Récit de la course : Sacré Trail des Collines - 15 km 2008, par bibiche

L'auteur : bibiche

La course : Sacré Trail des Collines - 15 km

Date : 6/4/2008

Lieu : Tullins (Isère)

Affichage : 1677 vues

Distance : 35km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

récit d'un dimanche matin

 

6 avril 2008 

le réveil sonne à 6h (tôt pour un dimanche matin )

De nombreux coureurs sont en train de se préparer pour

le marathon de Paris

Pour ma part ce sera le trail des collines à Tullins dans

les environs de Grenoble

Après 1h de trajet en voiture depuis lyon avec pour compagnon

de route, raideur69 (merci pour ta compagnie agréable), nous

arrivons au clos des Chartreux site de départ avec un magnifique parc.

Un cadeau original nous change du traditionnal T-Shirt : un sac de

noix de grenoble (humm la bonne tarte ).

Le temps de se changer et de retrouver les kikous présents pour la 

traditionnelle photo de famille , le départ est donné.

Près de 400 coureurs cumulés sur les deux parcours 35km et 15km

s'élancent dans ce parc avec la première montée pour rapidement 

surplomber la ville.

Les premiers bouchons s'étirent sur ces portions bitumées avec une

descente avant d'entamer l'une des grosses ascensions du jour.

Un virage à droite et nous pouvons apprécier les sentiers. 

A la queue leu leu ah la queue leu leu , nous traversons les champs qui

ressemblent à des champs de mines donc prudence et puis nous sommes

qu'au 5ième km.

Un peu de plat et les sentiers repartent vers les sommets : vivement qu'on y soit

pour le panorama et pour la descente ^^.

A ce moment je suis entouré de 3 féminines dont 2 sur le 15 km qui

jouent au bluff avec des accélérations par-ci et par-là

Dîtes, je peux participer ? 

Au bout de cette montée, le ravitaillement nous tend les bras, largement

fourni. C'est aussi la porte de séparation avec le 15km : on se trouve 

entre le 7 et 8 ième km.

Après 2 verres d'eau et un morceau de banane, je repars sur ce plat roulant

qui nous permet de récupérer des efforts consentis.

S'en suit une descente rapide, technique  dans la première partie avant de rejoindre

dans le final une portion de route.

Le temps jusque là clément commence à se dégrader, le ciel s'assombrit et

une bruine commence à tomber.

Nous remontons vers les crêtes pour rebasculer de suite dans la "vallée"

avec une descente dans d'anciens lits de ruisseau.

Et hop comme dans les montagnes russes, nous devons reprendre de l'élan 

pour la montée du 15 ième km (ah ?  on n'a pas fait la moitié ? 1h30 de course

déjà)

Un peu de marche permet de mieux relancer la machine et de se ravitailler

Tiens ! Mais c'est limite de la neige qui tombe mais elle ne tient pas

dommage

Un faux plat-descendant nous amène vers le 20ème km avec un ravitaillement

Je remercie les bénévoles d'être présents surtout avec ce temps. 

Je repars avec un autre coureur qui s'avère être un kikoureur (titi38) 

Un peu de discussion sur différents sujets, un peu de soutien car il se plaint des

ischios-fessiers. 

Puis je le laisse, lui souhaitant bon courage : il reste 12 km environ principalement

descendant au milieu des bois avec des mares au milieu mais peu de boue.

En bas d'une descente, les bénévoles m'indiquent la dernière montée 1km raide.

Nous longeons les crêtes avec le panorama sur la vallée et un ciel qui se dégage 

pour dévoiler les sommets enneigés.

Nous rejoignons le dernier ravitaillement, le même que le premier donc plus que 8km. 

Je rattrape un coureur en débardeur et en short qui semble souffrir. En m'approchant,

je comprends tout de suite qu'il est à la limite de l'hypothermie.

Je lui propose une veste qu'il refuse mais accepte une barre de céréales.

Au courage, ill finira ces 35km.

Ce faux-plat descendant nous permet de sentir nos gambettes engourdies par

toutes ces grimpettes : et oui près de 1500m D+.

Enfin il reste toujours quelques raidillons avant de lâcher les cheveaux dans

la descente finale.

Un petit passage en dévers nous guide vers un étendard flottant au vent où se

dresse le dernier ravitaillement tenu par un petit garçon motivé comme tout et son papy sûrement.

Yes 4,5km de descente ! 

Une sensation de glisse envahit le corps et laisse dérouler les jambes sur ses sentiers alternant

descente et replat. Une portion de bitume, moins agréable, pour rejoindre les deux derniers km.

Au détour d'un virage, nous retrouvons les chemins

avec le sourire pour la photo (merci genep).

Les habitations et le parc en vue  plus que 150m 100m 50m

et c'est le drame chute du dossard 122 

Ben oui une joli glissade sur la route détrempée ! 

malheureusement aucune photo car tout le monde a été surpris. 

Je me relève et rejoins l'arrivée au bout de 3h17 où m'attendent 

des noix et des fleurs.

ps : les fleurs étaient pour tous donc je ne suis pas une fille

       désolé pour le mythe cassé 

 

Bonne journée malgré la météo capricieuse mais celà aurait pu être pire.

merci aux organisateurs et aux bénévoles pour leurs sourires et leur boulot

en amont

salut à tous les kikourous (désolé de ne pas tous vous citer mais j'ai peur de

mélanger et d'oublier)

Sympa de vous avoir rencontré et d'avoir échangé, un peu court mais bon

à bientôt (sur le off pilat ou d'autres courses)

5 commentaires

Commentaire de pedro38 posté le 08-04-2008 à 10:05:00

je viens de lire ton CR avec plaisir. Bravo pour ta course. Effectivement la météo n'était pas forcément de la partie. Je concède qu'on a eu vraiment très froid sur les postes de ravito (moi au 20ème)!
A bientôt
Pedro38

Commentaire de phildeval posté le 08-04-2008 à 14:03:00

Bravo pour ta course , tu fais un excellent temps et il me semble que t'en avais encore sous la semelle à l'arrivée .
La prochaine fois je serais vigilant ... je te raterai pas ;-)

Commentaire de flapi38 posté le 08-04-2008 à 21:09:00

Sympa de t'avoir rencontre. Belle perf.

Au plaisir d'une prochaine course dans le coin.

Commentaire de J-T-Rourke posté le 08-04-2008 à 21:11:00

Salut bibiche,
merci pour ton récit bien vivant.
A bientôt sur une course.

Commentaire de 100glier posté le 11-04-2008 à 21:47:00

Beau récit et belle perf au final,
Je confirme le gros boulot de prépa en amont, mais quel plaisir de vous lire,
Au moins, on a l'impression de faire la course

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran