Récit de la course : Marathon de Lausanne 2008, par karan

L'auteur : karan

La course : Marathon de Lausanne

Date : 26/10/2008

Lieu : Lausanne (Suisse)

Affichage : 1214 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Faire un temps

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Y'a pas le feu au lac !

M-4 mois.  Je décide de participer au marathon de Lausanne 2008, 2 mois après mon marathon de Lyon, histoire de voir si je pouvais supporter un 2ème 42km195 dans l'année. Donc, non content de mon meilleur chrono à Lyon en 3h07min, je m'inscris tout en sachant que le parcours présente un dénivellé positif de 360m selon les infos que j'ai glanés sur le site. A priori, ce sera peu roulant mais dans un cadre magnifique avec vue sur le lac, les coteaux, et les Alpes, si la météo joue le jeu...

J-1. Après un entraînement méticuleusement mené avec quelques contretemps professionnels, une épine calcanéenne entre autres....Je me fixe donc comme objectif possibled'accrocher le ballon de 3h en tenant compte de ma préparation (semi à Lyon 1h26 et 10 km caluire en 39min). C'est donc avec cet esprit que je me rends à Lausanne en compagnie d'un collègue qui s'est rallié au clan des forçats du marathon pour améliorer son chrono...

10h00 Départ de Lyon, arrivée en voiture à Laanne 13h30, place de la navigation au village marathon. La météo est au top 14 °C, soleil un peu voilé et dimanche prévisions favorables Génial !!!

Après le retrait des dossard, pique-nique , balade, visite du musée Olympique, photo pour les souvenirs, tentative entrée en contacts avec les Lausannoises fort charmantes !!!Bref, tout se présente bien pour moi et Seb.

18h30 : Pasta party, ambiance suisse genre bal musette version compagnie créole, super sympa, convivial avant le grand jour...

samedi 21h arrivée à l'hôtel à 8 km du lieu de départ, prise de possession des chambres, rien à dire, c'est propre, au calme... Après, un petit surf en wifi, un moment de détente dans le salon, au lit à 22h00 après changement à l'heure hiver !!! Un heure de sommeil en plus, se serait bête de pas en profiter...

Donc le dodo, un peu agité et un peu incomplet mais l'envie d'y être déjà.

Lever à 6h00, 6h45 début du petit dej avec l'ami gatosport chocolat pour moi, hum, miam, miam...

8h30 départ de l'hôtel direction place de Milan, le GPS déconne un peu après quelques tours en rond, arrivée à 9h00. Voiture garée et tenue de course sur le dos. je commence à m'échauffer un peu, l'ambiance est super !!! On sent que rien n'est laissé au hasard, cabine WC partout, musique à fond, séance de stretching en cours...

9h45 : placement sur la ligne de départ près du meneur de 3h, ça va chauffer !!!

10h00 : début des hostilités, je câle mon rythme sur le ballon, ma fréquence tourne autour de 150 bpm, tout va bien, pas de bobo, pas de retour gastrique....le parcours commence par un long faux plat descendant... Après 10 km, je suis toujours dans le peloton des 3h, 159 bpm, 4min 20 au kilo, je suis d'allure malgré une succesion de faux plat, les jambes répondent ok ! Pas d'erreur de ravito eau + sucre voire quart de banane. Je peine un peu pour revenir sur les talons du ballon qui prend des ravito perso et à la volée comme un pro, chose que je ne maîtrise pas encore, et que je vais payer cash...par la suite...

Les encouragements (hop, hop, hop) et les animations sont présentes partout, c'est bon pour le moral.

km 21 : passage au semi en 1h30min30s, arrivée à Vevey, ambiance toujours presente, on sent une réelle volonté d'accueillir le coureur, je me permets même quelque pas de danse devant un stand musical qui me vaut quelques applaudissements en plus 

de la foule en délire Un peu déçu de pas trouver du chocolat au ravito de Vevey siège de Nestlé...mais bon tant pis j'en acheterai après

Depuis Vevey, le même parcours en sens inverse vers Lausanne, et là c'est hard, j'ai l'impression que les bosses ont poussées depuis l'aller, c'est pas possible... Le ballon de 3h dispirait peu à peu de ma champ de vision, mes ravito un peu long, me font comprendre que se sera pas pour aujourd'hui le chrono.

Km 25 : je me retrouve esseulé, fatigué mais mon rythme est oscille enntre 165 et 170 bpm, je suis dans le dur, je m'accroche pour rester devant le ballon de 3h15. les faux plats montants sont vraiement casse-pattes et je parle pas des descentes. Avec le recul, je pense que je manque d'entraîenement en côte...

km 30 : je suis toujours devant le 3h15, je pense si pas de défaillance, je devrais terminer autour de 3h10, mais c'est pas gagné, je dépasse des concurrents scotchés au bitume d'autant que par endroit la route est large (circulation neutralisé sur tout le parcours), ce qui te donne l'impression de pas avancer...Mais je tiens bon, mes jambes répondent, mon épine calcalnéenne malgré mon orthèse me chatouille...

Km 35:  je tiens le coup, rythme 165 bpm, toujours pas de ballon 3h15 dans les talons et oublié le 3h. Une fille me dépasse avec une foulée que j'arrive même pas à suivre... (chapeau). Globalement, je double plus de coureurs, la pente est usante. C'est au mental que je continue. Je prends tout ce qu'on me tend pour me ravitailler et accepte avec plaisir le moindre encouragement.

Km 40: j'ai pas craqué, l'arrivée est proche, les positions stagnent, personne ne me double et je ne parviens pas à ratrapper le coureur de devant...

km 41.5 : je vois l'arche d'arrivée devant le musée olympique (ouaaah), j'ai encore la force d'accélerer un chuya, pour finir sur une bonne impression.

Km 42.195 : je termine les bras ouverts pour distribuer plein de bisous à tout le monde, ouf !!!, 3h09, 82ème sur 980 hommes classés !

Je suis content, j'ai mal aux cuisses mais déjà envie de recommencer, mon ami finit en 3h52 et améliore son chrono de 7 min sur un parcours assez dur (chapeau et révérence).

Lausanne, un très beau marathon à faire...organisation au top...

 

 

 

 

2 commentaires

Commentaire de calimero posté le 29-10-2008 à 18:55:00

Bravo pour ce GROS chrono même si ton départ plutôt rapide ta sans doute privé de mieux encore!!

Commentaire de Davidou le minou posté le 03-11-2008 à 19:57:00

Salut à toi

bravo bravo pour ton marathon, bravo pour ne pas avoir craqué ! Et c'est fou, mais tu as du me doubler au 35e, car j'étais arrêté au bord de la route en train d'étirer mes crampes, et le ballon 3h15 ne m'avait doublé quelques minutes plus tard.

J'avais un boeuf Kikourou...

A bientôt et encore bravo pour ton super chrono.

David

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran