Récit de la course : 24 heures des Yvelines 2011, par laurent-trail

L'auteur : laurent-trail

La course : 24 heures des Yvelines

Date : 21/5/2011

Lieu : Feucherolles (Yvelines)

Affichage : 559 vues

Distance : 188.9km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

une bien belle journée

En cette fin de journée, me voici dans le train, au frais.

Il y a deux jours j'étais "au train", sous la chaleur.

Bien protégé par ma saharienne depuis 10 heures ce matin là (samedi 21 mai) me voilà trottinant, au train, dans les rues de Feucheurolles. J'y suis pour 24h, avec quelques 80 autres participants(es) plus celles et ceux qui font le 12h ou le 6 heures. Départ groupé pour ces différentes courses et chacun s'arrêtera au temps qui le concerne.

Comme d'ordinaire sur ce type de course chacun a installé son ravito-dressing, avec tout ce qui lui semble bon pour un 24h, en face ou à coté du ravito officiel. Au ravito officiel on y trouve de tout, de l'eau pétillante au café en passant par les jus de fruit ; de la purée à la salade de fruit sans oublier la soupe ; et toutes sortes d'amuse gueule tel un apero géant et durable (24h oblige). Seule ombre au tableau, les sanitaires sur place qui ne sont pas adaptés au nombre que nous sommes (par contre pour l'après course, au gymnase, c'est parfaitement ce d'on nous avons besoin).

Aller on trottine, c'est dans 23h 53mn et quelques secondes que l'on courra. Quitté la pelouse de départ le parcours sillonne entre les maisons du bourg en tournant toujours à gauche.  Un grand plat ; un premier virage, un second et premier faux plat. Pas très long, à l'ombre, ultérieurement c'est l'un de ceux où je marcherai le plus. A nouveau grand plat puis LA difficulté du parcours. Un petit virage en épingle à cheveux qui en plus nous fait décliner d'un mettre au moins ! Il n'y paraît pas mais avec la multiplicité des passages : c'est une difficulté. Maintenant, quasi ligne droite jusqu'aux stands. D'abord à plat puis en faux plat, cette partie gênera nombre de concurrents, moi non. Le terme de ce faux plat signe le retour à l'erre de départ avec les commentaires sobres et amicaux de JL, l'efficacité et le sourire discret de Nad, le tapis qui fait bip-bip, la bonne humeur des bénévoles et des accompagnateurs, le respect des coureurs, etc. etc.

Coté gestion de ma course, en dehors des arrêts ravito et de deux instants de sommeil, quelques moments majeurs :

- ma dulcinée qui m'adresse des gros bisous par le biais de la messagerie collective (qui malheureusement tombera en panne par la suite) avec l'entremise de la voix de JL et ses hauts parleurs. Agréable, mais pas très intime, on fera mieux plus tard,

- puis Caro et Oliv qui viennent m'encourager. Cela tombe bien j'ai un petit coup de mou. On tente de marcher ensemble mais "il a de trop grandes jambes Laurent, il marche trop vite !" Du coup je part seul et ils tournent à contre sens, on se voit plus souvent,

-  un peu plus tard c'est J-Marie et Céline qui arrivent, ce qui me donne l'occasion de féliciter Céline de sa dernière course (la montr'ail de Cernay la ville). Comme je suis entrain de manger c'est plus facile pour discuter un peu,

- au crépuscule c'est Roger qui se pointe et fait deux tours en courant avec moi. On en profite pour appeler Ch. avec son tel,

- il y a aussi le SMS de Th et Dany que je découvrirai un peu plus tard, et les nombreux Kikous(es) qui sont présents et actifs de biens des manières différentes.

Bref cela ne peut que bien se passer. Cela va être une réalité confirmée progressivement par les uns ou les autres et même au niveau de mes propres sensations. J'alterne les tours "à sec" et ceux conclus par un verre d'eau pétillante ; puis ceux ponctués alternativement de purée, soupe, salade de fruit. Pour finir ce sera du jus de pomme coupé d'eau généreusement et délicatement préparé par le Bagnard : merci ! Pour le reste : un genoux qui grince de temps à autre, mais il le faisait avant de partir et "RAS".

A terme ces 24h se soldent par une marque à 188.9km, je suis 4ème au général, 1er coureur des Yvelines et podium V2 : que demander de plus !

Je retiens aussi de cette belle journée l'accueil qui nous a été fait par la commune et ces habitants :

-         ces quelques anciens qui nous saluent discrètement de leur jardin,

-         ce Monsieur qui après avoir taillé son chévrefeuille tout l'après midi, prendra le temps de sortir son jet d'eau pour nous rafraîchir (si on le souhaite). Compte tenu de la chaleur cela est fort bien venu,

-         ces quelques jeunes qui faisant une fête, nous feront profiter de leurs rires et de leurs musiques,

-         ces autres ayant bien profité de leur début de soirée, descendent très gentiment en pleine nuit avec le bidon de bière pour nous en proposer à la régalade, mais ils ont un peu de mal à comprendre que nous attendrons 10h du mat pour nousdésaltérer ainsi,

-         ces jeunes filles qui, sortiront leur guitare pour nous faire l'espace de quelque tours une aubade bien appréciée…

 

C'est bien joli de revivre cette journée, mais me voici arrivé. Il est temps de descendre de ce train et de reprendre le train-train habituel, on aura bien l'occasion d'en reparler.

1 commentaire

Commentaire de Pat'jambes posté le 30-05-2011 à 21:59:00

Bravo pour ce 188km et ton CR.
Aspirant 24h, je retiens, entre autre, qu'il faut prévoir un "ravito dressing" :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran