré : une voiture se met à ma hauteur, me demande "Vous etes sur le relais? le duo?" Je dis "non non en solo". Ils me repondent "Ha, et vous etes premier?" Je les regarde et leur dis "Vous rigolez mon cher Monsieur. Le premier est ptet deja arrivé". :-D

Je sens que la BH de St pierre va passer sans trop de problème. Je me prépare à surtout ne pas envisager de s arreter (car passage proche voiture) et à continuer! A certains moments, j ai l impression d etre au bout du rouleau. A d autres, je suis à la limite de l euphorie. Me voila à St Pierre à 15h15 à peu pres. Petit ravito pour moi et zou on repart. Je sais qu il y a une chance que les BH soient un peu repoussées et je me dis que c est possible de "LE FAIRE"!! Donc motivé motivé, je cours.
Je croise un type assis en tailleur juste au dessus de saint pierre. Je lui demande si ca va. Il me dit qu il est en pleine reflexion "continuer ou descendre à la voiture et jeter l eponge". J echange avec lui rapidement, j essaie de le motiver à repartir (sans succes...)

J arrive au petit ravito au soleil le long de la route. Je trouve le kéké assis dans l herbe dans un état de fatigue avancé. J essaie de remotiver le monsieur mais pas assez. Je suis assez excité à ce moment là. Je sens que c est possible, donc je fais vite au ravito, et je repars. Jean Marc (qui est parti à 12h45 du desert pour le second duo) me rejoint un peu apres; ca me remotive et je le suis un peu, petit coup de mou apres mais j insiste sur la machine pour esperer franchir cette maudite BH et tordre le cou de la chouette!!!
Après cette interlude, on a le droit au mythique "plus que 10 min pour grotte" 5 ou 6 fois de suite (à 10 minutes d intervalle). Les derniers km avant la grotte sont vraiment longs et on a peur de se faire arreter à la barriere.
J arrive enfin aux grottes, à la derniere BH, 14 min en retard sur la BH initiale, je file me faire biper, hop et on m annonce que je peux repartir!!! Hourra meme si je sais que le dernier troncon va faire mal... Petit ravito, je discute un peu et me voila reparti. Au moment de repartir on croise les gens de l orga qui nous disent "Vous avez biper, vous pouvez repartir; sinon non" Oufffffff!!!!
A ce moment là on est 6 ou 7 à se retrouver ensemble (dont toto) et on échange sur cette BH qui était bien juste à passer sachant les conditions meteo (la boue du début a vraiment ralenti la progression) et les km qui ont été rajoutés n ont également pas aidé (au final quasi autant de dénivelé et plus de km que le 80 km de chamonix, pour des délais plus serrés de presque 8h!!)
Je laisse partir toto et 2 ou 3 autres qui ont l air bien plus frais. Je me retrouve avec 2 acolytes (carole et julien) pour ce dernier troncon, qu on fera au pas, doucement mais surement l histoire de ne pas se blesser et de ne pas échouer betement si pres du but. Ce dernier troncon fut long et difficile mais il fut sympathique car en bonne compagnie c est toujours plus sympa. On discute, on prend le temps de prévenir nos proches. J ai samontetro au tel qui me dit de bien assurer la descente. On prend (enfin) le temps de faire une photo (ou 2) pour la postérité.

               

 

Finalement, nous voila à moins d'1 km de l arrivée!! On se fait (enfin; on pensait les voir plus tot) rattraper par les serre file qui ramene un duo de je ne sais ou... Le duo en question passe comme une fusée. Discussion avec les serre file bien sympa et on decide de finir en courant, l histoire de!!!

Et voilà : "FINISHER!!!"  Trop content! Avec le recul, je me rends compte que j ai fait un truc d'énorme... surtout à l'écriture du contexte de ce récit.

Prochain objectif : l'UTV sur mes (nouvelles) terres, et après on verra... ^_^

5 commentaires

Commentaire de richard192 posté le 01-07-2014 à 22:13:36

Ouah, je suis impressionné par une telle progression en distance et temps de course en si peu de temps.
Quel mental! D'un côté avec Patrick tu as trouvé un bon préparateur mental et un fin gestionnaire des longues distances.
Bravo pour cette perf, car finir c'etait énorme et peu l'ont réalisé?.

Commentaire de cyss posté le 03-07-2014 à 23:58:14

merci! Et oui, je crois que j ai un très bon mentor ;-)

Commentaire de samontetro posté le 02-07-2014 à 13:42:05

Quand cet hiver tu m'as demandé quelles étaient tes chances de finir le Grand Duc, je t'avais répondu "très faibles, mais pour le savoir faut essayer". Et j'avais alors décidé de t'accompagner en m'inscrivant aussi. Ce dimanche, la météo annoncée ne poussait pas le curseur dans la bonne direction. Et puis, en fin de journée, il y a eu ta réponse à mon SMS: "J'attaque la monté de la Ruchère". Putain, tu l'a fait Cyrille! Du premier coup! C'est énorme!

Commentaire de le_kéké posté le 02-07-2014 à 16:25:01

Enorme respect, car vaincre le grand duc avec si peu d'expérience sur une édition comme ça celle là, c'est beau. Les parcours rallongé et les barrières horaires demandaient un gestion parfaite, un moral d'acier et aucune erreur ni coup de mou. Tu as eu tout ça chapeau bas. Perso j'ai eu cet énorme coup de bambou 1h trop tôt, dommage je t'aurais bien accompagné en papotant sur ce dernier relai. RDV à l'UTV avec le soleil si possible !!!

Commentaire de cyss posté le 04-07-2014 à 00:03:03

Après quelques jours de recul, j'ai déjà envie de remettre ça! Donc oui kéké, rdv à l utv! Et en attendant, bonnes vacances ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran