Récit de la course : Marathon de Dublin 2009, par jéjé38

L'auteur : jéjé38

La course : Marathon de Dublin

Date : 26/10/2009

Lieu : Dublin (Irlande)

Affichage : 881 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

marathon de dublin 2009

 

Par"courant" l'Europe et étant amoureux de l'Irlande , j'avais depuis longtemps ce marathon dans un coin de ma tete .Ayant deja un programme chargé cette année avec le marathon de Barcelone , Berlin et la Saintélyon , je l'avais programmé pour 2010.

Au terme d"'une soirée "souvenir d'Irlande" avec les copains(on etait à Dublin cet hiver voir le match irlande / france en rubgy) , pris de nostalgie je n'ai pas pu resister et ai pris rendez pour le 26 octobre 2009 à Dublin.Ce qui est dit est dit , 2 jours plus tard le voyage était bouclé et il ne me restait plus qu'à patienter .Je profitais quand meme de ces quelques mois vacants pour faire un peu de prosélytisme et reussissait, tel un sergent recruteur de l'armée, à embarquer avec moi un couple d'amis .

C'est donc quelques mois plus tard (et ayant bien souffert entre temps à Berlin) que nous nous retrouvames tous les 4 à l'aeroport de Geneve , en train d'essayer de reperer les porteurs d'asics et autres mizuno dans la file d'attente de l'embarquement .Aprés 2heures de vol et apres avoir tenté d'atterir avec l'aile de l'avion à la place des roues , le pilote nous annonça fierement l'arrivée à Dublin .

Premier constat : il pleut (ça c'est normal) et le vent souffle en rafale .....bon il reste 2 jours , ça peut changer !!!! Allez un coup de malto pour la route!!!

Donc pris la navette et direction l'hotel situé en centre ville .. le temps de poser les bagages et direction Temple Bar  afin de satisfaire à la tradition de nos hotes et de feter notre retour en terre Irlandaise.Etant ici en mode touriste et n'ayant pas prévu de chrono particulier je me laissais aller dans la ferveur des pubs et des chants endiablés , trinquant avec les autres coureurs venus des 4 coins du monde et racontant nos divers exploits sur asphalte (beaucoup d'americains étants présent pour l'occasion).Etant rodé aux veilles de marathon un peu partout , je n'avais jamais vu autant de coureurs flirtant avec la Guinness (et sans scrupule) et autres Kilkenny .....

Bref , dimanche midi parti en bus recuperer nos dossards au RDS de Dublin (pas de bol la queue commençait dehors sous un deluge à ne pas mettre un écossais dehors ) et retour à pied à l'hotel histoire de nous habituer aux conditions climatiques pour le lendemain .Visite de la ville l'aprem : St Patrick's cathedral , Christchurch , le centre pieton et tous les magasins Caroll's pour les femmes (il y en a env 80 à dublin),puis resto et dodo pour etre en forme .

Reveil 6h30 , petit dej à l'hotel (oeufs , croissant, café ....je suis là en touriste je vous rappelle !!) et direction le depart .Enorme sourire sur nos visages : il fait bon , pas vent et il ne pleut pas !!!! Là c'est sûr les dieux du marathons sont avec nous.Nous suivons les légions de coureurs descendant O'connell street (allez un coup de malto) , direction les sas de depart aprés etre passé au depose sacs.Petite promenade dans le quartier géorgien avec ses portes d'entrée multicolore et entrée dans les sas.Premiere surprise : il y a enormement d'Irlandais !! d'habitude dans ce genre de marathon il y a presque plus d'étrangers que d'autochtones (ceux qui ont fait rome ou berlin connaissent), du coup nous prenons plaisir à échanger quelques plaisanteries dans un anglais relatif en réalisant que nous sommes vraiment chez eux et qu'ils sont reellement fiers de courir leur marathon !!!!!on se fait quand meme chambrer au passage sur le match Irlande /France à venir (s'ils avaient su :-))))

Plus que 5 minutes avant le départ et le speaker commence à chanter le "soldier song" , l'hymne national , immédiatement repris en coeur par les 8000 coureurs du cru .Premiers frissons (pas le dernier)......et c'est parti dans une ambiance bon enfant , petit tour dans le centre ville et les grande arteres afin de se faire applaudir un peu (je m'étais preparé un MP3 plein de chansons de U2 pour l'occasion et me suis retrouvé sur Oconnell street à écouter "I still haven't found" ........moment magique , 2 eme grand frisson),

Puis debut d'une partie assez valonnée avant d'arriver à Phoenix park .Là changement de décor et longue traversée du parc en leger faux plat ...passage au 10kms tout va bien mais je reste quand meme à l'écoute de mes jambes ..Tiens des enfants nous donnent des bonbons au passage (le monde à l'envers!!! mais j'en prends quand meme un)...sortie du parc et surprise nous sommes à la campagne , traversant des petits hameaux dans la verdure (attention grosse cote au 17eme km) ...Passage du semi en 2h , toujours tranquille , pas mal aux jambes , profitant de chaque instants ....Pas de ravitos solides , heureusement les spectacteurs sont dopés aux emphets et scandent des "good job" , "well done" et des...."allez les bleus" ???? ah oui j'oubliais que j'avais un bandana tricolore sur la tete ...bonne idée que j'ai eu tient.

Passé le 30eme , toujours ok (je pensais que les fantomes de Berlin ressurgiraient mais non )...les spectacteurs nous offrent des bananes et gateaux maintenant ; tiens, un twix , je le prends !!au 34 eme les visages se cripsent autour de moi ...je continue sur mon allure , j'ai legerement augementé ma vitesse et je suis sur le temps de 3h55 (negative split ?? le premier de ma vie :-) , une autre bosse qui fait mal ce coup ci , on rentre vers le centre ville .Une coureuse tombe devant moi et se met à vomir ..les aléas du marathon , je reste avec elle jusqu'au prochain poste de secours , la depose et essaye de rattaper mon retard(mais c'est foutu) ,  mes jambes m'interdisent de depasser la vitesse autorisée (12km/h) ....2km de l'arrivée , on entendant la sono et les cris de la foule (impressionnant apres 30 kms de calme relatif) , ça se resserre , ça hurle , on arrive dans le virage de Trinity college , c'est noir de monde (tiens j'aperçois ma femme) , une derniere ligne droite de 800m , on se croirait sur les champ elysées le jour de l'arrivée du tour de France ..derniers encouragements , j'en profite un max et franchis la ligne en 4h07 ...tant pis mais je sais qu'aujourd'hui le plaisir n'était pas dans le chrono....je recuperer ma medaille , mon sac , me change et vais rejoindre femme et amis devant l'Oliver st jhon gogarty' pub (à chacun ses repreres !!!! )...on se raconte notre course devant une pinte bien meritée ....douche , sieste et reception officielle  au Hilton (l'occasion d'approcher les coureurs Kenians , Ethiopiens et russes pendant une soirée)  puis avec les autre marathoniens pendant les 2 jours restants (petit bonjour au groupe de Lillois)....à chanter dans les pubs , gouter les plats traditionnels (jaret aux pommes de terre !! un regal)et descendre qques bieres bien sûr.......retour en france avec des souvenirs plein la tete........

Un vrai marathon festif, le plaisir de courir avec des gens vrais , fiers de leur  culture et un vrai moment de partage entre coureurs de tous horizons (ce qui reste assez rare sur marathon).....à refaire pour l'edition du connemara en avril 2011  (car à Boston en avril 2010 , hi hi hi )...............................

 

1 commentaire

Commentaire de CROCS-MAN posté le 30-12-2009 à 07:11:00

Bravo et merci pourla balade Jéjé

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran