Récit de la course : Courmayeur - Champex - Chamonix 2012, par fred2866

L'auteur : fred2866

La course : Courmayeur - Champex - Chamonix

Date : 31/8/2012

Lieu : Courmayeur (Italie)

Affichage : 705 vues

Distance : 86km

Matos : Trop de nourriture

Objectif : Terminer

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Il pleut il pleut Bergère.......

Petit retour circonstancié sur mon second trail, premier en montagne....la CCC 2012.

La course :Je pars en fond de vague 3 donc je fais la queue dans la montée de Bertone et jusqu'à Arnuva. Pourtant je suis très bien, je fais le grand col Ferret dans le blizzard et j'attaque la descente en courant dans la brume et sous la pluie.

Je passe La Fouly sans arrêt et file vers Champex, une fringale me saisit au pied de la montée et je suis obligé d'engloutir abricots secs, noix de cajou, viande des grisons, fromages le tout simultanément...Après quelques minutes d'abattement j'arrive assez bien mais trempé à Champex.

Change complet...j'attaque Bovine...dur dur la montée et en haut beuacoup de vent et de neige...descente très boueuse et glissante.

La portion Trient-Vallorcine est exactement su même accabit avec néanmoins un vent plus faible au sommet mais plus de neige.

Fin de parcours tranquille en marche rapide avec un copain. (je me fais doubler par F. D'haene à 5 km de l'arrivée...)

Retour d'expérience  (pour les novices comme moi):

  • Je pense que j'ai fait 3 erreurs, conséquences les unes des autres.

La première : je pars en fond de 3ème vague et cela m'a abliogé à bouchonner quasiment jusqu'à Arnuva alors que j'étais très bien. Conséquence supplémentaire, beauoucp de monde aux ravitos qui étaient souvent petitement dimensionnés pour acceuillir la masse de coureurs. DOnc j'ai sauté Bertone, arrêt expéditif à Bonatti et vrai ravitaillement à Arnuva .

La seconde : j'ai sauté La Fouly. Conséquence du monde, j'ai eu la flemme de faire la queue pour la soupe en me disant "Champex est proche, j'y vais sans arrêt" : erreur fatale, je me suis pris ue grosse fringale dans la montée, .... heureusement que j'avais des provisions.

La troisième : Arrêts trop longs aux ravitos : Arnuva, Champex, Trient, Vallorcine, j'ai du passer en tout plus de 2h45 sur les ravitos....même si on ne vise pas un temps c'est une peu long. En fait c'est important de savoir exactement ce qu'on veut en arrivant : une soupe hop, saucisson, hop etc etc...moi je découvrais, je parlais à tout le monde, branchais les suisses sur leur fromage..sans voir le temps passer !!

Je résume  : je pars de trop loin, donc bcp de monde aux ravitos donc j'en saute un et je reste bcp trop longtemps aux principaux.

  • Autres réflexions:

Je n'aurais pas fini la course sans pouvoir me changer complètement à champex et partiellement à Trient..donc assistance indispensable compte tenu des conditions météo.

J'ai emporté bcp trop de nourriture et j'ai bien supporté la boisson énergétique au moins jusqu'à Bovine. Le régime soupes-coca-fromage-saucisson-pain m'a convenu sur toute la seconde moitié de course.

Le vrai rempart contre les intempéries c'est le mental...

  • Conclusion

Malgré toutes les polémiques sur les amputations de course, croyez bien que ce ne fut pas une partie de plaisir et les conditions météos ont rendu la course et le terrain très difficiles. C'était une découverte totale et je voulais finir cette course. Je suis arrivé en bonne forme forme et sans aucun pépin physique. Mon moral n'a flanché que 5 minutes pendant ma fringale.

J'ai passé un momnet unique à Chamonix, j'ai adoré l'ambiance, et toute ma famille a vécu quelque chose de génial (femmes et filles sont venues au départ en Italie, à Trient en suisse,et à l'arrivée !!!)....j'oubliais, nous étions une bande de 5 copains à courir et ça ajoute à l'ambiance bien sùr !

 

Arrivé en 19 h 55 min 23 sec - 887 ème / je sais pas combien.

7 commentaires

Commentaire de Matchbox posté le 03-09-2012 à 15:51:38

Bravo Fred pour être devenu Finisher de la CCC.
C'était ma première pour moi aussi. J'ai encore les yeux qui brillent en pensant bonheur (et aux quelques moments de souffrance) que j'ai vécu durant cette course.
Concernant les ravitos, je n'ai pas vécu ce problème en étant passé beaucoup plus tôt (donc avec beaucoup moins de monde).
C'est un paramètre à prendre en compte pour les fois prochaines.

Commentaire de fred2866 posté le 03-09-2012 à 16:20:01

Merci....je suis encore tout émerveillé de ce que j'ai vécu moi aussi...et un jour je ferai sans doute partie des pigeons qui alimentent la pompe à fric de l'UTMB ;)...mais là je m’entraînerai en conséquence !!

Commentaire de gj4807 posté le 03-09-2012 à 16:28:24

Effectivement, on a du se croiser à quelques reprises! A mon avis, tu me doublais sur le sentier... et je te repassais au ravito ;-)
Bravo et au plaisir de se croiser un de ces jours

Commentaire de Japhy posté le 03-09-2012 à 20:54:55

Bravo Fred! C'est fou ça, que vous vous soyez côtoyés comme ça avec gj! :)

Commentaire de franck de Brignais posté le 03-09-2012 à 21:08:53

Merci pour ton CR et les enseignements que tu as tiré et dont tu nous fait bénéficier. Ne prête aucune attention aux "polémiques" sur le parcours : Chaque concurrent à fait la même course, dans des conditions météo exécrables. Même certains champions ont dû abandonner... votre victoire, à tous, n'en est que plus grande !!

Commentaire de RayaRun posté le 07-09-2012 à 10:08:58

Bravo en tout cas le parigot ! On a fait des erreur similaires, mais c est sur que s entraîner sur le Mont Valérien n a pas tout à fait la même saveur ;-)

Commentaire de fred2866 posté le 07-09-2012 à 13:12:56

Môôôôssieur, moi je fréquente les cimes enneigées de St Cucufa !!!! .... j'ai vu ton compte rendu, nous ne devions pas être très loin ... mêmes belles émotions quoique j'ai quand même été vachement plus facile que toi sur la course !!! rien à voir.... ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran