Récit de la course : Saintélyon 2008, par mickael11

L'auteur : mickael11

La course : Saintélyon

Date : 7/12/2008

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 1715 vues

Distance : 69km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

recit course solo

 retrouver mon recit sur mon site web :   http://www.trailandrun.com/fr/?p=1025

 

Derniere grosse echeance sportive pour cette annee 2008 avec la Saintelyon en solo. Je m'y suis inscrit en toute derniere minute ayant assez longuement hesite sur le choix de cette ultime course 2008 : trail court ? trail long ? ultra ? gros denivele ? Finalement, j'opte pour la saintelyon en suivant la foule ( + de 9000 personnes qd meme) pour l'aspect convivial mais surtout en suivant des collegues,amis et partenaires de club qui s'y rendaient en masse...

Thierry s'est fixe un objectif de 6h45 en solo ( qui me semble egalement realisable) et nous optons pour une course commune (a moins d'un gros coup dur de l'un ou l'autre) .Nous effectuons une derniere sortie Rando/course de 3h30 a 15 jours de l'echeance pour completer un peu la dose d'entrainement (plutot riche en vitesse pour ma part ces dernieres semaines et tres light en endurance depuis septembre). Au final, une tres grosse semaine qui laisse quelques traces avec plus de 90kms au compteurs et un mois de novembre tres charge en volume . Ce qui me contraint a 3 jours de repos forces qui me font du bien physiquement. En fin de semaine, le mental redemande 3 seances de vitesses ( 2 seuils et une seance de fractionnes) pour cloturer la preparation ...Etait-ce vraiment necessaire ? Mais tout se passe bien cette fois...Je me presente plutot serein et en bonne forme physique pour la course.

Le parcours propose est mixte : 69km dont 55% sur route et 45% sur sentiers, pour un denivele positif de 1300m. Ca s'apparente tout de meme a un ultra-marathon...

Le jour j est arrive et le rendez-vous est fixe a 15h15 le samedi pour un covoiturage en compagnie de quelques autres partenaires du club (Sophie,Sylvie,Gerard ). Nous nous rendons en groupe au stade de Gerland pour y deposer la voiture et emprunter un bus qui nous mene jusqu'a Saint-Etienne. Le bus est bruillant et il m'est impossible de me reposer....dommage. A environ 17h30 nous sommes au Parc Expo de Saint-Etienne ou l'interminable attente commence....
Nous recuperons sur place d'autres partenaires de l'ALE qui font le relais de 3 (Jeff, Fabien et Samuel) et Eric que j'avais rencontre sur des petits trails ces derniers mois. L'ambiance est sympa ; nous passerons les dernieres heures d'avant course sur place avec pour ma part un repas de pates vers 20h et un gateau sport vers 21h . Je profite de ces longs moments pour m'allonger plusieurs fois ( meme s'il m'est impossible de dormir, c'est toujours mieux que rien)....
Ca y est 22h30...tout le monde commence a se preparer et les derniers choix des vetements sont faits en compagnie de Thierry...On se dirige ensuite vers le depart...

Le départ va être donné et on se place avec Thierry dans les 200-300 premiers pour pouvoir prendre le rythme souhaité dès le début... On opte pour 11km/h que l'on tient tranquillement sur les 6 premiers kilomètres afin de bien s'échauffer et s'économiser avant les choses plus sérieuses. On est largement sur la retenue à ce moment là. On se laisse donc copieusement dépasser et Thierry en profite pour essayer de régler un petit problème avec son boitier de piles de frontale. A l'abord des chemins et des premières côtes, le peloton a commencé à s'étirer et nous commençons à dépasser bon nombre de concurrents. Thierry prend l'essentiel des relais en côtes et de mon côté je me charge d'imprimer le rythme dans les descentes. Avec ce travail d'équipe, on a une vitesse de croisière de 9km/h sur le deuxième tronçon de 10km essentiellement montant jusqu'au premier ravitaillement à St Christo en Jarez que nous
atteignons en 1h28. On y restera 2 minutes le temps que Thierry règle définitivement son problème de frontale ; que je fasse le plein d 'eau et que l'on grignotte un petit bout.

A ce moment là nous estimons notre retard de 8m sur l'horaire initial mais les temps de passages prevus étaient assez agressifs sur la premiere partie de course donc on ne s'affole pas.... D'autant que notre rythme est tout aussi bon sur les portions suivantes et nous rallions rapidement le deuxième ravito à Moreau ( 22km de course) en 2h07.Le léger retard commencera à se stabiliser a hauteur de St Catherine (28km) ou nous passons en 2h40 soit 9m de retard sur l'horaire prevu pour rallier Lyon en 6h45. Le passage a St Catherine est bref, Thierry avait fait le plein en eau a Moreau et de mon cote je remets juste la gourde a flot.

Je commence a sentir un petit coup de fatigue musculaire et l'arrivee et encore loin (40km) ; nous imprimons un dernier bon rythme en montee jusqu'au 30km. La les premiers relais a 4 nous doublent comme des balles.... On encourage vivement nos partenaires de l'ALE David (2eme) et Jerome (3eme) a ce moment la. Ensuite, la descente devient un peu technique et ca bouchonne pas mal devant...on fait du sur place pendant un moment.L'allure est plus que moderee : on tourne a 8 voir 9 km/h en descente ???? De mon cote, je commence a avoir un mal de ventre et la descente et tres delicate ; Thierry a egalement baisse de rythme. Psychologiquement, on a pris un petit coup sur la casquette, et on se repete betement que l'arrivee est encore loin....Pas mal de concurrents nous rejoignent avant le ravito
de St Genoux ou nous arrivons en 3h40 (23m de retard). On y passe 7,8 mn avec un ravitaillement en eau pour tous les 2 et un passagepar les toilettes pour moi ( problemes digestifs obligent).....Thierry en profite pour se ravitailler et m'attends gentillement.

On repart avec un bon moral puisque mon mal de ventre semble un peu moins violent d'autant que nous sommes en montee. Thierry a l'air plutot bien et souhaite surement combler le retard en imprimant un rythme correct dans la montee...Je n'arrive pas a le suivre et je n'ai pas le temps de lui parler qu'il m'a deja distance de 10, 20 50, 100m. Aie, aie,aie, mon mal de ventre reprend et est alors au plus fort je suis completement scotche sur place. Nous sommes alors au 40km et les lumieres de Lyon au loin paraissent vraiment a des kms ( c'est le cas malheureusment....).

Je fais donc route seul pour cette fin de course avec un objectif qui s'affirme de plus en plus : en finir avec
ce calvaire...Les jambes semblent etre au rendez-vous mais cette foutue diarhee m'empeche d'avancer. J'arrive a Soucieu en 4h40 il me semble ou je decide de ne pas m'arreter ; j'y prends juste quelques tucs ( bizarrement j'arrive a les manger) ; je m'arrete 10m plus tard pour ma derniere pause technique : diarhee et repositionnement du porte bidon qui me comprime le ventre. Je decide des lors de ne plus rien mange et de finir la course avec mon bidon rempli a soucieu (45km)

Dans la descente j'apercois une foulee bien connue : Jeff qui est en relais avec Benoit ; on s'echange quelques mots et ca me redonne un peu de courage d'autant qu'on est a 20km de lyon... Le mal de ventre parait s'estomper et mon rythme est plus soutenu, je commmence a reprendre quelques concurrents et je fais le yoyo avec d'autres mais quasi plus de solo ne me doublent. J'effectue les 2 petites bosses sur un rythme correct a environ 9km/h malgre la boue presente en quantite notamment sur la deuxieme bosse. Je decide de continuer sur ma lancer en ne m'arretant pas
au dernier gros ravitaillement puisqu'il ne reste qu'une dizaine de kms.Il semble y avoir du monde et je n'ai pas d'interet a m'arreter vu mes problemes gastriques....Il me reste juste 20cl d'eau pour la fin de parcours.C'est un peu juste mais bon....

J'entame avec conviction la derniere grosse bosse du parcours sur un rythme assez soutenu en alternant course et marche, je rattrape quelques concurrents dans cette montee. En fait mon rythme moyen de 9km/h se poursuit sur cette ultime bosse et avec l'arrivee qui se profile je sens une dynamique positive des coureurs autour de moi qui veulent egalement en finir. Je demande un peu d'eau à un concurrent qui revient à ma hauteur.

Les derniers kms de plat sur les bords du rhone sont longs , mais le cadre est sympa avec les illuminations . Je pense alors terminer en un peu plus de 7h ; mon accelerometre m'indique 11km/h je double des concurrents et termine plutot fort. Une personne annonce 300m , je n'y croyais plus, ca y est ...je double encore 2,3 concurrents. Sur la ligne j'en termine et arrete ma montre a la surprise de voir 6h59m59s ....

Points Positifs:

- Un chrono correct et "marrant" de 6h59m59s soit 417eme sur 3097 arrivants sur 4500 partants
- Une gestion de course prudente ( course courue au cardio avec alerte sonore sur des seuils haut 153 et bas 125 )
Au final : 6:01:50 dans la zone cible ; 28:40 au dessus et 29:30 au dessous
- Une bonne fin de course sur les 15 derniers kms

Points Negatifs:

- Des problemes digestifs accentues par une ceinture porte bidon trop serree qui m'ont cause :
des douleurs vives et une incapacite a courir au rythme pendant 14km pourtant essentiellemnt en descente
effectue peniblement en 1h40 soit a un peu plus de 8km/h en moyenne !!!

Bilan de la course :

- un objectif temps de 6h45 manque mais qui semble largement envisageable vu les pertes de temps cumulees qui doivent certainement atteindre les 30mns
- une bonne gestion de course ; peut-etre encore a ajuster pour trouver le juste compromis entre gestion et vitesse

2 commentaires

Commentaire de kailasa posté le 10-12-2008 à 20:17:00

Bravo Michael, tu es arrivé au bout malgré tous tes soucis et ton manque de préparation : c'est le principal. Et beau récit. A la prochaine, Eric

Commentaire de gilou01 posté le 11-12-2008 à 16:19:00

super parcours
on a fait pratiquement la meme course meme coup de barre bravo a toi

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran