Récit de la course : Courir à Grenoble - 10 km 2008, par Pat'jambes

L'auteur : Pat'jambes

La course : Courir à Grenoble - 10 km

Date : 7/9/2008

Lieu : Grenoble (Isère)

Affichage : 1940 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Courir à Grenoble - 10 km 2008

Sacré 10 km de Grenoble, on l'aime bien, c'est le notre à nous les Grenoblois...

Parcours agréable partant d'un parc en centre ville (Paul Mistral), puis longeant les berges de l'Isère sur 4km, un retour par les routes de la faculté (zéro voiture le dimanche), un petit kilomètre de berges à nouveau et une arrivée digne d'un cross dans le parc.

Préparant le semi de Lyon fin septembre, je souhaitais courir 6km à l'allure du semi (4'05 au kilomètre), puis accélérer ensuite selon l'envie.

Je m'englue un peu au départ (au milieu de 550 autres participants), mais la largueur des allées permettent de se re positionner avant l'arrivée sur les berges (à noter que le parcours "avant berge" est amélioré par rapport aux années précédentes -fini la portion sur le boulevard partagé avec les voitures-). Résultat, le premier kilomètre pointe en 4'25...
Je me raisonne: c'est pas grave, je suis là pour une séance de vitesse spécifique, pas pour battre un record, reste à l'allure... Prends le rythme, tu verras au kilomètre suivant...

Je recherche donc mes sensations travaillées pendant mes séances de vitesse spécifique (foulée de 10km "retenue" et inspiration "profonde"...) tout en surveillant le marquage du 2ème kilomètre...
4'30 plus tard, je devine que je peux faire une croix sur le marquage kilométrique... et me rappelle ma première participation à cette course où on nous annonçait (sans rire) à l'arrivée que le 10km n'en faisait en fait que 9,2... Ils progressent, ils progressent...

N'empêche, marquer tous les kilomètres, c'est tout de même pas compliqué !

Bon, les sensations sont bonnes et je passe le 5ème kilomètre (indiqué lui...) en 20'42, soit à peu près dans l'objectif.
Virage pour entrer dans la fac, une pause eau au ravitaillement pour le principe puis c'est reparti pour environs 4' à l'allure avant de me lâcher un peu.

Connaissant très bien les lieux, je sais toujours où je suis et ce qui me reste à parcourir.
Passés les 4' (donc approximativement les 6km), je commence à accélérer, j'oublie mes sensations de semi et recherche celle du 10. Exit l'inspiration "profonde" et la "retenue" dans la foulée!
Ah! le bonheur d'une première moitié de course en dedans: je remonte un à un des coureurs au fur et à mesure que j'accélère...

A partir du 8ème je "lâche les chevaux"... Cataclop, cataclop... après le 9ème je comprend enfin ce qu'on appelle "mort de faim"!

Il faut dire qu'un coup d'oeil au chrono et un vague calcul foireux m'a un temps fait miroiter de passer sous la barre des 40'... Les 20 secondes perdues au 1er kilomètre me sont fatales. Rien ne sert de sprinter, il faut partir à point: 40'23 à l'arrivée.

Aucune importance, l'objectif est atteint. J'ai "enregistré" mes sensations pour le 21/09. Il ne me reste plus qu'à... ne pas les oublier!

Je reste encourager les arrivants suivants, notamment des collègues avec qui je me suis inscrit en comité d'entreprise.
Autre point à améliorer... Les équipes comités d'entreprise devaient être de 5 personnes: il y avait des équipes de 4, 5, 7, ... Et aucun classement CE à l'arrivée... Par contre l'idée de floquer les tee-shirt au nom du CE était sympa.

Mais, pas de soucis, je reviendrai l'année prochaine

Nota: Si quelqu'un à des nouvelles (que j'espère bonnes) du participant qui à craqué à l'arrivée (parti en ambulance), je suis preneur.

1 commentaire

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 09-09-2008 à 14:28:00

Si tu avais le T-Shirt France telecom je me souviens bien de toi ! Tu m'as passé sur le retour au niveau des berges !
Belle course, super bien gérée, merci pour le récit !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran