Récit de la course : Raidnight 41 2009, par robin

L'auteur : robin

La course : Raidnight 41

Date : 7/2/2009

Lieu : La Ville Aux Clercs (Loir-et-Cher)

Affichage : 1270 vues

Distance : 41km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

raidnight41

Hello les kikous ! 

Je suis un peu à la bourre pour le CR ! Mieux vaut tard que jamais ! 

 

 

18h10. Yes ! j'arrive à proximité de la salle des fêtes de Ville_Aux_Clercs, point de départ du raidnight41. Le fait d'avoir oublié ma feuille de route ne m'a pas aidé au rond-point ! Je prends la d357 ou la d157 ? Heureusement un appel à ma femme me sort de ce dilemme. J'espère que cela sera la seule fausse note en matière d'orientation pour la soirée. En effet  le raidnight est une épreuve courue de nuit dont le but est de faire découvrir la course de nuit dans les bois, la lecture d'un road book, l'orientation et l'autosuffisance dixit l'organisateur.

 

Rayon autosuffisance : on n'est servi. Pas de ravitaillement pendant la course ! Le coureur doit prévoir son ravitaillement liquide et solide. En même temps que la remise du dossard, chaque coureur reçoit un sac contenant une ration de survie (une barre et une bouteille d'eau de 25cl). Si le coureur utilise ce ravito d'urgence c'est une heure de pénalité ! Il faut mieux prévoir son ravito. D'ailleurs au niveau matériel obligatoire il est spécifié au moins deux produits alimentaires et 1l d'eau. Rassurez-vous pour les distraits, les préparateurs de sac made in dernière minute il est toujours possible de faire le plein avant de partir les organisateurs étant des gens sympas !

 

Au retrait du dossard, on découvre le fameux road-book. Concrètement il s'agit de deux feuilles format 21*29,7. Une 1ere colonne indique le kilométrage, la deuxième colonne contient les indications, deux autres colonnes signalent éventuellement  un repère (panneau indiquant par exemple repère 5).

 

Exemple cela donne :

 

5,8km Au croisement des chemins tout droit en laissant le bois sur votre gauche

Ou

6, 3 km : rentrer dans le bois et suivre le balisage

 

 

Et oui il ya quand même du balisage ! Plus ou moins dense mais néanmoins présent. En fait le road-book permet de confirmer le bon chemin. Mais pas de panique il y a toujours de la rubalise pour confirmer la direction. De même dans les parties boisées le balisage est renforcé.

 

La lecture du road-book indique en fait que le raidnight est constitué de deux boucles une de 18km l'autre de 23. A la fin de la première boucle on repasse via la salle des fêtes

 

Avant de rentrer dans le sas de départ, contrôle du matériel obligatoire et on relève le nombre d'emballages que vous emmenez dans votre sac ! On ne badine pas avec la propreté au raidnight41. A l'arrivée le nombre d'emballages sera de nouveau contrôlé, chaque absence donnant  lieu à pénalité horaire.

 

Briefing pour expliquer :

- le principe du Road-book

- l'utilisation du doigt électronique pour pointer les balises disposées le long du parcours. Il y en aura 24 + 4 balises optionnelles qui permettent de gagner des bonus horaires (30' par balises). Pour obtenir ces 4 balises supplémentaires, il y en aura deux à faire à l'azimut, deux via une carte. ( pas une carte de CO, ni IGN, juste une simple carte dessinée.)

 

Départ groupé derrière une voiture pour sortir du village puis c'est l'aventure. Je suis plutôt situé vers la fin du peloton. Entre deux cross, je préfère ne pas trop tirer sur la bête ! On se familiarise avec le couple  road-book/balisage. 1ere moment de flottement lorsqu'on voit un groupe revenir vers nous. Bon chemin, mauvais chemin ?  Rapide va et vient entre le road-book et le terrain. Je prends la décision de continuer tout droit, suivi d'un groupe. Rapidement un balisage nous donne raison. Content le garçon même si les « vestiges du pont « selon le road book ne me sautent pas aux yeux !

 

1ere balise à pointer ! Passage dans des bois en suivant la rubalise. Rapidement arrive la première balise optionnelle à faire à l'azimut. C'est simple, un panneau sur un arbre avec l'indication d'un azimut 310° sur 45m. C'est là que je remercie Rodolphe de m'avoir montré le principe.

 

Rodolphe c'est le responsable de la section orientation de mon club. Et depuis quelques mois, de temps en temps je vais jouer à la chasse aux balises. Donc si je me souviens bien, je prends ma boussole, je cale l'aiguille rouge indiquant le nord dans sa petite maison ( euh le jour où j'ai eu la leçon ses filles étaient avec lui, il s'est adapté à  son public jeune). Je repère sur l'anneau de la boussole la marque 310°. Je prends un repère, pas facile dans la nuit et je file sur 45m. Là de nouveau un panneau avec une nouvelle indication. Puis un autre et enfin la balise. Yes ! Satisfaction immense du découvreur  de balise. 

 

Faut pas non plus exagérer vu le nombre de raideurs au mètre carré, il était facile de suivre la troupe. Pour retrouver la sortie ou plutôt le parcours même principe :  un panneau indique un azimut et une distance. Un dernier panneau vous indique que vous êtes sorti de la spéciale orientation et que vous êtes de nouveau sur le parcours.

Les sentiers ne sont pas difficiles. Ils sont de temps en temps bien boueux mais n'offrent pas de difficultés. Je raccroche un groupe avec qui je finirai cette première boucle. Finalement cela se passe bien. Il faut quand même rester vigilant et comme en véritable Co vérifier la cohérence du terrain avec les indications du road book (kilométriques et descriptives).

 

La deuxième balise optionnelle est à chercher grâce à une carte dessinée schématiquement. Sur cette carte on y trouve le point de départ de la CO, la balise, le point de sortie de la CO, les chemins. Il suffit de s'appuyer sur les chemins (deuxième chemin sur la droite puis la balise est à 350m avant une intersection). Simple sur le papier ! en pratique cela donne un chemin sur la droite puis un deuxième et pas de balise. Mince ! On repart sur notre gauche, à nouveau un carrefour et à gauche la balise. En fait le 1er chemin compté n'était pas un chemin !

Retour vers la sortie de la CO et poursuite de la route au road-book. Alternance de parties boisées, de chemins avec de temps en temps une balise à pointer. Juste avant d'arriver à la fin de la première boucle, grosse bourde collective. On passe un pont, pas de balisage à la sortie on continue sur 100 mètre Super du balisage, encore quelques mètres une balise juchée sur un obstacle du parcours santé Ah marrant ! Pointage de la balise à tour de rôle jusqu'à cette interrogation qui fuse dans la nuit? Pourquoi on pointe la 24 ? Cela devrait être la 12 !

 

Messieurs il ne faut pas confondre pont en bois et pont en fer. Le road-book le précisait bien. Dammed ! Demi tour, retour au pont en fer, et là nous constatons que le balisage est à droite du pont en fer et continue un peu pour retrouver le village via un pont en bois !

 

Passage à côté de la salle des fêtes ! Un verre de vin chaud et hop je repars seul mes deux compagnons fatigués préfèrent abandonner là. Le troisième ayant des ennuis de poche à eau va essayer de les résoudre.

 

On poursuit avec la deuxième feuille suivant le même principe : direction signalée par le road-book et confirmée  par le balisage. Sur cette deuxième partie de nouveau deux CO, une à la carte, une à l'azimut.  Celle à la carte, en s'appuyant sur les chemins se passe bien.

 

Pour celle à l'azimut, je suis seul à la faire. Les coureurs que je rejoins  à ce moment préfèrent ne pas prendre le risque de perdre du temps. Quelques petits soucis au départ, mais après avoir compris qu'avec une boussole bien mise à plat sur le road-book c'est plus facile pour relever l'azimut  cela marche mieux.

 

Entre ces deux spéciales, cela devient presque de la routine. On suit le road book, confirmation du bon itinéraire par la présence de rubalise. Et puis s'il y a un doute on prend le temps de bien vérifier la cohérence du terrain avec le road book.

 

Au niveau terrain, toujours cette alternance de chemins, de partie boisées, d'allées forestières. Un vrai régal ! Et comme sur la première partie, de temps en temps les organisateurs nous laissent quelques messages via des panonceaux.

Sur la fin une partie boisée un peu plus difficile mais l'écurie est proche et elle passe bien. L'avantage avec le road book c'est que vous voyez combien de kilomètres ils vous restent à faire.

 

La  fameuse balise 24 arrive.  Tiens du déjà vu et on file vers l'arrivée. Je reprendrai bien un vin chaud moi !

 

J'ai du mettre un peu moins de 6h en temps réel hors bonus. Plus que je le pensais. Une seule grosse erreur d'orientation ! Sinon je n'ai pas perdu trop de temps. Passé le 1er temps d'adaptation, la navigation au road book se fait bien surtout que le balisage est présent et vient confirmer la bonne direction. 

 

Pour celui qui trouve que 41 c'est un trop gros morceau, il y a toujours la possibilité de faire la 1ere boucle. Mais le 41km est vraiment pas mal . J'ai constaté que pas mal de coureurs couraient  en binôme voir en groupe. Pour une personne qui hésite à s'engager la course d'équipe est une bonne idée.

 

Cerise sur le gâteau : vous aurez tout le loisir de savourer le délicieux repas servi aux coureurs après la course. (Terrine de cerf, charcuterie, potée aux choux, fromage de chèvre, tarte aux pommes !) Super bon !

 

Ah j'oubliais un truc que j'ai vraiment trouvé sympa : on vous offre un plant de sapin ! Original comme cadeau  souvenir ! 

 

4 commentaires

Commentaire de frankek posté le 07-03-2009 à 13:53:00

Salut Robin,

bravo pour ta CO ! sympa et très ludique ! j'aime bien...peut-être à bientôt en sarthe....

Commentaire de la panthère posté le 07-03-2009 à 14:12:00

t'as l'air de devenir un vrai "pro" en orientation!!!!!
merci pour ce Cr, qui fait rêver de CO....

Commentaire de gmtrail49 posté le 07-03-2009 à 22:11:00

Merci et bravo pour ton récit qui donne sacrément envie de faire de la CO de nuit.
Mes rares parcours en CO (lors de raids multisports) m'ont toujours laissé la même impression : on ne voit pas le temps passer tellement on est pris au jeu. Et comme en plus la nuit les repères de temps sont perturbés, je suppose que tes 6 h d'efforts t'ont paru passer bien vite.
JP.

Commentaire de kinine1 posté le 16-01-2010 à 16:12:00

Je suis inscrite pour cette année, après quelques hésitations.Merci pour les infos sur l'utilisation d'une boussole!Ca peut servir!...Je vais tenter les 18km en espérant trouver, moi aussi, des groupes avec qui partager la course.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran