Récit de la course : Grand Raid 73 - Le Petit Savoyard 2008, par caral

L'auteur : caral

La course : Grand Raid 73 - Le Petit Savoyard

Date : 24/5/2008

Lieu : Cruet (Savoie)

Affichage : 1123 vues

Distance : 30km

Objectif : Terminer

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le petit savoyard 2008

C'était hier, et j'en garde un souvenir...cuisant. J'ai les cuisses dures comme du béton, et mon genou droit me tire encore un peu. C'était mon 2ème trail (le 1er c'était celui de St Jean de chevelu), mais c'était quand même une première!!! La distance d'abord: 30 kms c'était 8 kms de plus que ce que j'avais jamais fait!! Le dénivelée, laisse tomber...

Venons-en à la course:

question organisation, que des bons-points: avant après pendant, tout super. Merci à tous les bénévoles, vous avez fait un travail sensationnel!!! Venderdi soir accueilli au stand Kikouro, très sympa.

question course: mon seul objectif était de finir, alors je peux être content, j'ai terminé. Dans un état un peu lamentable, mais je suis allé au bout.

Chrono:Je suis passé à la Savoyarde en 1h40, à la Thuile en 2h10, Champlaurent en 3h20 et arrivée 4h49mn13s.  

Départ 8h du matin. Une petite pensée pour les raiders du Grand Raid qui sont partis à 5h sous la pluie. On attaque, traversée de Cruet, une première pente bien raide qui met en condition, un sentier en balcon, arrivée à la vierge des vignes à Arbin, là je cours dans mon domaine, pas de problème pour la montée au belvédère, on oblique à droite et on attaque la montée à la Savoyarde. Là, plus question de courir. On se transforme en randonneurs. La randonnée ça me connait, alors je redouble un grand nombre de coureurs qui m'avait passé dans la partie course. La montée est longue, longue...On passe le Mont, on suit l'arête jusqu'au rocher de Tormery, attention rochers glissants. Un petit regard en passant pour ma maison qui est juste en dessous, et on attaque la descente sur la Thuile. Les rochers étaient glissants? Ben la descente, c'est autre chose. 3 chutes dans la gadoue, un poignet tordu pour se rattraper, les chaussures se transforment en skis, bref, on arrive à la Thuile, ravito: ça fait du bien... On redémarre, tour du lac et on attaque à nouveau la montée. Randonnée à nouveau, je voudrais courir mais c'est pas possible. Passage au col de Marocaz, je l'ai fait en vélo 8 jours auparavant, pas du tout le même effort. On attaque une rude pente et on continue, ça monte, ça monte. Mon genou droit me fait des grosse misères, mais pour l'instant ça va. Je ne sais pas trop combien il reste de kms, mais on doit approcher. Arrivée au ravito de Champlaurent, mon genou me fait un mal de chien, je ne peux presque plus le plier. Je mange, je bois, je récupère un peu, je discute avec les bénévoles, qui m'annoncent qu'il ne reste plus "que" 8 kms, que de la descente sauf une petite montée de rien. Ouais, sauf que moi maintenant, les descentes, avec mon genou qui ne plie plus!!! Si j'étais raisonnable, ce serait l'abandon. Mais bon, si j'étais raisonnable, je ne serais pas venu du tout, alors, banco, je continue. 8 kms d'enfer. Je vous jure je n'exagère pas. 1h 18 mn de descente éprouvante, mi claudiquant, mi courant la jambe raide, obligé de temps en temps de m'arrêter pour calmer la douleur, à la limite une ou deux fois de crier tellement j'ai mal. Heureusement il y a les encouragements de celles et ceux qui me doublent. Passage au dessus de St Jean de la Porte, on se rapproche, encore de la descente, entrée dans le haut de Cruet, du goudron, je peux "courir", avec la jambe qui traîne, les cuisses en béton qui ne font même plus mal tellement elles sont tétanisées. Dernière pente, les applaudissements, la traversée de la route, les deniers 100m, je passe la ligne, un coup d'oeil à la montre, et je tombe par terre. Les secouristes sympas m'aident -c'est rien, leur dis-je, c'est juste le genou!! Un peu inquiets quand même, merci à vous. Je vais boire, manger un bout de chocolat, et je m'assois par terre. J'enlève les chaussures...Ouf, c'est fini.

Je suis content, j'ai fini. Je suis content, c'est fini. Je suis seul au milieu du pré, à récupérer, je ne sais pas si c'est pas le moment le plus difficile, finalement. Il y a une file trop longue à la douche, il y a une musique trop forte qui me casse les oreilles (excusez-moi les musicos, je ne vous en veux pas) allez je rentre à la maison me raconter à ma chère et tendre. Et trouver du réconfort, j'en ai vraiment besoin.

Bilan:

trop dur pour moi, c'est clair. J'ai souffert, je suis allé au-delà de mes limites dans la dernière partie, et j'ai perdu 3 kilos!!! Je ferai d'autres trails, mais plus courts!!! Ceci dit je suis content de l'avoir fait. En plus dans la dernière descente, j'avais l'impression de me faire doubler par tout le monde, et ça vous gâte le moral encore plus de se dire qu'on va finir dernier, même si on n'est pss venu pour faire un résultat. Et finalement, je suis pas si mal classé que cela: 173ème sur 244 arrivants. Queqlues regrets, quand même. Sans ce genou récalcitrant, je pense que j'aurais pu finir sous les 4h30...

On fait des expériences à tout âge, la preuve. On les paie un peu plus cher à mon âge, mais pas de regrets, ça valait le coup. 

Bravo à tous les coureurs et coureuses, merci à tous les bénévoles et à bientôt sur la prochaine. 

Cette semaine, question effort, j'aime autant vous dire que ça va être le calme plat...

6 commentaires

Commentaire de paspeur posté le 26-05-2008 à 10:40:00

Bravo, tu es allé jusqu'au bout. Ton récit est très vivant, à bientôt sur un trail entre savoie et isére.

Commentaire de L'Castor Junior posté le 26-05-2008 à 11:56:00

Merci pour ce récit !
Désolé de ne pas t'avoir vu le vendredi soir ou après la course le samedi : dans les deux cas, je suis arrivé un peu tard.
En tout cas, chapeau bas pour être allé au bout dans ces conditions : récupère bien !

Commentaire de eric74 posté le 26-05-2008 à 16:45:00

salut Alain

effectivement on etait très proche .....
j'ai souvenir sur la fin de t'avoir dépassé et encouragé .... ( enfin j'ai dit bon courage )

Commentaire de Fred.94 posté le 26-05-2008 à 16:51:00

Félicitations !! d'avoir été au bout.
Avec tous ces ennuis, c'est la preuve d'une grande force mentale
Bonne récupération

Commentaire de gdraid posté le 26-05-2008 à 18:28:00

Bravo pour ta course au mental, caral !
Il n' y a pas d'age pour terminer bravement une épreuve ausi difficile soit-elle.
Merci pour ton récit pathétique.
Que du bonheur pour toi, de retour à la maison, ton seul abandon, fut sans doute celui dans les bras de Madame, si heureuse de réconforter son héros fatigué.
JC

Commentaire de frankek posté le 28-05-2008 à 14:12:00

bravo pour ta course et ton courage. sympa ton réçit! récupère bien

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran