Récit de la course : Trail du Pays de Sully - 35 km 2010, par a_nne

L'auteur : a_nne

La course : Trail du Pays de Sully - 35 km

Date : 27/6/2010

Lieu : Rosny Sur Seine (Yvelines)

Affichage : 1298 vues

Distance : 35km

Objectif : Terminer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail du pays de Sully - 35km - 100D+ - 27/06/2010

Un mois après Chanac, nous récidivons sur un trail : cette fois nous avons choisi le Trail du Pays de Sully dit le TPS, sur une distance de 35km et un dénivelé de 1000m positif.

 

sully.jpg

 

C'est déjà une bonne distance, et vu la chaleur annoncée, nous allons surement en baver...

Nous avons ‘recruté' au sein de notre club Rumba, et c'est Valérie, Aurélie et Morgan qui nous accompagneront Philippe et moi sur cette distance (il y a avait aussi 10 et 17km au menu). Rdv est pris dimanche matin à la maison pour 7h30.

Le réveil sonne à 6h45, toujours un moment un peu délicat, et toujours les mêmes questions à ce moment là : mais pourquoi je me suis inscrite à ce trail ?? Pourquoi je ne reste pas tranquillement sous ma couette ?? Bon je n'ai toujours pas les réponses, mais on se lève, un petit déjeuner classique avec biscottes et thé/café. Les sacs sont prêts, il reste à remplir le camel back : nous ne nous chargeons pas tellement en nourriture, juste un gel et une barre, car vu le temps annoncé, nous risquons surtout d'avoir soif ! Les gourdes sont donc bien remplies.

Morgan et Valérie arrivent vers 7h30, suivi de très près par Aurélie. Il est prévu un BBQ à la maison au retour de trail, tous arrivent donc avec fromage, dessert, ... ca s'annonce bien !

Allez, il est temps de partir, 35min de route vers la Normandie, direction Rosny Sur Seine. Il fait déjà bien bon à cette heure ci, cela nous promet une belle matinée.

Nous prenons l'A13 directement, et sortons à la dernière sortie avant le péage. Un grand parking d'herbe et des bénévoles nous attendent pour se garer : il n'y a pas beaucoup de coureurs visiblement. On nous annonce le retrait des dossards à 200m, je préfère pour ma part prendre mon sac et ne pas revenir à la voiture, mes 4 autres comparses votent pour l'aller/retour parking/gymnase.

Les 200m se transforment en quelques 400m, et c'est dans une cour d'école que nos dossards nous attendent. Pas de queue, le n°394 pour moi. En fait il y a 85 inscrits sur la distance du 35km dont une dizaine de femmes. Le dossard est vite accroché, un aller rapide aux toilettes pendant que les autres vont s'habiller à la voiture, et nous voilà prêts. Je rencontre à ce moment là Jean-Marc, avec qui nous avions déjà fait l'icetrail, c'est agréable de discuter un moment.

Une petite photo des rumbaiens,

 

photo3.jpg

 

et il faut se rendre sur la ligne de départ. Quelques consignes de l'organisateur, que tout le monde écoutent bien sérieusement... La pression monte, surtout pour certaines!

85 personnes sur la ligne de départ.

Et un coup de pistolet nous ‘libère' ! Nous nous souhaitons une bonne course, j'ai prévenu aujourd'hui que je ne souhaitais pas que les filles m'attendent, car je pense qu'elles vont être plus rapides que moi. Morgan a prévu de nous suivre un moment et d'accélérer ensuite. Philipe a prévu de partir devant et de se « défoncer » !

 fil.jpg

Philippe, dit djapouille

 

Pour Valérie c'est la première fois qu'elle dépasse les 21km, et donc un peu d'appréhension forcément, mais moi je la sens vraiment bien dans ses baskets !!

Allez nous montons dans le village, et très vite nous rejoignons la forêt, puis longeons un champ en plein soleil. Le peloton commence déjà à s'étirer, mais cela ne me semble pas aller très vite devant apparemment, un virage à angle droit dans le champ me permet d'apercevoir Philippe devant, et je le compte en 15ième position à ce moment là. Je ne le reverrai plus qu'à l'arrivée maintenant...

Nous nous mettons de front toutes les 3, et dans le champ personne ne nous double plus : LOL !

Je prends ensuite la tête de notre petit groupe de 4, car je suis pour l'instant bien, et suis persuadée qu'ils vont un peu plus tard ‘lâcher' les chevaux et me ‘larguer'..., donc il me faut un peu d'avance.

Je suis bien, je pense avoir une bonne allure, et me demande même si je ne pars pas trop vite avec cette chaleur : je ne pense pas, et puis on verra bien au fur et à mesure du parcours...

Les premiers kilomètres s'enchainent bien, nous sommes toujours groupés tous les 4, je suis régulièrement en tête avec Valérie. Nous rentrons dans la forêt, il fait alors bien plus frais, ce n'est pas pour nous déplaire ! A peine 4/5km que  nous sommes partis, et je n'arrête pas de boire...Morgan me fait la même réflexion.

Les premières côtes en forêt arrivent également, cela fait 40 min qu'on court, et Morgan commence à manger ! Pour éviter le coup de barre apparemment, mais moi à ce moment là, manger ne me dis rien...Il y a 3 ravitaillements annoncés sur le parcours mais nous ne savons pas à quels kilométrages, je m'attends donc à un SMS de Philippe pour nous prévenir. 8, 9ième km, rien...étonnant. Et puis un SMS ‘ravito 10,8', nous sommes nous même à 10,2km, il n'a pas trop d'avance, il a du partir prudemment avec cette chaleur. Cela descend bien à ce moment, un single track avec de gros trous sur le coté, je suis super bien, et accélère un peu en vue du ravito.

Une table annonce le ravito, un peu d'eau, des oranges et ...ben je sais pas j'ai pas bien regardé en fait, et puis ca ne me disait absolument rien : je prends juste un quartier d'orange pour le fun, m'arrose avec quelques verres d'eau la tête, les bras et les jambes (les jambes ! ca fait trop du bien de l'eau sur les jambes...), je vérifie mon camel back, il a l'air encore bien rempli, donc je le laisse tel quel. Aurélie en profite pour se mettre un peu de crème Nok sur les pieds, car les ampoules commencent à lui faire signe... Nous repartons direct sur une belle montée au soleil, avec des cailloux ! Le prochain ravito nous est annoncé à 22km.

Je me dis ensuite que pour la prochaine côte il me faut prendre un peu de gel pour prévenir une baisse de régime, même si tout va bien jusqu'à présent, il faut se méfier. Et puis c'est une succession de plats et de descentes (pas pour nous déplaire), ce qui fait que je prends mon gel vers le 15ième km uniquement. Un bénévole nous annonce un passage un peu délicat et en plein soleil : effectivement nous traversons un champ avec orties, épines, trous, herbes à hauteur des cuisses...c'est assez galère, je me pique le bras sur les orties, assez désagréable ! Cette longue ligne droite est interminable, bien 500m je dirais, puis on débouche sur la forêt bien plus agréable pour les sensations de course. Aurélie a détesté ce passage !

Nous prenons de nouveau tour à tour ‘les commandes', cela se passe très bien.

Finalement vers le 17ième un ravitaillement est proposé. Un peu d'eau, du coca, mais je ne mange toujours rien. Pour le plus grand bonheur de Morgan, des tucs et coca sont proposés !

Cela nous fait alors un peu moins de 2h de course. Le prochain ravito du coup est mis au 27ième.

L'ambiance commence à changer : Morgan chante, nous reprenons en chœur, on nous entend de loin...il faut absolument qu'on se persuade qu'on est bien tous les 4, pas fatigués, le moral à bloc !

Valérie a mis ‘son cerveau off' comme elle dit, et avance sans se poser de question !

Et puis arrive le 19ième km, et là j'ai un gros gros coup de mou...incroyable, 1km avant tout allait bien, mais là vraiment une baisse de régime...je me dis que le gel pris plus tôt aurait peut être évité cela... bon c'est un mauvais moment à passer, je me cale derrière mes 3 comparses et essaye de ne pas me faire lâcher.

Je prends à nouveau du plaisir sur les kilomètres suivants, le parcours descend, cela aide bien, me voilà de nouveau dans le tempo ! Nous continuons de plus belle nos chants, nos cris et nos rigolades ! Au 21ième km nous dépassons Jean-Marc (rencontré au départ), qui nous a dit nous entendre de loin ! Evidemment vu comment les rumbaiens crient, on ne laisse personne indifférent ! LOL ! Nous l'embarquons 'dans notre ‘folie', et il arrive à nous suivre 3km, mais capitulera ensuite...on arrivera même à le faire chanter « on n'est pas fatigué ! » !

Et puis on se met à applaudir Valérie, car elle vient de battre son record de distance ! Il faut bien fêter ca :-) ! Le moral est à bloc pour tous les 4 !

Bon ca ne dure pas longtemps, Morgan nous annonce qu'il n'est pas au mieux, et qu'il compte rester avec nous sans accélérer, bien au contraire...

Une belle descente sablonneuse arrive, et il faut s'accrocher aux arbres pour ne pas tomber (cela ne m'empêche pas de me retrouver assise dans le sable). Un peu galère, mais cela passe finalement, elle n'est pas très longue.

Puis de nouveaux des montées assez costauds en terre sablonneuse : terrible pour les mollets à ce moment là, ca tire !

 

Des single tracks avec pas mal de racines au milieu du chemin : on commence à lever de moins en moins les pieds, et on a bien failli tous tomber à un moment ou à un autre en trébuchant.

Ca y est au bout de la ligne droite, nous apercevons le dernier ravitaillement, ils nous entendent également arriver...je ne mange rien, juste je mouille mon buff, les jambes et la tête, cela fait vraiment du bien ! Les bénévoles nous disent « quel vent de fraicheur vous nous amenez ! Cela fait plaisir ! ». Effectivement on a tous le sourire (p'tet Morgan un peu moins), mais toutes les 3 je crois qu'on fait plaisir à voir !

Morgan fait une pause technique, nous repartons toutes les 3 du ravito en le narguant...une grosse descente bien sympa, avec un beau virage à angle droit pour remonter dans la forêt...le chemin est un peu en dévers avec beaucoup de feuilles, pas facile de se stabiliser la dessus. Morgan nous a en ligne de mire, et nous reformons notre peloton. Nous essayons de nouveau de nous persuader que tout va bien, et de nous encourager mutuellement : hop hop hop !

Au milieu de la forêt, vers le 30ième, s'est glissé un ravito ‘surprise' : un monsieur avec quelques bouteilles d'eau, pause bien agréable, car cela remonte juste après. Le temps de s'asperger d'eau à nouveau et le monsieur nous annonce 3 montées et ensuite l'arrivée.

Bien on est prévenu, quelques descentes, et voilà la première montée : bien costaud, il faut s'accrocher ! Les filles sont devant, Morgan a de plus en plus de mal à nous ‘coller'. Nous allons le lâcher au fur et à mesure finalement, mais il ne restera pas très loin derrière.

On nous annonce : « l'une d'entre vous va monter sur le podium ! ». Aurélie : « Ben ca sera toutes les 3 alors ! ». Depuis quelques kilomètres on s'est dit que la ligne on la passera ensemble !

Entre temps Philippe m'a annoncé son arrivée en un peu moins de 4h, mais m'annonce également un kilométrage de 36,8, ça nous fout un coup au moral...on pensait qu'il nous restait 2km, nous v'là partis pour 4... arghh ! Allez, on approche, une dernière descente dans un beau single track, je prends les devant, les filles sont juste derrière. Je me sens vraiment bien, surement l'annonce de l'arrivée qui me booste !

Ca y est nous entendons des voix, le chemin débouche devant l'école, nous nous prenons la main toutes les 3 et passons la ligne d'arrivée ! Soulagement, 4h28' ! Finalement 36km au compteur, Philippe s'était trompé dans son SMS !

Morgan arrive juste 3 min plus tard, un peu blanc...il part direct s'allonger sous un arbre...

Philippe a mis 3h57, il a également pas mal souffert de la chaleur sur le parcours, et n'a pu relancer toujours comme il voulait. Il arrive 5ième V1H, un petit effort et la prochaine fois lui aussi montera sur le podium...

Voilà, un trail de plus à notre actif, une belle matinée, vraiment très ensoleillée, de bons moments de rigolades et de chants (des cris aussi...).

Pour couronner le tout, nous allons faire 4 podiums à nous trois, balaise non !

 photo1.jpg

Anne, Valérie, Aurélie

  • Valérie, Aurélie et Anne : 4ième Féminine au classement scratch (les 5 premières étaient récompensées, il leur a fallu trouver un trophée supplémentaire LOL).
  • Aurélie : 2ième Sénior féminine
  • Valérie et Anne : 2ième V1F ex-æquo.

On a  même le droit à la bise de la maire

 photo4.jpg

 

De magnifiques trophées pour nous récompenser, de belles casquettes et des t-shirts XXL....

Voilà, il est maintenant tant de reprendre la route, car le programme n'est pas fini : BBQ à la maison !

Morgan décline l'invitation car vraiment très mal, il part dormir chez lui. Nous profiterons du jardin et de la terrasse le reste de l'après-midi autour d'un déjeuner (enfin plutôt un gouter/diner on va dire)...

Merci à tous, c'était vraiment une journée sympa !

 

 

4 commentaires

Commentaire de domi81 posté le 29-06-2010 à 05:09:00

bravo et félicitations pour la course et le CR !

Commentaire de TomTrailRunner posté le 29-06-2010 à 09:18:00

une belle course pas si plate : un beau CR plein d'aspérité lui aussi qui se laisse lire comme la course se laisse courir
Bravo

Commentaire de Frenchie posté le 29-06-2010 à 09:36:00

Bonjour
Merci de ton CR et votre performance sous cette Chaleur.
L’école des Baronnes n’est pas un Gymnase et il faut bien garer les voitures.
Les gymnases sont loin de notre terrain de jeux et sont la chaleur mieux vaux évité le bitume

Il y a des points que je n’ai pas bien reconnu sur le parcours c’est vrais chacun à sa vision.
Terrain crayeux
le chemin en herbe me parle, grève des faucheurs certainement et le monsieur
( au point d'eau mis en bas de la belle côte vu la chaleur), s’appelle Francis.
alors Merci de votre venu
pour les maillots ça pourras servir de chemise de nuit (livraison au dernier moment et des tailles non commander)
enfin tout le monde n’est parfait.
Bravos encore car ce Trail qui n’est pas facile !!
Frenchie

Commentaire de LongJohnSilver posté le 29-06-2010 à 18:03:00

Bravo!! Faire 35km sous le soleil en chantant et terminer sur le podium ensemble, c'est une bonne façon d'occuper son dimanche!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran