Récit de la course : Semi-Marathon de Rambouillet 2005, par Delphine

L'auteur : Delphine

La course : Semi-Marathon de Rambouillet

Date : 13/3/2005

Lieu : Rambouillet (Yvelines)

Affichage : 1836 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Après une nuit entrecoupée, réveil tranquille vers 5h50. J'émerge doucement et debout vers 6h10. Passage obligé pour moi quel que soit l'heure: étirements douceur et abdos, puis petit dej (banane, gatosport Overstim, gâteau sport maison et thé). Puis je finis de préparer mon sac et rendez vous avec...mes pieds! Que je bichonne comme je peux avec Compeed, Nok et tout le tremblement.

7h30, réveil de ma Puce. Je lui fais un gros bisou pour me ressourcer. Je m'aperçois vers 7h45 que Richard est déjà arrivé donc je m'active un peu...Départ pour Rambouillet! Ah non faux départ: j'avais oublié mes gants! LOL! donc demi tour...On arrive sur Rambouillet où l'on cherche un peu les flêchages pour le semi. On en voit un...oui mais rond point suivant, plus rien! Cooooooooool! Et là les ennuis commencent pour moi: plein de rond points qui me fouten,t l'estomac en vrac! Je peux assurer que lorsqu'on s'est garé j'ai presque failli sauté de la voiture! Richard, il était moins une...C'est donc un peu barbouillée que je vais cherché mon dossard en bonne compagnie de Richard. Vous savez ce que ça fait d'être avec quelqu'un qui connait tout plein de monde??? EH ben on se sent un peu petit mais...très fière. On voit Zouzou, en pleine forme qui cherche les vestiaires (euh tu les as trouvés au fait?) tout en sirotant un café...
Mise en place du dossard à la voiture. Toute contente je montre mes petons à Richard qui me dit que mes Compeed sont très mal mis mais admet que leur localisation n'est pas facile pour adapter les pansements. Sauf que j'aurais carrément du les enlever et écouter Richard pour en mettre d'autres: là aussi j'ai eu des soucis à l'arrivée....
Puis petit échauffement, que j'ai mal fait en fait (je l'ai ressenti en course d'ailleurs). Puis on se dirige vers la ligne de départ, je devrais dire direction le dernier SAS où on voit Sourire qui avait le sourire...EUh moi je ne sais pas pourquoi j'était toujours persuadée que c'était un jeune homme Sourire, eh ben non c'est une jeune femme :o)

Pan! On ne rigole plus c'est parti mon kiki! J'avais pris le parti de ne pas prendre mon Polar pour ne pas être "stressée" par le temps. Mais je savais que Richard veillait au grain.

1Er kilomètre, un peu de retard, que je califie de "normal" car beaucoup de monde.
2ème kilomètre aussi du retard il me semble

Pour les autres kilomètres, je ne sais plus trop trop...

peu de temps avant le 5ème kilomètre je me prends du dose d'Energix. Je tablais sur un ravitaillement au 5ème mais il a eu lieu plus loin! Punaise j'avais soif moi!!!!!! Enfin le voilà. J'essaie de boire tout doucement en réchauffant un peu l'eau, mais apparemment je ne l'ai pas assez récahauffée: à l'arrivée j'ai eu moi aussi (clin d'oeil à Marino) des problèmes gastriques et là à l'heure où je vous écris ça se termine seulement:/ Moyennement cool...

A me lire vous vous dites, que j'ai du faire une sale course entre les Compeed mal mis, l'échauffement mal fait, les problèmes gastriques....Patience patience!

Vers le 9ème kilomètre, 2ème ravitaillement. Un peu tôt pour moi mais bon, je prends un sucre et un petit vers d'eau.

Vers le 12ème kilomètre, je ne sais pour quelle raison j'ai eu une baisse de régime. J'ai pensé à tous les copains du forum qui pensaient peut être à moi au même instant. J'ai pensé au petit papillon de Lorraine qui était dans mon dos...Bref je me suis remotivée.

3ème ravitaillement entre le 14 et 15ème kilomètre: 2ème dose d'Energix. Et commencement des douleurs aux pieds! Eh oui les Compeed mal mis, commençaient sûrement à se barrer.

EN plus j'arrivais au point stratégique pour moi le 16ème kilomètre! Pscychologique quand tu me tiens!!!! C'est en fait au bout de 16 kilomètres que mon genou avec ma TFL s'était faite légèrement ressentir en décembre dernier lors du Téléthon. Donc aujourd'hui, malgré le ton assuré de Richard: "Là ça va aller tout seul!", j'appréhendais beaucoup ce 16ème kilo...Je l'appréhendais tellement que toutes les douleurs arrivaient en même temps: pieds, avant des cuisses, derrière des cuisses. A nouveau pensée pour le forum, pour ma copine Céline qui pensait à moi, ainsi que ma copine Sandrine, mes parents qui avaient eux même couru avec des grands du monde de la course à pied (Colette Besson et Michel Jazy). Ces pensées m'ont fait du bien pour tenir, surtout que je passe le 16 ème en 1h23!

Mais j'ai mal mal mal. Faut vraiment être zinzin! Mais mon genou tient et pour moi c'est LE principal! Plusieurs fois j'ai failli dire à richard "Vas y pars! Pars devant!" Mais non, j'avais vraiment besoin qu'il soit là mais alors c'est qu'il galope le monsieur!

Dernier kilomètre: une dame a des douelurs aux mollets au point d'en pleurer. J'essaie de la motiver en lui disant que moi j'ai mal aux cuisses et qu'il faut s'accrocher! La motivation de son côté ne va pas loin et la mienne va moyen! Mais là je vois ma petite étoile scintiller: ma fille! Rien que pour elle je me suis dit qu'il fallait que je finisse!

je vois le chrono au loin mais impossible de lire! ET puis si! Enfin voilà: 1h56 et des cacahuètes!

J'aurais voulu sauter au cou de Richard pour le remercier un peu mieux mais eh oh j'avais mal aux petons moi! Alors mille mille mille mercis Richard pour avoir su m'amener sous le temps des 2 heures!!!!!

Je remercie aussi Pil qui a été un des premiers sur ce forum à me soutenir dans ma galère de TFL, ainsi que Damien qui a vite adhéré à mon post fétiche, Guy, Abdel, Caribou, Linda, Lucho, SergeB qui a su me dire les failles de mon plan et qui lui aussi indirectement m'a permis d'aller sous les deux heures...

Mes impressions de cette course: je l'ai trouvé très sympa et relativement facile. Pour l'ambiance, j'avoue ne pas avoir eu la même impression que Zouzou. Durant cette course, j'ai plutôt doublé des personnes assez sympa et cool. EN tous cas, après chaque ravitaillement, vu que l'on ralentissait on croisait souvent à nouveau les mêmes personnes, et plusieurs ont pris le temps de lire le petit message du papillon.
Donc dans l'ensemble j'ai vraiment bien aimé ce semi et je pense que je le referai.

Encore merci à tous ceux qui m'ont aidé à me remettre sur pieds après cette maudite tendinite!

Delphine

1 commentaire

Commentaire de Kiki14 posté le 09-05-2005 à 18:46:00

Ben voilà Delphine un texte qui remue les tripes quel courage
bravo petit papillon obligé de courir
pour s'envoler...!

merci a toi pour ce moment de partage
et d'émotion.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran