Récit de la course : Cross de Coupvray 2021, par augustin

L'auteur : augustin

La course : Cross de Coupvray

Date : 28/11/2021

Lieu : Coupvray (Seine-et-Marne)

Affichage : 124 vues

Distance : 9.3km

Objectif : Se dépenser

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Cross de Coupvray, format 9 300m

Le dimanche 28 novembre 2021

 

Baptême du feu en ce qui me concerne, 1er cross en 26 ans de running….comme quoi, il ne faut jamais désespérer 😉

Inscrit quelques jours avant via mon club, cela tombe bien nous seronsune dizaine de Bussy Runners & Runneuses pour cette épreuve locale qui se court dans le joli parc du château de Coupvray.

Pas d’ambition particulière pour moi, c’est une première alors on va chercher le plaisir et éviter les glissades….le niveau sera sans nul doute relevé, et les cadors régionaux seront aux avant-postes. Une bonne grosse soirée la veille de toutes façons ne me permettra pas de faire le fanfaron 😉

Je vais courir avec mes chaussures de trail en espérant que ce soit praticable, je n’ai pas de chaussures à pointes alors advienne que pourra !

 

Départ en petit convoi depuis Bussy puis retrait des dossards sur place, on se réfugie dans la voiture tellement on a froid dehors, à refaire le monde, puis il faut bien se résoudre à se découvrir un peu et aller s’échauffer gentiment.

Plein de têtes connues, les clubs locaux sont archi-représentés, on retrouve les connaissances de Lagny, Bussy et Torcy, sympa cette ambiance de franche camaraderie, c’est l’essence même de notre passion commune.

Le terrain est gras à souhait, la boue est déjà bien présente, et en discutant avec quelques amis j’écoute leurs conseils sur les parties qui vont être techniques et glissantes. Moi le touriste en chaussures de trail je suis à l’écoute des recommandations des vieux briscards du cross !

 

Départ à 10h pour les hommes (vétérans, seniors, espoirs) sur un parcours de 9 300m, nous sommes 55 sur la ligne, je me suis mis volontairement en retrait, n’étant pas familier avec cette spécialité.

Un pote à mes côtés m’explique que les 3 gars de Meaux sur la première ligne sont en équipe de France, valent chacun

Cela part vite, très vite, rapidement l’allure est à 3’30 et je vois s’éloigner la tête de course. Chose marrante pour moi et que je ne connaissais pas, on entend le son des pointes des coureurs quand le revêtement est dur, cela étonne.

Au bout d’environ 400m, dans la partie forêt apparait un croisement, la tête de course est partie tout droit, or le signaleur (qui s’était absenté oups) revient et indique qu’il fallait tourner à gauche ! on se retrouve avec mes acolytes à brièvement mener la course de fait, mais après une deuxième erreur de balisage un plus loin on décide, le peloton entier, d’arrêter le massacre ici et de demander un 2ème départ. Situation assez surréaliste mais consensuelle car il est important de faire les choses dans les règles !    

Donc on revient sur la ligne de départ, l’avantage c’est que nous sommes mieux échauffés 😉 et on re-lâche les fauves dans l’arène.

Je pars modérément rapidement, concentré sur mes appuis (je crains une glissade tôt ou tard), et double doucement. Au premier croisement le signaleur est installé et tout le monde a bien pris à gauche, puis passage à proximité du départ sur une partie herbeuse et boueuse, avant un virage droite / gauche assez rock n’roll car glissant. 1er km en 4’15, ah oui c’est sûr quand ça glisse difficile d’allumer côté allure !!! Un signaleur m’indique 19ème, je continue à doubler un par un mes prédécesseurs, quand je les connais toujours un petit mot pour les encourager. La pluie se met de la partie, pas trop forte heureusement, mais avec le vent et les 0° ressentis on sera content d’arriver et de tester le « fameux » chocolat chaud du ravito d’arrivée !

Une partie sous-bois dans la foulée, puis une côte qui s’avèrera gentille, on repasse devant le départ avant une plus longue boucle dans la partie boisée. Je prends mes marques doucement, continue de doubler (ça m’occupe dans la tête lol), je suis surpris de voir un costaud (Cédric) refaire ses lacets, me disant que de toutes façons il va bientôt me redoubler pleine balle.

Toujours assez pathétique dans les virages et les montées, je glisse…mais ne tombe pas, ouf.

Un 4ème km rapide (3’53), la boucle que nous parcourons donc plusieurs fois est bien labourée, il s’agit de bien calculer où on met les pieds pour tenter d’assurer ses appuis. A chaque tour le public, spectateurs et coachs des autres clubs régionaux ont toujours un mot d’encouragement sympa, c’est agréable cette bienveillance réciproque et tellement plus agréable !

Les kilos continuent de défiler, le plus souvent aux alentours de 4’20-4’30, je pointe en 12ème place désormais, je vois le tee-shirt jaune de mon prédécesseur mais il ne faiblit pas et je n’arrive pas à résorber l’écart.

Dernière ligne droite, et finish en 38’40, 12ème au scratch et 3ème de ma catégorie. Je n’ai pas tout à fait la distance à la montre (8,94 km).

Comme prévu les 3 champions de Meaux trustent le podium, avec des chronos compris entre 34’11 et 35’22, chapeau à eux !

J’attends l’arrivée des suivants, avec un mot de félicitations à chacun, et des collègues de club.

On file se changer car il fait froid quand même, on dégouline de boue mais retournerons près de l’arrivée pour profiter bien sûr du chocolat chaud, mais aussi encourager les filles qui elles s’élancent à 11h (avec les cadets) pour 6 500m de parcours.

 

En conclusion, une épreuve sympa, heureux d’avoir pu découvrir une nouvelle discipline de la course à pied. Le côté course locale est vraiment très sympa et l’ambiance excellente, et sortir de sa zone de confort comme là ne peut être que bénéfique pour notre entrainement dans sa globalité. A refaire, sûrement avec des pointes cette fois ci !

A bientôt pour de nouvelles aventures 😊 (pas longtemps, le we prochain il y a la corrida de Thiais, ça ne va pas être triste !)

 

 

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran