Récit de la course : Raid Dentelles du Ventoux - 56 km 2011, par philou84

L'auteur : philou84

La course : Raid Dentelles du Ventoux - 56 km

Date : 14/5/2011

Lieu : Gigondas (Vaucluse)

Affichage : 669 vues

Distance : 56km

Objectif : Se dépenser

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Avant la course, je me demandais ce que j'allais bien pouvoir vous raconter,

si jamais la course se déroulait parfaitement....


Il est vrai qu'avec la préparation à laquelle je m'était astreint, il y avait de fortes chances pour que cela se passe bien... Quoique !!... J'avais reconnu 3 fois la montée du Ventoux par la Combe Curnier, et totalisais près de 7000m de dénivelé positif sur les 5 dernières semaines (4 ascensions du Ventoux + qqs autres côtes), et j'avais parcouru les 28 premiers kms du parcours. Il s'avérera, d'ailleurs que je connaissais aussi les 6 derniers kms qui sont strictement identiques aux derniers kms du semi des Dentelles auquel j’ai participé 2 fois.


Donc, après les craintes d’une météo pluvieuse, nous nous retrouvons au départ, François, Philippe,
Géraldine et moi + environ 120 participants, sous un ciel relativement dégagé et une douce température.
Le départ est donné, les qqs cadors présents sortent rapidement du peloton qui s'étire. François et Philippe me passent au 1er km et je ne les reverrai qu'à l'arrivée. Néanmoins, dans la partie sommitale du Ventoux, je les aperçois, disons 3 minutes, devant moi. Nous sommes tous les 3 dans les 20 premiers concurrents.

img_2737a.jpg

 


Je mets 2h03 mn pour faire Bédoin - le sommet par un trajet très direct, manquant un peu de variété. Voilà ce qui était prévu sur les cartes de courses et que malheureusement nous ne verrons pas,

les organisateurs n’ont pas eu cette fois-ci l’autorisation de nous faire emprunter la Combe Curnier, qui est un lieu protégé. La voici donc:

img_2736a.jpg

img_2728a.jpg

img_2734a.jpg

 

img_2729a.jpg

img_2730a.jpg


Bref, le sommet vite avalé, la longue descente commence,  soit 6 ou 7 kilomètres de pure descente, 3 ou 4 km de terrain vallonné, alternant piste forestière et monotraces assez techniques, en tout cas toujours jonchées de pierres piégeuses, puis une interminable piste plate et caillouteuse sur 8 km.

img_2731a.jpg

C'est sur cette piste où, allègrement, je file à 12km/h que les péripéties commencent : je fais une lourde chute qui me laisse sonné durant 30 secondes ! Je reprends mes esprits, le coude ensanglanté, un de mes bâtons cassé net, et une petite douleur à la hanche.

Smiley assome etoiles.gif

 

Bref plus de peur que de mal car je repars et rapidement je retrouve mon rythme. J'arrive au 2ème ravito (28km) où je m'arrête un bon bout de temps : nettoyer la plaie, scotcher mes bâtons qui voyageront désormais sur le dos de mon sac, discuter avec un concurrent que j’avais dépassé 3 km auparavant, refuser la généreuse et gentille aide de la Croix Rouge insistant pour me faire un « beau pansement » sur le coude.


img_2732a.jpg

Cinq minutes après, la 1ère féminine pointe son nez, fort applaudie par tous les bénévoles. C'est à ce moment que je repars, et je dois être environ 20ème, François et Philippe, toujours devant, et j'ai bon espoir de rejoindre Philippe.

A partir de ce ravito (mi parcours) il y aura un ravito tous les 9 kms environ, soit toutes les 1h30. Après quelques sentiers étroits et techniques, nous suivons un sentier en forêt, et le cheminement semble évident, ce qui me fait rater une rubalise... et me voilà perdu dans la forêt à un carrefour de 3 sentes sans indications... Heureusement ! Deux randonneurs se pointent avec un petit livret, où j'ai vite fait de me positionner :

je prend donc une piste forestière qui m'amène sur la route descendant du Ventoux vers Malaucène. Sous la pluie, je dévale cette route en faisant du stop, sans succès, étant clair que pour moi il me faudra rejoindre l'arrivée par la route ! A ce moment les choses fusent dans ma tête, sur la façon dont je vais pouvoir rallier Gigondas. J’ai averti Philippe par téléphone, que je m’étais perdu, et maintenant je n’ai plus de batterie !

Finalement, en arrivant sur Malaucène je débouche sur le trajet de la course, j'avertis le contrôle de ma mésaventure, puis reprend le parcours normal... Bien évidemment mon petit détour d'environ 3 kilomètres, me coûte le ravitaillement que j'ai loupé, et ma mise hors course.
 
Tant pis. Je m'en veux autant qu'au balisage que j'ai jugé parfois "limite", et mon moral n'est guère très haut, sachant que j'étais bien placé au 28ème km. Bon, faut faire avec, comme avec un arbitre. Après tout je suis sur la course, en bon état, je n'ai qu’à terminer et, de toutes les façons, je reste le seul responsable de mon égarement.

Ggggrrrrggghhhh !!!

 
 

img_2733a.jpg

Je poursuis ma course, tentant de trouver de la motivation pour la suite.

Je vais quand même avoir un coup de moins bien, puisqu'ayant raté le ravito des Grozeaux (37e km), il me faudra 3h30 pour atteindre le suivant. Je vais manquer d'un peu de liquide pendant 1 heure ; j'ai des gels certes, mais le liquide c'est important.
 Ravito du 48ème, enfin ! Je donne mon numéro de dossard leur confirmant ma mise hors course, la première féminine étant passée un bon 1/4 heure avant moi. Deux verres de Vichy St Yorre, le plein de liquide et me voilà reparti à l'assaut des derniers kilomètres tout ragaillardi.

Et je vais "gazer" sur cette dernière portion magnifique, d'autant plus que je découvre bientôt que la fin du trajet est la même que le semi des Dentelles. Finalement, je franchis la ligne à la fois déçu de ne pas être classé (en 8h15 et "20ème position officieuse") et ravi d'un très bon temps, juste derrière Philippe qui fini en 8h13. Quant à François, intouchable, il s'octroie la 10ème place et 1er V2 en 7h22... Bravo à lui. Je crois d’ailleurs qu’il doit fêter cela avec son club, enfin je l'espère... pour eux !!

Le podium étant à 19h, nous attendons patiemment, grignotant et discutant avec le couple de tourtereaux rencontré l’année passée au gîte des Terres Rouges. Bien nous en a pris, puisque nous accueillons chaleureusement Géraldine qui en termine en moins de 11 heures. Bravo aussi pour l’elle, qui « n’avait à son actif » qu’un marathon et qu’un trail de 35km avec 1000m de D+. Belle ténacité ! Le soir nous dînons ensemble chez moi avec François qui n’a toujours pas mal aux jambes...
 
Philou

Classement
Vainqueur Serge Barthès 5h42’39’’
1ère Féminine Luce Arnoux 8h02’53’’ (14ème au scratch)
10ème - François : 7h22’15’’
19ème Philippe Duret 8h13’33’’
((Philippe Arrès 8h15))
73ème - Géraldine 10h58’20’’

3 commentaires

Commentaire de raspoutine 05 posté le 19-05-2011 à 22:47:00

Il est de notoriété que le balisage laisse à désirer dans cette course, sur le 100 bornes, aussi, c'est dit. Un peu dommage, non ? Quoi qu'il en soit, tu auras réalisé une foutue performance.
Merci pour ton récit; et puis, On espère passer un jour par la fameuse combe...
Encore bravo à toi et à toute la Bioteam !

Commentaire de leeson posté le 23-05-2011 à 09:47:00

Bravo pour cette course et ton récit, je ne connaissais pas l'existance de cette combe merci pour les photos.
Passe aussi le bonjour à Francois, quelle tenacité d'ailleurs son finish m'a valu un sacré sprint à l'arrivée à Gigondas :-)

Commentaire de myrtille posté le 07-06-2011 à 22:22:00

Bravo Philou pour ta course et merci pour ton récit et ses belles photos. Quel dommage pour toi de ne pas figurer au classement!
Sur le 100km, auquel je participais, certains coureurs n'ont pas tous leurs pointages et sont pourtant classés?
Je te confirme les soucis de balisage également sur le Grand Raid: 2 erreurs pour moi et environ 3/4h perdu et chacun des 11 copains de club engagés s'est trompé au moins une fois! Incroyable: sur le forum de l'organisation quelques participants louent le bon balisage!!!
J'ai reconnu sur tes photos la combe où je me suis égarée dans la montée du Ventoux!
Magré ces désagréments, ce Grand Raid est une course superbe, même sous les orages, à recommander sans hésitation!
Au plaisir de te rencontrer un jour prochain...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran