Récit de la course : La Course du Laka 2009, par Ben64

L'auteur : Ben64

La course : La Course du Laka

Date : 19/4/2009

Lieu : Osses (Pyrénées-Atlantiques)

Affichage : 1364 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Le second trail de l'année depuis mon retour chez moi ! Le parcours de la course du Laka est modifié cet année, allongé d'un km avec un peu plus de dénivelé. Au programme : 21 km et 1050 m positif annoncés.

 

Me voici parti d'Espelette, après avoir englouti un morceau de gatosport, en direction de Bidarray où j'ai rendez-vous avec mon cousin. J'avais décidé la veille au soir de manger des pates, mais j'ai été "malheureusement" invité par ma cousine. Je vais vous dire pourquoi malheureusement... Mon cousin était là lui aussi , et on appréhendait un peu le menu très "léger" qui nous attendait. Au programme : soupe carottes, patates, puis part de quiche lorraine, puis confit de canard avec pommes dauphines, fromage, et en bouquet final une tropézienne... Un repas équilibré en somme et ce qui se fait de mieux en nutrition à la veille d'une course...

 

Bref, me voilà à Bidarray à 8h. Nous arrivons à Ossès et allons récupérer les dossards. A vue d'oeil, 200 coureurs sont présents. Cela promet une belle course, surtout que le soleil est présent hormis sur le sommet du Baigura coiffé d'un chapeau nuageux. Le départ est lancé, à 9h00. Après 1 km de route goudronnée les festivités commencent à mesure que les pentes s'élèvent. Les jambes sont là et je me surprend à courir en montée doublant pas mal de coureurs. Mon cousin, bien meilleur que moi soit dit en passant, mais en manque de conditions, ne s'accroche pas à mon train. Je me retourne et, voyant qu'il ne suit pas, décide de monter à un bon rythme. Je double quelques coureurs en montée, et arrive au sommet (897 m) en 1h07. J'attaque la descente sur un bon rythme quand au bout de 500 m, nous traversons une zone où un écobuage avait eu lieu quelques jours plus tôt. C'est à ce moment là que j'entends un coureur recoller à vitesse grand V, et qui dit "ça sent le crâmé, j'ai les chaussures en feu !!" Pas le temps de m'apercevoir que c'est mon cousin qui me dépasse à Mach 2 ... Je me risque pas à le suivre au risque de finir en roulé boulé 200 m plus bas. Mais tout bien réfléchi j'accélère car je ne veux pas le laisser partir seul. Mais là il faut déjà remonter, la deuxième difficulté du parcours. Les pentes sont rudes, les jambes se font plus lourdes, mais mon cousin n'est pas loin, à seulement 50 m devant. Au détour d'un virage, j'arrive à un ravito, et retrouve mon cousin qui m'attend pour le final. A vrai dire, il en chie grave. Nous passons le dernier col et attaquons la descente, des plus descendantes si je puis dire. C'est si raide qu'il me suffirait de me laisser rouler jusqu'en bas... Puis arrive un chemin assez plat, bien roulant mais les jambes ne répondent plus très bien. Un dernier petit effort, la reprise du goudron pour les 400 derniers mètres et nous passons la ligne en 2h23, en 54 et 55ème position. Avec un peu d'entrainement, les 2h10 sont envisageables. On en saura plus l'année prochaine.

 

Je suis content de mes sensations aujourd'hui, même si les derniers kilo étaient durs à avaler. Surtout qu'au final ce sont bien 1400 m de dénivelé positif que nous avons grimpé, non pas 1050 m...

Prochaine étape : les délices de l'Ursuya pour parfaire ma préparation pour l'Euskal Trail dimanche 26 avril.

3 commentaires

Commentaire de Le président posté le 28-04-2009 à 10:08:00

Je constate avec plaisir que ton entraînement méditérranéen au sein du plus prestigieux club de course à pied de l'agglomération de Montpellier -Védas Endurance pour ne pas le citer (un peu de pub dans Kikouroù ne peut pas faire de mal...)-laisse de belles et profondes cicatrices.
Bravo pour ta course et pour ce beau récit.
Dans l'attente de lire tes prochains exploits.
Amical souvenir de Saint Jean de Védas !

Commentaire de Pilate posté le 02-05-2009 à 08:23:00

Heuu arrête de courir, je serai jamais prêt pour faire l'euskal trail avec toi!!!
Bravo pour ta course ;)

Commentaire de maï74 posté le 11-05-2009 à 18:07:00

Bon, prochain coup, mise tout sur le gâteau basque au lieu de la tropézienne ! J'ai revécu le parcours à travers ton récit, bravo à toi pour ce beau chrono.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran