Récit de la course : Auray-Vannes 2005, par l'ourson

L'auteur : l'ourson

La course : Auray-Vannes

Date : 11/9/2005

Lieu : Auray (Morbihan)

Affichage : 1733 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Auray-Vannes 2005

Yo les Zanimos, Yo les Kikoureurs,

Auray-Vannes le 11/09/2005 aura été mon 4ème semi en 1 an environ avec un 1er marathon au milieu. L’objectif est simple : aller me tester car je suis à 3 semaines de mon 2ème, le Marathon de la Côte d’Amour, le fameux Marathon de la Baule !
C’est l’occasion aussi et surtout de faire une sortie entre Zamis du Zoo et je passe donc chercher la Tortue de bon matin avec Ourson’Family, pique-nique à bord avec gatosport, rillettes, sauciflard et même rosado fresco !.. Nous avons rendez-vous avec l’Herminette qui va voir pour la 1ère fois de sa vie des Zanimos en chaire et en os dont un avec un bérêt bleu à 1,90 m du sol ;-).. Un grand moment ;-))

Dossards en mains, nous arrivons sur Auray vers 13 h et après un rapide pique-nique avec gatosport only pour les coureurs ;-( nous laissons Ourson’Family rallier la plage la plus proche et nous voilà en direction de la zone de départ à la recherche d’un coin sieste. La foule attendue des 5 à 6000 coureurs est déjà en train de se rassembler, le speaker s’excite sur son micro, les pros d’la CAP s’échauffent déjà et le soleil commence à cogner. Rapidement, la Tortue s’endort…, je suis impressionné au milieu de tout ce boucant ! 30 mn plus tard il dort toujours !!… comment fait-il ?.. Je décide alors de partir m’échauffer sans lui, je le retrouve un peu après, il n’a pas trouvé l’Herminette et me confie son bérêt bleu à cet effet avant d’aller s’echauffer à son tour : c’est donc un Ourson en maillot bleu et bérêt bleu qui fera la bise en premier à notre nouvelle Zamie du Zoo. La Tortue nous rejoint, on se met à papauter de la Baule, l’AAB et tout et tout… Très vite on se tape dans la main en se donnant rendez-vous à l’arrivée car il est 15 h et le départ vient d’être donné.

Ca démarre cool tellement y’a du monde et nous partons dans les derniers histoire de ne pas se faire piétiner.. Je décide à ce moment là de mon objectif chrono car entre les – de 5’ au kilo de la Tortue et mes 6’ à la Baule, il me faut maintenant trouver un juste milieu et ce sera donc objectif moins de 2h, surtout pas plus !!..

Jusqu’au 7 ème, même si çà grimpotte un peu, c’est très roulant quand même et je trouve vite mon rythme à 5’30 –5’45 au kilo tout en doublant du monde sans forcer. Je suis devant le ballon meneur d’allure 2h et savoure mon avance de début de course en m’imaginant déjà à la Baule non plus en 4h15 mais en moins de 4 h !! C’est fou ce que la course à pied peut nous rendre optimiste et bien dans nos baskets ;-))

A propos de baskets…, je vais vite arrêter de rêver car arrive la terrrrrible côte de Baden qui va me ralentir dans mon élan et m’obliger à adopter la technique qui consiste à raccourcir la foulée et ne plus quitter mes baskets du regard…, plutôt que de lever la tête pour apercevoir tout en haut la zoulie église qui surplombe la colline sur laquelle se trouve le village du même nom. Les applaudissements des villageois me sont précieux mais tête baissée je ne vois plus rien autour de moi, pas même le ballon des 2h qui me double ;-(

Je viens de faire 6’38 sur le dernier kilo, ce qui n’est pas pour me satisfaire, d’autant que j’ai le désagrément de constater que mon meneur d’allure est loin devant moi ;-((
Je décide donc de rattraper la très zoulie Claire de Endurance 72 et son ballon bleu afin d’emboiter sa foulée dynamique : pas question de la lâcher avant l’arrivée ;-)
Son aide va m’être précieuse et je vais gérer les côtes qui vont suivre avec plus de succès en n’y perdant pas trop de temps. Jusqu’au 16 ou 17 ème je vais suivre cette superbe hase (femelle du lièvre) pour la laisser m’échapper ;-(..car elle est aussi un peu chameau : les ravitos pour s’hydrater ne l’intéresse pas car elle ne s’y arrête pas, ce qui n’est pas mon cas et me retarde ...
C’est donc d’assez loin que je vais ensuite suivre mon ballon bleu pour enfin le perdre de vue et je suis décu de ma course car visiblement l’objectif – de 2 h est loupé ;-((
Au 18 ème, je double Luc de mon club et je ne comprend pas ce qu’il fait là ?!.. son objectif était de 1h45 maxi…La course aura vraiment été dure, très dure pour beaucoup de monde et je n’ai pas compté le nombre de civières ici ou là… Au 20 ème c’est la Tortue qui vient à ma rencontre, il a fini sa course depuis x minutes déjà ;-)… Je suis épuisé, j’ai chaud, j’en ai marre, je sais que j’ai raté mon objectif, je suis naze… et puis « l’effet Zoo » cher aux Zanimos se met en route grâce à une séance de pompocuthérapie prodiguée avec efficacité par la Tortue. Il court à mes côtés, m’encourage, me conseille, me booste et me revoilà reparti à donf.., j’y croyais pas, je doublais, je doublais, bousculait les coureurs qui me génaient, bref : la gnac était là jusqu’à l’entrée du stade où j’aperçois alors l’arche de l’arrivée et ô miracle !.. mon ballon bleu ;-)) – Je termine en 1h 59’ 48 – Merci la Tortue ;-))))))
Nous retrouvons ensuite l’Herminette et reprenons notre discussion à propos de la Baule où nous allons lui présenter d’autres Zanimos : les Belges et la famille Ratons-Laveurs notamment.
Nous perdons ensuite l’Herminette partie rendre sa puce et chercher son tee-shirt et son bol breton souvenir pour que chaque petit déj nous rappelle ce bon moment passé ensemble ;-)

Une fois retrouvée la Ourson’Mobile, non sans peine ;-))) vient ensuite l’heure de « vider la glacière de l’Ourson » et régler son compte au rosado resté fresco, avant de reprendre la route avec une légère odeur de Chacal à bord ;-))) en direction de Nantes où dame Tortue nous attend avec l’apéro, avant de prendre une bonne douche ;-)))))))

L’Ourson_heureux_vivement_la_Baule

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran