Récit de la course : Les Foulées Vigannaises 2009, par Philou34

L'auteur : Philou34

La course : Les Foulées Vigannaises

Date : 18/4/2009

Lieu : Le Vigan (Gard)

Affichage : 915 vues

Distance : 11.7km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

C'est un peu au dernier moment - vendredi - que l'on a décidé (si le temps le permettait) de participer à la 29iéme édition des Foulées Viganaises.

 


Une des plus anciennes courses pédestres de la région. Initialement sous forme de semi marathon, c'est aujourd'hui un 11.3 km, annoncé comme assez valonné.

Au départ de Saint Hippolyte du Fort, les perspectives sont un peu moroses, un gros orage s'abat sur le village et cela n'annonce rien de bon à 35 kms, dans la sous-préfecture gardoise.
Pronostic déjoué, il ne va pas pleuvoir et le temps sera simplement couvert.



Arrivés une bonne heure avant pour cause de course enfant à 15 h - qui sera finalement annulée - nous nous inscrivons tranquillement. Pas beaucoup de participants en 2008 (80) et il n'y a pas foule cette année non plus. 
ll faut dire que le calendrier est particulièrement chargé en ce moment et le temps incertain a pu refroidir plus d'un candidat.
Les organisateurs espèrent plus de 100 coureurs, ils vont y arriver puisque 105 participants seront inscrits.



C. Razon assure l'animation et il y a plutôt une bonne ambiance . On apercoit aussi dans la salle un imposant buffet d'après course.
Casquette, serviette floquée et bouteille de jus de pomme (spécialité locale) , c'est bien chargé que l'on retourne à la voiture pour se changer et s'échauffer.
On croise Ludovic Pagés ...aïh ! je ne vais pas gagner cette fois encore ! Pagès, c'est 30' au 10 km, l'affaire ne s'arrange pas, il y a aussi Eric Gelly ...et une collection de V1/V2/V3 durs à cuire.
Un bonjour à Sandy30 , déjà présente l'an passé et à Francoise Dumas d'Alès. On annonce aussi une membre de l'équipe de France de Pentahlon.

Echauffement tranquille, excellentes sensations. Le temps est parfait pour la CAP, l'ambiance sympathique.



On a jeté un coup d'oeil sur le parcours, 11 kms ... pas très plats.
C'est vrai que Le Vigan est dans une vallée mais ils auraient pu nous faire courir en bas de la vallée mais non il semble qu'il va falloir grimper 2 côtes,  la deuxième a laissé des souvenirs à quelques participants. On en reparlera un  peu plus plus tard.

Anaïs part avec la randonnée et nous, on se positionne sur la ligne de depart.
16h c'est parti !
On traverse le pont "neuf" sur l'Arre et on part pour une boucle d'un km qui repasse sur la ligne en retraversant  la rivière par le "vieux" pont.




Départ assez rapide, une bonne douzaine de coureurs ont déjà pris les devants.
J'ai décidé de calquer ma course sur celle de Francoise Dumas. Excellente coureuse d' Alès Cevennes Athlé..
3'40 au km1. Assez rapide donc.
On repasse le pont neuf et on chemine sur une route plate, côté opposé à la ville. Direction le camping du Plo de l'Arre .
17 ième position, les coureurs devant sont en file, assez espacés mais pas si loin que cela.
On enchaîne 4 kms  roulants (km2 -3'50 et km3 - 3'48 ). Bon rythme pas trop difficile à tenir.
La première côte, annoncée vers le km 3, est presque au km 4. Une petite route sur la droite qui monte dans les chataîgniers, avec une forte pente par moment .
Le photographe bien sûr,  c'est calé dans la pente ... merci.
Cela monte presque 3 bornes .
Je n'aime pas trop les côtes, F.Dumas m'a laché à mi pente et je peine à assurer du 11km/h.
210 m en bas au camping et 370 en haut, en 2.5 km environ. Ca montait pas mal .



Un peu de plat et au km 7 commence la descente. (km7 - 30'40) 
Une belle descente ( vive la descente !)  j'essaie de bien dérouler, de ne pas trop tomber en avant sur les cuisses (Attention à ne pas se griller, il reste une côte) et je compte bien reprendre du monde . En l'occurence les 4-5 coureurs juste en dessous, pas loin, à portée.
Erreur... je ne vais rattraper personne et même perdre une place en bas de la descente . Pourtant,  j'ai pas vraiment traîné, 3'42 et 3'35 sur les 2 kms .

Km 9.5 , on arrive en bas au hameau du Coularou sur le ruisseau du même nom. 

lI y a les pompiers au milieu de la route, l'air un peu goguenard. A gauche juste à côté, il y a une toute petite route qui quitte la grande et quelqu'un a inscrit au sol "sommet à 500 m". Rassurant .
Quand  on lève les yeux ...la petite route monte mais avec une pente carrément féroce . Presque un mur.  Il y a du public en plus ...
Il ne reste qu'à accepter l'épreuve, souffrir à 7/8 km'h. La transition entre les 2 rythmes est terrible, je m'accroche ... et je ne marcherai pas !
Il y a 590 m (gps)  avant d'atteindre le chateau d'eau et 3 lacets au passage . Et il y a un peu plus de 80m de dénivelé... j'aurai pensé plus .

Un ravito en haut et on attaque une ultime descente. Le Vigan est en contre bas, on va arriver par le vieux pont.
Là, je suis pressé d'en finir, je fonce, gagne 2 places et finit juste derrière Mme Dumas en 48'43. 11,15 km.
16 ième et 5 ième V1. Pas mal, les sensations ont été bien meilleures qu'à Aigues Mortes. C'est bon pour le moral.
J'ai aligné à un bon rythme toutes les parties plates et en descente sans efforts excessifs. Et les côtes sont passées ...comme des côtes.


Annick finit un peu plus tard . Moyennement satisfaite. Mais 5ième féminine et 2ième V1F. Podium.




Remarquable accueil à la salle des fêtes. Dotations en produits locaux et super buffet.
Une course qui mérite une bien plus grande audience.
On y reviendra l'an prochain.

 http://philou34.over-blog.com/

 

2 commentaires

Commentaire de McFly posté le 21-04-2009 à 01:20:00

Merci pour ton récit, une belle perf vu la difficulté. Cette course était aussi à mon programme mais un contre-temps m'a fait me rabattre sur Blauzac le dimanche. A bientot.

Commentaire de sandy30 posté le 21-04-2009 à 13:54:00

Super CR, bien raconté et illustré. Ceux qui n'étaient pas au vigan peuvent s'imaginer le parcours et le dénivelé avec les graph.
Bravo pour ta course et ton courage pour ne pas avoir marché à la dernière côte. Je sais pas comment tu fais ? Moi,dès que je l'ai vu j'ai baissé les bras et je me suis mise à marcher jusqu'au moulin. c est dans cette dernière côte que je me suis fait doubler par annick.
C est vrai cette course est sympa,surtout l'arrivée et le buffet avec les tartes aux oignons, aux pommes, la bière aux glaçons ! rien que pour ça l'an prochain je reviens aussi.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran