Récit de la course : 10 km du 19 eme 2009, par Razouille

L'auteur : Razouille

La course : 10 km du 19 eme

Date : 24/5/2009

Lieu : Paris 19 (Paris)

Affichage : 897 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Aujourd'hui, y'a course. Et pas n'importe quelle course, ma course anniversaire, la première que je refais pour la seconde fois, un an jour pour jour (ou presque) après ma première course de toute ma vie, donc... c'est cool.

C'est une course difficile, j'en avais chié comme jamais l'an dernier et j'avais fait un chrono dont j'étais très satisfait puisqu'à l'époque mon objectif était de faire moins d'une heure et de ne pas finir dernier. Depuis j'ai couru 3 ou 4 autres 10km dans Paris en améliorant à chaque fois la marque mais jamais en passant la barre symbolique des 50'. Je savais que ça n'était pas pour aujourd'hui, pas avec ce foutu parcours et notamment l'ascension par la face nord de la côte des Buttes Chaumont, un entraînement un peu contrarié ces derniers jours par une vilaine chute de vélo et (j'avoue j'ai honte) 2 ou 3 kilos de plus qu'à ma dernière course. Mais bon quand même, je me voyais bien ne pas trop m'éloigner de mon meilleur chrono sur 10km. Autant tuer le suspens tout de suite, mes espoirs de faire un temps correct se sont envolés en même temps que mes dernières forces quelque part entre le ravito des 5km et la fin de ma séance de varappe le long de la rue de Crimée. Et dire que je me suis inscrit au Paris-Versailles, y'a des jours je me mettrais des claques.  


Bref, pour en revenir à la course, tout commençait plutôt pas mal, échauffement en y allant car j'habite à quelques stations de métro de là, soleil radieux, ambiance détendue, peu de circulation (en même temps les gens à cette heure là ils dorment, non mais c'est quoi de faire partir des courses à 9h du mat' ?).

Quelques minutes de retard pour le départ mais rien de méchant et c'est parti. Je m'en étais voulu dans le 8e d'être parti trop cool et je m'étais donc dit que j'allais partir plus vite, alors j'ai suivi le troupeau et j'ai fait absolument n'importe quoi. Des claques je vous dis. Premier kilo, faux plat montant, même pas mal, 4'30. Holà, calmos, c'est trop rapide, FC 182, déjà dans le rouge, les 9 suivant vont être cotons. 2e kilo lonnnngue descente, 4'27. D'un sens tant mieux ça me fait toujours une petite minute d'avance hein... 3e kilo un peu de plat un peu de montée, 4'51. Voila c'est ça le bon rythme, 4'50. C'est ça mais c'est trop tard, je suis mort, je suis cuit, c'est foutu, tout le reste va se faire au moral et là j'ai pas le moral, ça me saoule ces courses à la fin :-)

Le quatrième kilo passe encore, dans les 5' donc c'est bon mais là maintenant c'est activité montagne. Toutes les Buttes Chaumont à escalader et là... à mi chemin je suis déjà en train de marcher, au ravito c'est limite si je discute pas avec la bénévole, de toute façon même en marchant le cardio indique 183 ce qui est quasiment ma FCM, j'ai vraiment fait porte nawak aujourd'hui. Je finis de grimper en footing, de toute façon je suis cuit et re cuit et je fais plus de 6'. Je suis encore dans les temps car je passe les 5km en 25'05 mais ne rêvons pas et d'ailleurs le coeur n'y est plus, je suis trop naze. Bon la descente, mes chéries qui m'encouragent avec des "allez Papa" tonitruants et ça repart un peu mais à chaque côte je marche désormais, ce qui d'ailleurs n'est pas si pénalisant que ça puisque je grimpe presque aussi vite en marchant qu'en courant et que le palpitant en profite pour repasser dans les 175.  Je m'offre un nouveau kilo à 4'35 dans une longue descente (purée, mais c'est jamais plat cette ville) et je fais les trois derniers "au mental" comme on dit avec une furieuse envie de tout envoyer balader tellement je suis raide. Voila je suis enfin régulier et je boucle les trois derniers à peu près à la même allure autour de 5'20. Un pote m'attend à l'entrée du Parc pour m'aider à finir mais le coeur n'y est pas, en plus je paume mon bandeau et suis obligé de repartir en arrière le ramasser. Malgré une espèce de sprint final mené... sans conviction, je passe la ligne en 52'45 bien content d'en avoir fini. Je finis donc à un tout petit peu plus de 2 minutes de mon meilleur chrono sur 10km mais à 4 minutes de moins que sur le même parcours l'an dernier, donc je peux enfin mesurer les progrès accomplis, et maintenant que j'y pense, je suis finalement assez content. Et pi d'abords j'ai pas abandonné, je ne me le serais jamais pardonné. Na.

Côté organisation rien à redire, ceux qui ont déjà lu mes comptes rendus savent que je suis un sale gosse qui adore les t-shirts et les médailles et là, c'est que du bonheur, les médailles sont magnifiques, celle de cette année est la plus belle de ma collec, avec la date gravée derrière et une gravure du belvédère des Buttes au recto, superbe. Que de l'eau au ravito comme souvent sur des 10km et des fruits à l'arrivée, parcours parfaitement balisé, bénévoles nombreux et supers sympas, merci à eux de nous permettre de nous éclater comme ça en course.

1 commentaire

Commentaire de davius posté le 24-05-2009 à 14:51:00

Bravo Razouille ! Et Bravo aussi au photographe qui t'as pris en plein vol ! A l'entrainement j'ai toujours un oeil sur la montre cardio, et c'est pourquoi je m'en suis débarrassé au départ de mon premier semi. Je ne voulais pas me prendre la tronche avec des chiffres qui me disent que je suis dans le rouge.
Finalement tu résistes bien pour un départ trop rapide. Je prend ton CR comme leçon et je vais programmer des séances à allure spécifique (pour éviter de partir avec les fusées) des que je trouve LA course de Juin ou Juillet.
Merci pour la lecture, A+.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran