Récit de la course : Semi-Marathon de Thionville 2005, par minercoti

L'auteur : minercoti

La course : Semi-Marathon de Thionville

Date : 17/4/2005

Lieu : Thionville (Moselle)

Affichage : 1141 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Semi de Thionville

Arrivée à THIONVILLE à 09H15, stationnement sur un grand parking situé près de la salle, j'assiste à l'arrivée du 10 kilomètres ambiance sympas quelques applaudissements.
Remise de dossard sans problème, bonne organisation et c'est parti pour 20' d'échauffement autour du 40° RT situé à proximité.
10H30 départ rapide en ligne droite sans goulot d'étranglement (1er kil en 3'38") et arrivée rapide sur le halage sur le bord du canal. Deuxième kil en 3'36", je me dis que çà ne va pas durer comme çà longtemps. 3'46 au 3ème, çà se tasse, puis 4'02 au 4ème. Je me demande si je ne suis pas en train d'exploser. Ce qui me rassure c'est que le paquet dans lequel je me trouve ne m'a pas lâché. 3'51 au 5ème puis 4'01 au 6ème, sans dénivellé particulier avec certes un vent de face, mais çà n'explique pas tout... à partir de là, je décide de ne plus trop faire cas du chrono et de poursuivre à la sensation. Je me trouve dans le groupe des deux premières féminines bien entourées par quelques coureurs bien intentionnés qui les protègent du vent (galanterie oblige...), au loin, on aperçoit les cheminées de la centrale de Cattnom. Le parcours est agréable, quelques encouragements deci delà. Passage au 10 ème kilomètres, la féminine russe vient d'attaquer, je reste avec la seconde qui essaie de s'accrocher mais qui visiblement souffre (je vous rassure, à cet instant je ne suis pas mieux) - passage en 38'. Un peu après le 11ème, le vent tourne et est plus favorable, je laisse à mon tour la demoiselle pour tenter de rester sur les bases de la qualif vétéran (1'21"). La deuxième partie du parcours est constituée de faux plats montants et descendants, mais sans réelle difficulté, et les kilomètres ne sont toujours pas mieux étalonnés (4'22 au 13ème ? c'est vraiment dommage). Au 20ème, j'ai compris que çà allait être difficile d'autant qu'à la sortie du halage, qu'on a retrouvé peu avant le 19ème, se trouve une bosse casse-patte, pas longue, mais de celles qui font très mal. Arrivée en 1H21'34". Une qualif ratée de peu, mais malgré tout une grande satisfaction et une 23° place au scratch. On essaiera de faire mieux à MIRECOURT le 5 mai prochain.
J'oubliai le ravitaillement (il est vrai que mis à part les éponges je ne suis pas gros consommateur). Ils sont judicieusement placés et on y trouve eau, oranges, sucres et éponges. A l'arrivée, on vous remet un sac individuel. Rien à dire sur l'organisation qui permet également de se restaurer à l'issue à condition d'avoir réservé... Au menu : choucroute.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran