Récit de la course : Ultra Lozere Trail - Jour 1 2012, par wil48

L'auteur : wil48

La course : Ultra Lozere Trail - Jour 1

Date : 26/5/2012

Lieu : Chanac (Lozère)

Affichage : 1034 vues

Distance : 107km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

ultra lozere

L’ultra Lozère, petite balade sur 2 jours dans les Gorges du tarn. Pour ma part, c’est une 1ère pour :

- une course à étape

- une si longue distance

- l’utilisation de bâtons

 

Samedi 26 mai 2012, départ de la ferme de Boisset.

 

 

Le départ se fait tranquillement à 11H pour 40 kms. Les 15 premiers kms se font sans trop de difficultés, donc je décide de partir sans les bâtons jusqu’au premier ravito. On peut admirer les Gorges du tarn depuis les monotraces en balcon.

 

 

 

 

Petite erreur d’attention quand le coureur devant moi se retourne pour me prévenir que ceux de devant font demi tour. Donc retour sur nos pas pour 150m et nous voyons des balises sur notre gauche.

Une fois le parcours retrouvé nous voila au rocher percé où il faut se baisser puis voir apparaître des cordes avec un semblant de sentier. La vue est magnifique on prend donc le temps d’apprécier avant de repartir.

 

J’arrive au premier ravito où je fais le plein d’eau car la chaleur arrive et ça va taper très fort toute l’après midi ce qui va me poser quelques soucis. Je récupère mes bâtons et attaque la première difficulté que j’avais reconnu au mois de janvier. Je fais la montée en marchant derrière 2 coureurs. La fin de cette montée est très harde.

 

Mais arrivé en haut un magnifique panorama s’offre nous.

 

On recourt sur du plat avant une descente sur un chemin de terre qui va faire mal aux cuisses.

Puis on empreinte des sentiers en balcon où je dois m’arrêter car la chaleur est étouffante.

 

J’arrive au pont de Montbrun où se trouve le 2eme ravito en eau. La 2eme côte arrive et l’ayant reconnu je gère mon effort. Arrivé au ¾, un rocher à droite du tracé fait comme un balcon sur les gorges. C’est quant même beau !

 

Arrivé en haut il faut rejoindre l’antenne qui apparaît un peu plus loin…

 

…avant de descendre vers Chadenede. Comme je l’avais prévu je marche dans certaines parties de la descente qui est harde et pleine de pierres. Je compte me préserver pour les 67 kms du lendemain. En bas nous attend le 3ème ravito, où je fais le plein d’eau et une compote de crème de marron, un délice !!!

Apres une partie de route goudronnée on traverse le somptueux village de Castelbouc. Nous sommes au pied de la dernière difficulté de cette journée. Les premiers kms de montée se font bien mais le % de pente s’élevé à mesure qu’on avance.

 

La descente vers Saint-Enimie où se trouve le lieu d’arrivé est très agréable est se court bien.

 

Arrivée a st énimie en 7h04.

Première journée bouclée et pas top mal aux jambes on verra demain au levé.

Le lendemain verdict au pied du lit, apparemment ça devrait le faire !

 

Dimanche 27 mai 2012 départ à 7H pour 67km.

On nous annonce les barrières horaires qui vont être mes principales ennemies aujourd’hui.

Nous partons direct pour la première montée où les muscles se font sentir mais cela reste correct. Arrivé en haut au col de Coperlac tout va bien.

 

 

Nous restons sur le causse où il faut relancer

 

 

avant de redescendre sur Hauterives puis suivre le tarn jusqu’à la Malène.

Arrivé à ce beau village où se trouve le 1er ravito j’ai une heure d’avance sur la barrière horaire. Tout s’est bien passé la fraîcheur du matin m’a fais prendre plus de plaisir que la veille.

 

 

Après cette pause nous allons vers la grosse difficulté du jour. La chaleur commence à revenir et je prends mon temps durant cette côte pour en garder sous la semelle car la journée ne fait que commencer.

 

 

Arrivé sur le causse nous allons rester sur des chemins où il faut relancer avec quelques difficultés pour ma part.

 

 

La prochaine barrière horaire est à la Canourgue mais ce village parait bien loin car la difficulté c’est qu’il n’y en a pas ! donc il faut courir en permanence est les cuisses commencent à se faire sentir.

 

 

On m’annonce « la Canourgue 4km », le moral est là mais il y a une descente à travers bois technique qui nous emmène à ce ravito.

 

 

J’arrive avec 30 min d’avance sur la barrière horaire.

En partant je suis soulagé car c’était la dernière.

Plus que 18 km que je vais faire à mon rythme, dont une partie en sous bois que mes pieds ont agréablement appréciés car on court sur de la mousse. Et à ma grande surprise je relance sur les parties plates et descendantes.

 

 

Puis arrivé à Chanac en 12h10, grand soulagement j’y suis arrivé, que du bonheur !

 

Très beau parcours, j’y ai pris beaucoup de plaisir. L’ambiance était au top rien à dire. Je vais en garder un très bon souvenir parmi les plus beau parcours. Seul la chaleur m’aura fait souffrir.

 

 

 

 

 

4 commentaires

Commentaire de laulau posté le 28-05-2012 à 16:18:35

J'ai pensé venir faire cet ultra mais finalement, malgré le parcours, les paysages magnifiques (merci pour le récit et les photos !) je ne regrette pas mon choix...simplement parce que je ne supporte pas la chaleur !
Bravo, Tu t'en es bien tiré, tu as bien géré la chaleur comme la fatigue.

Commentaire de Yvan11 posté le 28-05-2012 à 17:13:54

Un grand bravo pour etre allé au bout de cet ultra.J'étais au bord des chemins samedi et j'ai moi même souffert de la chaleur,alors que dire de vous les coureurs !?
Merci pour le récit et bonne récup.
Des photos de la première partie de l'Ultra sont visibles sur mon récit du 22 km.

Commentaire de grumlie posté le 28-05-2012 à 17:29:09

Visiblement cette 1ère est bien passé. Bravo à toi pour ce bel enchainement et merci pour les photos. Bonne récup!

Commentaire de OF82 posté le 29-05-2012 à 08:59:01

Bravo et bonne récup !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran