Récit de la course : Trail de Guerledan - 52 km 2008, par patounet56

L'auteur : patounet56

La course : Trail de Guerledan - 52 km

Date : 11/5/2008

Lieu : St Gelven (Côtes-d'Armor)

Affichage : 1415 vues

Distance : 52km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail de GUERLEDAN de PATOUNET

    Samedi 16H00, toute la petite famille est prête  : départ pour Guerlédan avec le camping-car des beaux-parents. Les enfants sont un peu agités  mais la route n' est pas très longue à peine une heure. Sur place, il nous faut attendre le début de soirée pour trouver ou nous garer confortablement pour passer la nuit.

     Une fois sur place , repérage des lieux dans la boue ( STEPH semble ravie en en pensant aux heures d' attente de demain , heureusement les animations promises aux enfants sont nombreuses mais il faudra attendre demain matin ) une petite ballade s'impose autour de l' abbaye .20h30 : pâtes-viande blanche au repas . Surprise quand en appelant Daniel sur son portable j' aperçoit dans le champ en contre-bas un traileur au téléphone qui s' avère être Daniel accompagné de PEPONNE : ils ont ensemble bouclé les 20 kms du défi en fin d' après-midi. J' ignorais leur participation au défi pensant simplement les retrouver au départ du 52 le lendemain .

      Place maintenant à une  bonne nuit de sommeil à 5 dans le camping-car : les enfant réunis dans le même lit ( Jérémy, Matéo et Titouan ) . Réveil 6h00 pour un copieux petit déjeuner en vue de la belle et longue ballade promise autour du lac. Le temps semble de la partie contrairement à l' année passée. Je me prépare tranquillement pendant que toute la petite famille dort encore.

     Dossard 425 épinglé j' attends patiemment le départ. 9h00 les enfants se réveillent et nous descendons ensemble sur le site de départ: la boue est loin d' avoir séchée !!!! Quelques longueurs avec Matéo et Titouan à allure modérée. Quelques bisous à tout le monde avant de rejoindre la ligne tranquillement. Je rencontre , David PASQUIO avec qui j' ai joué au  football. Nous échangons quelques mots puis je m' insère calmement dans le peloton de départ qui grossit rapidement. Les dernières minutes avant le départ se passent en musique. 9h30 nous voilà parti pour 52 kms sous le soleil....

                                                              trail.jpg

     Le départ se passe à allure modérée dans la boue: sortie du champ j' aperçoit tout mon petite monde qui m' encourage: Titouan et ses " Allez papa" me font frémir ... Allez ne pas s'égarer et rester concentré d' entrée. Je m' oblige à tenir un départ prudent sur la portion de route sans me préocuper des autres .. la journée ne fait que commencer . Première montée une fois quitté la route : au choix marche ou montée tranquille. La seconde option me convient : j' ai l' avantage de connaitre les 20 premiers kilo après ma 3 ème participation l' an dernier au trail court . Aussi je maintien durant cette première moitié de course un train tranquille avec en tête l'idée que la course de commence qu' au 30 ème . C'est en effet ma première participation à un trail de plus de 50 kilomètres ( sans tenir compte des courses sur routes ) aussi l' objectif est de gérer la distance .Une chose est sûre le beau temps et la chaleur sont bien au rdv . Les kilomètres et leurs difficultés s'enchainent : le premier ravito est  atteint en moins de 2h00.

                                                   guerledan.jpg

     Arrive maintenant le début des hostilités avec l' entame des rives du lac. Le paysage est magnifique sous un ciel bleu. Il est important de profiter de la vue sans néanmoins négliger une seule seconde ses appuis : la moindre racine peut entrainer la chute .Ces instants me ramènent l' espace de quelques secondes à des souvenirs d' enfance (sorties colo au bord du lac) même si ces chemins nous étaient à l' époque interdits !!! Aujourd'hui je découvre le lac sous tous ses angles.... quelques pêcheurs s' adonnent à leur passe-temps favoris : nous troublons quelque peu leur silence même si au fil des kilo chacun d' entre nous se montre de moins en moins bavard : fatigue , douleur , concentration , rêveries,  doutes , souvenirs ....Allez savoir !!!! Pour ma part je ressents énorment de plaisir à parcourir ces paysages. Retour à la courses avec enchainements de portions rocheuses, montées, descentes quand arrive le second ravito: je rempli mon camel-bag sans prendre soin de le vider entièrement avant ( je commet là une erreur ... à suivre ) avale quelques bouts de bananes et procède à quelques étirements bienvenus. Après 5 bonnes minutes je reprends ma course intégrant un groupe quelque peu modifié. A suivre une partie assez roulante qui permet un train régulier soulageant les muscles . A travers champs ou le long des rives le paysage m' enchante, je me sens bien.

                                                              dscf5511.jpg

     Arrive le km 42 signe du dernier ravito: tout va bien je passe en 4h45 il ne reste que 10 kilomètres . Non encore 10 kilomètres, les plus durs ???? J' imagine une arrivée autour des 6 heures soit vers  15h30.A cet insnat je devine que les premiers sont déjà arrivés. Je m' hydrate et repars: déjà la première bosse me fait mal et pourtant il ne s' agit là  que d' une longue montée à faible coeff . Et à partir de là vont s' enchainer de longs kilomètres avec alternance de course et marche . Je fait le yo-yo avec un concurrent depuis plusiers bornes lui devant - moi derrière et inversement. Nous échangons nos impressions, nos douleurs ... Là c'est dur : un regard sur le chrono : les minutes passent plus vite que les kilomètres !!!! Il faut se reprendre alors on je relance . Un regain de forme , j'en oublie mon compagnon de route : est-il devant ou derrière je ne sais plus. Plus loin je le retrouve, nous enchainont maintenant montées et descentes ensemble à nouveau rejoint par une concurrente féminine pour qui la fin de course semble également éprouvante . 

   Arrive maintenant là dernière difficulté de la journée : une terrible montée à travers bois qui ne se fait qu 'en marchant et s' accrochant aux branches !! DUR DUR  Je souffre réellement dans cette bosse. L' eau de mon camel bag est chaude (souvenez vous je ne l'ai pas vidé entièrement avant de le remplir ) , je doute un peu ... Vitesse de croisière dans la montée 2 à 3 kms/heure !!! Voir moins . ENfin le sommet qui laisse place à une dernière descente en compagnie de ...... je ne connaîs même pas son prénom !!! Nous ressortons ensemble de la forêt .....

   Quelques marches à descendre à l' entame du dernier kilo le long du canal. Je tire cette fois mon coéquipier vers le ligne .. Au loin j' aperçois et j' entends mes supporters:Titouan du haut de ses 4ans 1/2 enchaine des " Allez papa " qui me donnent des frissons. Dernier virage les organisateurs nous propose à la fois de nous laver les chaussures et de nous rafraichir les mollets par la traversée du ruisseau !! Ultime effort avant de franchir la ligne d' arrivée en 6h34' main dans la main avec mon co-trailer ...

    Récupération aux stands, nous échangons quelques impressions avant l' arrivée de mon petit monde: les enfants sont fier de leur papa. Après quelques instants je décide de récupérer au stand compex mais l' attente me rebute. Je rejoints le camping-car pour une bonne douche bien méritée.

  Frais et dispo ( eh oui malgré  quelques passages à vide durant la journée ) nous redescendons sur le site pour le repas d' après-course ( Jérémy décide de m accompagner alors que ses 2 petits frères préfèrent profiter encore des animations) Je retrouve à table DAVID , second de l' épreuve qui m' adresse ses félicitations pour ma course et m' offre également sa part de flan !!!! Nous échangons quelques impressions sur l' épreuve. Nous assistons au début de la remise des récompenses qaund au même moment Daniel franchi la ligne après 8h30 d' effort au lendemain des 20 kms constituant le défi : félicitations!!!!

    18h00 nous décidons de quitter GUERLEDAN après ce beau week-end. En forme de décide d' aller rendre directement le camping-car chez les beaux-parents ( manière de me faire offrir une bonne bière !!!! ) .... 22h30 retour à la maison .Place à la récupération. Merci à STEPH et aux enfants . RDV le 6 juillet à PLOUZANE pour le Trail du Bout du Monde ( 35 kms au programme ).  

A +++     PATOUNET 56

NB:  Je vais essayer également d' intégrer quelques photos . Je suis à mon premier récit car récement inscrit sur KIKOUROU . aussi certains instants de la course me semblent un peu lointains ( plus d' un mois depuis cette ballade) Merci de votre comprehension  

 

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran