Récit de la course : La Foulée du Chasselas 2008, par CROCS-MAN

L'auteur : CROCS-MAN

La course : La Foulée du Chasselas

Date : 9/3/2008

Lieu : Le Thor (Vaucluse)

Affichage : 1123 vues

Distance : 13.3km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La foulée du Chasselas au THOR

Il faisait beau ce matin pour cette nouvelle aventure dans le Vaucluse au THOR. Départ de la course à 9h30, une heure de route et une heure avant pour le retrait du dossard et l’échauffement, soit un départ de chez moi à 7h30 ; elle est belle la grasse matinée du dimanche, on est vraiment tous des MASOS.

J’ai mis un peu de temps à trouver sur place, les flèches  étaient timides et il valait mieux arriver par le bon côté (ce que je n’avais apparemment pas fait puisque je fus bon pour un tour supplémentaire du village.

Il semblait y avoir du monde dans l’enceinte du stade mais c’était bien organisé ; 2 courses simultanées étaient prévues : un 5 km et un 13,5 km avec départ commun. A souligner  les 3 bouteilles offertes pour les coureurs du 13 km (ça fait toujours plaisir).

Le temps d’échauffement fût plus court que d’habitude avec ce temps perdu de localisation ; bientôt 9h30, je me dirige vers le départ, je me faufile vers les premières lignes comme à mon habitude. Il va falloir se méfier de la fausse allure des coureurs du 5 durant les 2 premiers km.

Top départ, j’essaie de faire abstraction de l’effervescence des coureurs du 5 pour partir sur une base de 5’ au km ; rapidement toutefois, je me dis que je vais avoir du mal à atteindre mon objectif de 1h.

En effet, il a fait un vent de m……… toute la semaine et je ne suis donc pas sorti ; ajouté à cela  un échauffement trop écourté à mon gout  et ça se paye cash. Je me fais une raison et me remotive pour la course (j’aurai du prendre mon mp3, ça a l’avantage de ne pas s’entendre penser).

Les « cinquistes » nous quittent au 2ème km et nous nous dirigeons vers une colline conformément au profil du tracé qui indiquait de pics au 3 et au 7. 13’07 pour les 3 premiers km……c’est trop rapide et je sais que je le paierai plus tard.

 C’est parti pour la grimpette, le chemin est bien caillouteux et il est même difficile de courir (ce qui m’arrange bien), ouf ça fini par redescendre ; j’essaie de me relancer, pas facile car le sentier est étroit et caillouteux. Je commence à m’alimenter, je pense enfin avoir trouvé le bon mode avec les pates de fruits (boire c’est trop compliqué et le gel…. Pas terrible mais chacun ses gouts et on est là pour partager nos « trucs »). Le chrono est en chute : 15’29 au 6ème km et ce n’est pas bon signe car la 2ème ascension ne tarde pas ; en fait, on est sorti de la colline pour y retourner et ce n’est pas mieux car il faut encore avoir un œil sur les branches des arbres qui sont plutôt basse pour mon mètre quatre vingt un l’autre sur les cailloux et le sentier défoncé, certains passage forçant encore à la marche (et c’est toujours tant mieux). On sort enfin du bois et je peux enfin souffler un peu et me décontracter dans la brève descente, la suite ne sera que du plat.

Passage au 9ème km en 15’29 (encore ?!), ces 2 passage en colline m’ont bien cassé les pattes et il reste encore 4 km ; on se rapproche du point de départ et repartons pour faire le compte de km.

C’est dur mais c’est bientôt fini, je lapse au 12ème en 14’05, je me dit qu’il faut attendre encore un peu pour le dernier coup de cravache, une banderole à l’horizon me fait enfin tirer la dernière cartouche mais je m’étonne de ne pas voir de barrière et en effet, il  s’agit de la banderole de départ, l’arrivée est encore à moins de 500 mètre de là (4’26 pour le treizième km). Je tire  les dernières gouttes d’énergie que je n’ai plus pour mon sprint final (c’est ma tradition).

Voilà c’est fini. 1h04’54 à mon chrono. Objectif loupé mais j’ai fait ce que j’ai pu. Je ne peux à cet instant pas vous indiquer mon classement car je suis parti de suite après et que Courir en France ne les a pas encore publié.

Je tiens à préciser quand même qu'on était plus près des 13,5 km que des 13,3.

Une bonne leçon à retenir toutefois pour dimanche prochain : j’aurai intérêt à courir dans la semaine car c’est un 17 km qui m’attend à Aix en Provence pour la course du cœur qui semble bien sympa d’Aix à Châteauneuf le Rouge.

A la prochaine les amis.

1 commentaire

Commentaire de regagnous3 posté le 10-03-2008 à 16:53:00


salut la solitaire, tu trouveras les résultats sur le sportif.com; je vois que tout comme moi tu t'es laissé piégé par la fausse banderolle d'arrivée.. Sur ce coup la tu n'as pas été solitaire dans ton désaroi on a été au moins deux, et je suis sur que la majorité des coureurs a du croire de mçeme.. Le 21 Décembre 2008 viens faire la 1ère édition du "coup de pied de la mule" à Châteauneuf-du-pape .. Bientôt sur KMS..

Régagnous

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran