Récit de la course : Les Foulées Bressaudes 2007, par espace_marathon88

L'auteur : espace_marathon88

La course : Les Foulées Bressaudes

Date : 21/7/2007

Lieu : La Bresse (Vosges)

Affichage : 492 vues

Distance : 7.2km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les foulées bressaudes à la Bresse (88) 7.2km le samedi 21 juillet 2007

 
titre

Une course très rapide..

 

 D'autres photos seront mise en ligne a partir de dimanche aprés midi... Certaines photos seront trouble et pas d'une qualité sensationnelle du a un temps trés sombre et l'oubli du flasch special.. 

Retour sur les terres Vosgiennes en ce samedi soir pour y disputer les foulées bressaudes à la Bresse. Une course que je connais déjà bien pour l’avoir faite déjà plusieurs fois. En effet, ma première participation remonte à 2003, puis ensuite j’ai pris part à l’édition 2004 et 2005.

Seule absence l’année dernière où j’avais choisi de courir au Luxembourg.

 

Cette année, les dés sont jetés, je suis bien décidé a retourner à la Bresse pour effectuer cette course de 7.2 km. Et ce n’est pas le petit trail d’hier soir qui va me faire changer d’avis. La distance de ce soir est plutôt courte donc ça devrait aller et puis avec les bonnes sensations de la veille, je suis bien motivé pour courir ce soir parmi des coureurs que je connais mieux.

 

Nous arriverons à la Bresse sur les coups de 19h30 pour une course des as qui s’élancera seulement à 21h00. L’horaire de la course a ses avantages et ses inconvénients. Pour les gens venant de loin ce n’est pas génial mais par contre par temps estival l’heure est idéale pour courir.

 

Ce soir le temps est plutôt couvert avec un peu moins de 20 degrés. Cela devrait être de bonne condition de course.

 

Les inscriptions seront tenues à l’intérieur d’un gymnase.

 

01
02
03

Sympa l'utilisation des rochers, il falait y penser!

 

 7,5 euros le dossard pour une inscription le jour même avec en prime le tee-shirt de la course. Et pour les plus chanceux quelques lots tirés au sort.

 
04

 

05

Une boucle pas si facile que ca...

06

Les tee-shirt de cette edition 2007

07

Avant le départ, je croise beaucoup de visages qui me sont familiers et parmi tout ces Vosgiens, il y a également quelques Meurthe et Mosellans.

 

08

Je croiserai ainsi Marie claire du cos Villers qui s’acclimate bien aux courses Vosgiennes puisque notre dernière course commune était celle des chamois. Elle fera ce soir sa deuxième édition des foulées bressaudes.

 
10

Marie claire foinant à l'entrainement

 
11

Le cos villers representé dans les Vosges, sympa!

 

Il est temps aux coureurs de s’aligner derrière la ligne de départ. Quelques favoris se devinent déjà, à savoir les incontournables Jean Philippe Claude et Stéphane Jechoux pour les vosgiens et Pierre Thomas, Benadhou, Schmidt Martial pour les représentants du 54. La lutte pour les premières places devrait être intéressante. Chez les féminines, il y a Brigitte Holveck qui devrait jouer les premiers rôles.

 

Ce soir, je me décide à courir avec une autre stratégie. Je constate la présence de 2 coureurs qui m’avaient battu lors de mes dernières courses en me dépassant toujours en fin de parcours.

Alors aujourd’hui, je vais essayer de rester a leur coté depuis le départ et voir si les choses se passeront de la même façon.

 

Avant que le coup de feu soit donné, hommage a une championne locale handisport par des applaudissements et même sort pour Jean Paul Spiesser connu par son spectacle de début de course en partant très vite et applaudi pour son récent Paris Colmar à la marche.

 

C’est parti pour 4 tours d’une boucle assez variée. Ca part très vite évidement en vue de cette course relativement courte mais pas si facile que cela.

 

25
26

Jean Paul Spiesser ici en noir..

 

Longue ligne droite dans la rue principale de la ville me permettant de voir ou se trouve mes coureurs repères.

 

09
34

27

28

29

30

31

 Je ralenti sensiblement pour me retrouver à leur hauteur. Chose faite avant d’aborder la principale cote de la boucle.

 

12
13

La cote a franchir quatre fois..

Une montée assez raide d’environ 300 mètres. J’aborde ce premier passage tranquillement en restant au coté de la première féminine me semble t’il. La parcours ensuite devient plus descendant et plat, jusqu’au rond point bien fleuri ou se dresse une toute petite bosse pour longer la route principale sur une allée piétonnière.

 

14

La longue descente fait du bien aprés la cote...

15

16

17

18

19

L'autre petite bosse du parcours..

20

21

22

23

24

L’endroit est sympa avec pas mal de spectateurs notamment a hauteur de la petite passerelle en bois. En face nous voyons les coureurs de tête qui s’attaque déjà à leur deuxième tour.

 
33
Un public nombreux..

32

 

35
36

37

38

39

42

43

Je semble bien en ce début de course, toujours calé derrière mes deux lièvres. Je ralenti légèrement dans la longue ligne droite empruntée au départ menant au pied de la montée pour me trouver dans une meilleure position pour attaquer la montée. Je décide de lancer une première accélération profitant de ma préférence pour les montées. Je prends quelques mètres d’avance sur mes deux repères mais je ne cherche pas à prolonger mon effort dans la descente. Nous sommes qu’au deuxième tour, l’arrivée est encore loin. A la fin du deuxième tour, ils m’ont plus ou moins rejoint. Comme lors du premier passage, je profite de la ligne droite pour temporiser un peu avant d’attaquer une nouvelle fois la cote.

 
44

 

45

47

Au pied de la bosse, je relance une nouvelle accélération, je remonte ainsi pas mal de coureurs. A ce moment là, je pense que je me trouve dans la dernière boucle donc je décide de poursuivre mon effort. En rapprochant de la fin de la boucle, je m’aperçois en jetant un coup d’œil sur mon chrono qu’il reste encore une boucle à effectuer.

 
48

 

49
50

51

52

J’ai ainsi gaspillé un peu de force bien trop tôt. J’accélère alors dans la dernière montée de la dernière boucle mais mon allure est un peu plus calme que lors de mes derniers passages. La partie descendante puis plate arrive, je n’ai plus le choix, je dois finir assez vite pour éviter le retour des 2 coureurs qui ont l’habitude de me dépasser en fin de course.

 
53

Marie claire Foinant

 

54
55

56

57
58

Brigitte Holveck..

59

60

61

J’ai retrouvé des sensations ce week-end, et l’objectif à l’arrivée sera réalisé. Je termine en 27min38s.

 
62

L'arrivée

Encore loin de mon meilleur chrono en 2003 en 26min17 mais à l’époque, il faut l’avouer, je ne courais qu’une seule fois par week-end.

Mes autres chronos ici, 2004 en 27min33 et 2005 en 27min17s sans avoir couru la veille.

 

Donc ce soir, je suis pleinement satisfait de ma course et de mon chrono.

 

Je reviendrai l’année prochaine..

 

Dernière course pour finir la semaine, demain à Bart pour un 9km tout prés de Montbéliard dans le Doubs. Une course qui m’avait laissé de bons souvenirs en 2005.

2 commentaires

Commentaire de bigout66 posté le 23-07-2007 à 19:00:00

Salut Mickael,

encore une course bien menée malgré un changement de stratégie.
Un bon chrono pour un parcours pas très roulant.

Ils sont quand même bizarre les bélier dans les vosges lol.

@+ ;-)

Commentaire de Say posté le 24-07-2007 à 23:36:00

Chalut!


Bon c'est vrai que certaines photos sont floues mais de toute façon à la vitesse où tu cours, ce n'est pas toi qui peut les prendre!

Dommage que tu ne puisses faire que les courses dans le nord est car avec la précision que tu donnes dans tes récits et les belles photos que vous y mettez tous les deux (bravo Linda au passage pour t'accompagner et les prises de vue), vous pourriez faire un recueil des plus belles courses de France.

A peluche

Coli

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran