Récit de la course : La Templière 2007, par Grain de sel

L'auteur : Grain de sel

La course : La Templière

Date : 27/10/2007

Lieu : Nant (Aveyron)

Affichage : 2137 vues

Distance : 11km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

 La Templière en tant que coureuse

J’étais inscrite depuis un moment sur la Templière (11kms et 300m. D+) et j’attendais avec impatience ce week-end. 
Mon frère (Léo des bois sur Kikourou) m’avait même préparé un plan d’entraînement, mais pas de bol deux semaines avant la course j’ai mal au bas du dos. Impossible de courir…
Mon entraînement se résume donc à manger du chocolat et des tartines de beurre salé ou de miel !! J’ai essayé ce programme, on ne sait jamais, peut être que ça marche ? Rolling Eyes

Nous arrivons donc samedi matin à Nant sous le brouillard. Je retrouve des copains de mon club. 
 

On assiste à la Kinder Trail.
Puis ça va être à notre tour. Entre temps le soleil s’est levé. J’appréhende : 15 jours que je n’ai pas couru, j’ai l’impression de ne plus savoir faire ! Tu mets un pied devant l’autre et t’avances, ça devrait le faire… Ah oui c’est vrai, c’est comme ça qu’on fait !

J’intègre l’échauffement à la course : j’ai à peine couru 200 mètres que je sens déjà le truc qui cloche dans mon dos. Je devrais pas courir !? Si si je vais y aller tranquillement… et puis on verra bien. De toute façon me connaissant, douleur ou pas je sais que je terminerais quand même.


A 15h30, la musique d’ERA retentit (ça donne des frissons !), le coup de fusil résonne. Les 500 filles (et le garçon déguisé en fille) s’élancent…
Quelques mètres de goudron, un petit pont et tout de suite un chemin qui grimpe. J’ai déjà perdue Nathalie. Pilou et mon père sont au bord du chemin avec la cloche, excellent ! Mais je n’ai pas vu mes autres supporters, il y a trop de monde !

Je sens bien une petite douleur dans mon dos mais j’essaie de ne pas y penser, je cours toujours dans la montée. Certaines filles marchent. Je me pose alors la question : est-ce que le chocolat remplacerait l’entraînement ?? Il semblerait que oui ! Laughing
En fait non… je ferais les derniers mètres de la montée en marchant. Les paysages sont vraiment magnifiques.
En haut de la montée, on prend un petit single-track, plutôt technique et bien glissant vu qu’il a plu la veille. Premier bouchon… Ca repart mais impossible de doubler tellement c’est étroit.
Deuxième bouchon pour passer sous une arche en pierre. Ca repart…
J’entend piailler, je me dis qu’on doit arriver au ravito. Non, en fait c’est un gros bouchon dans la descente qui est très glissante. Beaucoup sont en baskets blanches bien lisses !!

Dommage que ça n’avance pas car je commençais à être échauffée, mes Lafuma accrochent bien, et il ne faut pas que je m’arrête car quand je repart j’ai très mal dans le bas du dos. Je dois mettre 10 minutes pour cette partie qui n’en méritaient pas plus que 2 ou 3.

Ca y est, on arrive sur un chemin plus large. Un sourire pour le photographe, un verre d’eau au ravito et j’allonge la foulée car ça descend légèrement.
Ahhh une grosse montée… OK elle est courte mais raide. Mains sur les cuisses, et ça passe (presque) tout seul. En haut un tout petit bout de plat, puis on rebascule sur Nant, on entend la sono.
C’est là que ça commence à aller pas bien. Je souffre vraiment du dos, je sens que chaque foulée n’arrange rien ! C’est pire lorsqu’on arrive sur la route. Heureusement, il y a de plus en plus de monde. Ces 300 ou 400 mètres de route avant le pont me paraissent un éternité… Sur le pont, il y a plein de monde, j’aperçois mes parents. A ce moment-là je cours car il y a du monde, parce que franchement j'ai qu'une envie :  m'arrêter.
Pierre me demande si ça va. Euhh non pas vraiment !!

Les derniers mètres de goudron, puis j’entre dans le parc qui mène à l’arrivée. Wahou c’est impressionant tout ce monde. J’essaie d’accélérer pour les derniers mètres.

Je franchis la ligne d’arrivée en 1h17.

Pfff c’est passé trop vite, j’ai l’impression de ne pas en avoir profité (pourtant j’ai pas été rapide !).


Par contre je n’arrive plus à marcher normalement maintenant ! Grosse douleur à droite…

Je vais me faire masser au stand des kinés (trop bon !!!!!!!). C’est pas mieux en sortant. Et au fil de la soirée, la douleur s’estompe, et je ne sens presque plus rien le lendemain.


Conclusion : il faut soigner le mal par le mal (courir quand on s’est fait mal en courant) et le chocolat ne remplace malheureusement pas l’entraînement !

 

Les Templiers en tant que supportrice

Réveil à 4h30 dimanche matin. Il ne faudrait quand même pas louper le départ ! Nous allons suivre deux coureurs sur la course : Pierre (Piloumontagne) et Franck (frankek), et bien évidemment encourager tous les autres.

La musique d'ERA retentit, le coup de fusil résonne, c'est parti, les feux de bengale embrase la route. Très très impressionnant... C'est difficile de décrire ce moment avec des mots, si ce n'est qu'il faut le vivre. Ca doit être encore plus fort en tant que coureur.

1er point pour voir nos coureurs : entre la descente de St Guiral et Dourbies. Franck et Pilou sont ensembles, ils sont super bien ! J'encourage aussi des Kikourou : "aller Kikourou" c'était moi ! Mais n'ayant ni buff ni casquette je ne suis pas reconnaissable !

2ème endroit où on les voit passer : ravito de Trêves

Puis à St Sulpice.

Et enfin l'arrivée que Pierre et Franck franchissent ensemble en 8h32. BRAVO !

Le week-end des Templiers est vraiment extraordinaire ... une ambiance terrible, organisation parfaite, paysages magnifiques ... Que du bonheur ! Par contre être supporter c'est une véritbale sport, c'est presque plus fatiguant que courir... c'est pour ça que l'année prochaine.... A voir !!!!

 

 

 

 

6 commentaires

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 30-10-2007 à 15:13:00

Bravo Laurine pour ta course malgré ton souci de dos.
Je vois que tu n'es pas en reste côté mental !!!
On se retrouve comme prévu sur le Triathl'Ain, je serai
avec Pascale de l'EAB. Bon rétablissement en attendant ...
Et merci pour le récit !

Bises - L'esc@rgot

Commentaire de corto posté le 30-10-2007 à 15:51:00

Un grand Bravo. Tout autant de mérite pour les templieres que les templiers. Ce que tu as accomplis c'est pour toi.
Alors un grand Bravo

Commentaire de agnès78 posté le 30-10-2007 à 19:47:00

Le deux en un! Merci petite laurine et bravo pour ta course! Bonne récup à vous trois!!!

Commentaire de moumie posté le 31-10-2007 à 19:32:00

Mince ta conclusion sur la templière m'embête bcp : j'aurai bien aimé que le chocolat remplace les entraînements :-)))

Bravo pour ta course malgré ton mal de dos insupportable ; cela montre que tu as un bon mental

Commentaire de frankek posté le 02-11-2007 à 19:05:00

c'est pour ça que l'année prochaine! quoi? p'tit grain de sel!! tu vas te lançer dans la grande aventure!! vivement l'année prochaine!!!

Commentaire de L'Castor Junior posté le 09-11-2007 à 09:54:00

Bravo pour la Templière : je ne sais pas si je serais capable de prendre le départ en ayant déjà des douleurs...
Et merci d'avoir encouragé tous les kikoureurs sur les Templiers : ça fait vraiment chaud au coeur quand tu es dans le dur !
Merci, surtout, pour ces deux CRs en un : un régal.
A bientôt !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran