Récit de la course : Trail nocturne de Soulaires - 18 km 2010, par poulo

L'auteur : poulo

La course : Trail nocturne de Soulaires - 18 km

Date : 30/1/2010

Lieu : Soulaires (Eure-et-Loir)

Affichage : 880 vues

Distance : 18km

Objectif : Se dépenser

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail de Soulaires 2010

Départ prévue de la course à 18h45, après 45min de voiture, le soleil est quasiment couché derrière la cathédrale de Chartres qui se détache nettement au loin, j'arrive enfin dans ce petit village de l'Eure et Loire vers 17h45, il fait déjà -1°C et les ou plutôt la rue principale est saturée...de voitures dans tout les sens!! Apparemment, pas mal de monde s'est donné rdv ici pour débuter la saison!!

En allant chercher mon dossard, je croise quelques coureurs déjà à bloc en train d'effectuer des accélérations, on est à 45min du départ?? j'ai du me tromper d'épreuves, c'est un championnat du monde de cross!! Bref, je récupère le n°33 et 1ère surprise, ils ont glissé un Buff dans le sac d'engagement, sympa, il servira dès ce soir!

Après un échauffement correct et un petit massage au Musclor des articulations et autres tendons...Je me retrouve sur la ligne où je retrouve un copain David Lebray, on est 153 dans les rangs; une petite attente pour laisser suffisamment de champs aux coureurs du 9km partis 15min avant puis Mr le Maire lâche la meute et c'est le départ pour 18km.

Comme d'habitude, ça part à fond la caisse de tout les côtés, j'essaie de ne pas me faire trop enfermer histoire de ne pas me retrouver coincé dans les 1ères parties technique. Après 300m, je me fais une frayeur en faisant une petite glissade sur une descente dont le bitume est verglacée.

Devant ça gaz, à peine 1km (les organisateurs ont placés des pancartes tous les kilomètres) et je vois déjà presque plus le groupe de tête. Nous arrivons enfin sur la première côte et je suis déjà pas loin de mon seuil anaérobie, pas vraiment ce que j'avais prévue!!! Je monte à un bon rythme et m'aperçois comme à l'accoutumée que j'ai plus de facilité quand la route s'élève car je rattrape et dépose quelques coureurs...A noter le balisage efficace (à un niveau moindre bien sûr que l'Origole, le Must!!), commissaires à chaque changement de direction, peinture à la chaux sur les obstacles au sol... De temps à autre, des torches tracent le chemin donnant une ambiance "chaleureuse", mais pas le temps de s'attarder, j'adore les enchaînements de petit single assez technique où il faut slalomer entre les arbres, les descentes tortueuses et les bosses casse pâtes qu'il faut pouvoir digérer rapidement afin de relancer le plus efficacement possible. Par contre j'aime moins les sorties des bois où l'on retrouve les passages de tracteurs le long des champs et où les appuis sont plus saccadés, faute à des parties un peu plus grasses et aux pieds qui butte dans la caillasse. De manière générale, le terrain était quand même très peu gras car les passages dans les sous bois ressemblaient à quelques choses comme du terreau...presque pas trop sale au final!!

Bref, aux alentours du 12éme kilomètre, les écarts sont maintenant assez conséquent devant et derrière moi, mais j'aperçois 2-3 gars à 400mètres devant moi, je m'efforce de tenir la cadence sur le plat et lors d'une belle côte dans les champs, je reviens d'un coup sur ces 3 coureurs, l'arrivée n'est maintenant plus loin, je prends la commande du petite groupe et m'applique à accélérer dans les singles en prenant aussi quelques risque dans les descentes!!! C'est amusant!! sauf pour un qui à sauter....Ils sont encore 2 dans ma roue ou plutôt mes pattes et on nous annonce 2km avant l'arrivée, et plus que du plat!! Je continue de les tirer et je me doute bien que je vais me faire sauter sur la ligne....dernier virage, j'aperçois sur le bord Denis, mon collègue qui a couru le 9km, et comme prévu les 2 rats me font le sprint, ils ont le droit en me doublant à un: "Super le fairplay!!@%!?#/:-{{" de ma part...tant pis, dans le vélo, y'a les mêmes!! Je passe la ligne en 1h12' et à la 13éme place, satisfait de ma prestation et les jambes un peu autour du coup, ça a été vite!!! trop vite!!, je n'ai que 16,1km à mon GPS!!Ils sont où les 18???

Après m'être changé, passage au ravitaillement plus que raisonnable dans une salle un peu trop exigu mais pas grâve, on se tient chaud. Au choix, soupe à l'Oignon, aux Vermicelles, du salé, du sucré, tout pour se refaire la cerise...

Bravo donc aux organisateurs pour ce Trail qui mérite plus de coureurs dans les prochaines éditions.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran