Récit de la course : La Corrida Internationale de Magné 2008, par jordy17

L'auteur : jordy17

La course : La Corrida Internationale de Magné

Date : 28/12/2008

Lieu : Magne (Deux-Sèvres)

Affichage : 1744 vues

Distance : 10km

Matos : Un Baby-foot géant
16 paires de runnings
2 jeux de maillots de foot

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un Baby-foot humain sur les routes de la corrida de Magné 2008

 

Cette année c'est une bonne partie de de la section footing de Mougon qui s'est inscrite à la corrida de Magné du 28 décembre. Notre objectif est loin d'être kilométrique : en effet, nous avons décidé en octobre de construire un baby-foot géant propulsé par les vaillantes jambes des 16 joueurs-personnages.

 De mi-novembre à la veille du départ ce seront des heures de travaux pour construire l'engin de 2,50 m de large, 5 m de long et près de 250 kg. Heureusement, que plusieurs d'entre nous sont des artisans sachant utiliser leurs mains, car s'il n'y avait eu que moi, l'engin n'aurait que vaguement ressemblé à un baby-foot et aurait probablement eu du mal à paroucrir entier la distance.

La veille de l'évènement, les plus courageux ont démonté, transporté et remonté sur place le baby. Heureusement, car dimanche matin à 08h30, il fait - 3°C et le remontage dans le froid et pas réveillés n'aurait pas été brillant.

Nous nous alignons au départ en faisant grosse sensation : la presse, les photographes de tous poils nous assaillent de photos. Tous les 16 dans notre boite, accrochés à nos barres, nous dégustons le vin chaud à la canelle emporté pour nous réchauffer (heureusement que nous n'avions pas de contrôle antidopage). Il s'agit d'être fort cette année et de battre le record de l'an passé où déguisée, l'équipe a mis 1h30 pour faire les 10 km.

Et c'est parti mon kiki : en route pour 10 km avec les fumigènes à la main, nous passons la ligne de départ sous les bravos du public, qui rigole déjà à la pensée de la côte de Ste Macrine que tous nous prédisent compliquée, vu le pourcentage.

Les kilomètres s'égrennent déjà et tous dans le babyfoot chantent : "Qui n'est pas Mougonnais ne saute pas, Hey Hey" ou "Et un et deux et trois zéros" (et oui je sais : dans l'équipe il y a quelques footeux nostalgiques de 1998!!!)

Déjà la côte arrive : Ouh AIe !! près de 10% à grimper. Inutile de dire que ce n'est pas en courant que nous l'attaquons. En haut de la côte, arrêt pipi, ravitaillement : tout le monde descend. Comme en ville, on gare notre engion sur le bas côté car l'étroitesse de la route aurait empêché quiconque de passer.

Enfin, nous reprenons la route, en accrochant de temps à autre des balises qui rétrécissent trop notre voie de circulation. Les chants commencent à s'éssouffler. La température ne semble plus du tout froide. Heureusement, le public présent nombreux tout le long du parcours (même en rase campagne) réveille les ardeurs de nos ténors de gradins qui retrouvent de la voix pour terminer la course.

 Enfin c'est en 01h15 que nous bouclons les 10 km, heureux d'en finir, même si ce fût une grande fête tout le long du parcours.

Au concours du déguisement d'équipe, nous n'arrivons que seconds derrière les grappes de raisins qui avaient déjà sévis au Médoc, mais la fête est belle et les idées fusent déjà pour le thème du déguiseemnt de la corrida 2009.

 

 

1 commentaire

Commentaire de Badajoz posté le 17-03-2009 à 17:30:00

récit trés sympa mais les gars, il va falloir choisir entre la CAP et le baby foot si vous voulez faire tomber les chronos !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran