Récit de la course : Triathlon de Paris 2010, par Ironmickey

L'auteur : Ironmickey

La course : Triathlon de Paris

Date : 18/7/2010

Lieu : Paris 08 (Paris)

Affichage : 607 vues

Distance : 51.5km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

TRIATHLON DE PARIS DISTANCE OLYMPIQUE.

Hello à toutes et à tous.

En tant que triathlète, je ne pouvais louper cette édition du triathlon de Paris au pied de la Tour Eiffel. Avec 14 amis de mon club de tri, nous nous sommes donc inscrits à cette épreuve.

Après avoir participé au marathon du Mt Blanc et à la cyclo "La Marmotte", je n'avais pas d'objectif de chrono. Seulement participer pour le fun. Un entraînement pour bien préparer l'enchainement des trois disciplines, à savoir les transitions, pour perdre le moins de temps possible. Chez nous les triathlètes, on dit que les transitions sont la 4ème épreuve du triathlon. C'est tout un "art" d'enchainer les trois épreuves. A haut niveau des courses se gagnent ou se perdent sur les transitions.
 p1030607.jpg
Le samedi, lorsque je suis allé chercher mon dossard, les organisateurs nous ont remis une petite feuille, nous informant que l'analyse des eaux de la Seine, n'était pas conforme aux qualités requises pour les eaux de baignade et que nous prenions part à la partie natation sous notre propre responsabilité... Bon ok, ça c'est dit. Il faudra éviter de boire la tasse...
 
Dimanche matin, je suis présent sur le site de la course dès 5H45. Une belle journée s'annonce, le soleil est de la partie. Je regarde les courses élites. Du top niveau. Chez les filles et les garçons ça va vraiment très vite. Impressionnant.
 
06H15, ouverture du parc à vélos sur le pont d'Iéna. Je retrouve mon fidèle "destrier" déposé la veille. Je prépare toutes mes petites affaires. Les chaussures vélo fixées directement sur les pédales, le casque, les lunettes, les chaussures de running, la casquette. Ok, tout est bon.
 
07H30, départ dans 30mn, j'enfile ma combinaison de natation. Direction le pont des Invalides. Pas loin de 2000 participants se dirigent dans la même direction. Un troupeau de pingouins. Manque plus qu'un iceberg sur la Seine.
 
7H45, les arbitres nous autorisent à nous mettre à l'eau. Même pas peur, je fais partie des premiers concurrents à me glisser dans la Seine. Elle est fraîche, mais bon j'ai toujours en tête le petit papier remis par l'organisation...
 p1030609.jpg
08H00, le départ est donné. Me voilà parti. Je ne suis pas un grand nageur, mais je pars en première ligne. Bonne idée, car je ne suis pas trop gêné par des participants moins bon que moi. Sachant que la sortie est à gauche, j'essais de rester du bon côté. Avec l'aide du courant, les 1500m de natation se déroulent bien. Bon évidemment à l'approche du ponton, c'est la foire d'empoigne. Je prends deux ou trois claques sur la tête, mais j'arrive à m'extirper du flot de triathlètes en 23mn pour la première discipline. Une petite dizaine de marches à franchir et me voilà sur le pont d'Iéna. Mon vélo est tout de suite à droite en entrant dans le parc. Une fois ma combinaison retirée, le casque sur la tête, le vélo à la main je sors du parc en courant. Après avoir évité quelques concurrents zigzaguant, j'enfourche mon vélo et direction le Bois de Boulogne pour 40km. Je ne suis pas un adepte des courses en paquet, mais avec presque 2000 participants c'est difficile à éviter. Alors il va falloir être prudent, attentif, afin d'éviter les chutes. Parcours très rapide, avec quelques faux plats et des demi-tours obligeant à d'importantes relances. Après 1H04mn de vélo me voilà de retour sur le pont d'Iéna. Quelques dizaines de mètres avant l'entrée du parc vélo, je retire les pieds de mes chaussures, ce qui me permet dans la foulée de descendre du vélo et de courir à côté et de gagner un peu de temps. On va plus vite pieds nus, qu'avec des chaussures de vélo aux pieds. Je raccroche mon vélo à son emplacement, enfile mes running, ma casquette et me voilà parti pour 10km de course à pied en deux boucles de 5km, dans les rues et avenues autour du Trocadero. Pas facile, car l'organisation nous a reservé deux belles petites côtes. J'arrive a bien gérer ces difficultés. 44mn53s pour les 10km. Je termine l'épreuve en 02H15mn56s. 394ème sur 1490 arrivants et 70ème sur 272 dans ma catégorie. Voilà une belle matinée à Paris.
 
Natou n'était pas là, mais elle était présente dans mes pensées. Merci à Biket à Land pour les encouragements. Prochain objectif, un triathlon Ironman fin août, soit 3,8km de natation, 180km de vélo et 42km en course à pied pour terminer... là c'est une autre histoire. Récit début septembre. Ciao ciao.
 
Mickaël.    
 
 

 p1030609.jpg

3 commentaires

Commentaire de bigpeuf posté le 20-07-2010 à 23:45:00

bravo à toi, belle perf tout de meme.
C'est sur ça rine à voir avec un iron mais ça défoule.
A+
le BIG

Commentaire de Natou posté le 21-07-2010 à 15:22:00

Encore une bien belle performance! ! Toutes les disciplines ou tu t eclates, et c est bien la l essentiel ;-). Tu as encore mene cela comme un chef! Bravo! Prochaine course, je serai presente a tes cotes... Bisous!

Commentaire de Land Kikour posté le 21-07-2010 à 22:26:00

Merci Mickael pour ce récit bien sympa et bravo encore pour ton chrono surtout si tu n'étais qu'en mode cool :-))
Bonne continuation et merci pour l'info concernant l'Iron...
A +
Olivier

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran