Récit de la course : Championnat de Seine et Marne de Cross Long 2021, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : Championnat de Seine et Marne de Cross Long

Date : 10/10/2021

Lieu : Brie Comte Robert (Seine-et-Marne)

Affichage : 128 vues

Distance : 8.4km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un cross départemental pour la folie !

Récit également disponible sur mon blog : Mes expériences sportives - Championnat départemental de cross long



En 2020, avant toutes les histoires de COVID, j'ai participé pour la première fois aux Championnats de Cross en prenant part aux Départementaux et aux Inter-Régionaux. Je suis clairement à la rue sur ce genre de courses que j'aborde à chaque fois avec autre chose dans les pattes alors que c'est déjà extrêmement dur même en forme. En effet, c'est là que l'on retrouve tous les meilleurs athlètes des clubs du département avec une course réservée aux espoirs, séniors et masters 0 donc je suis toujours dans les derniers du classement.

Cette année, je fais encore pire pour ce championnat départemental de cross 2021 qui aurait dû se dérouler en janvier mais a finalement été décalé en octobre du coup. Bon, en même temps, je n'étais pas du tout censé y participer. Le club aligne le matin une très belle équipe chez les Masters, l'équipe qui finit d'ailleurs championne départementale avec les superbes places de JC (2ème), Manu (3ème), Madjid (5ème), Greg (10ème) et Djamel (12ème). Puis, pleins d'enfants mais chez les séniors, personne ! Ni chez les filles, ni chez les garçons ! En effet, le calendrier étant déjà très chargé, le coach a préféré faire l'impasse sur le cross.

Mais moi, il en faut peu pour me chauffer. Déjà, quand j'ai vu que ma course était à 15h15, j'ai calculé pour voir si c'était jouable. Puis, j'ai laissé de côté jusqu'à ce que l'on me provoque "pfff, David, c'est pas un guerrier", "ah ben il y a du relâchement là"... Bon ben d'accord. Après avoir pesé le pour et le contre (mais surtout le pour je crois), me voilà engagé pour cet enchaînement de folie !

Je ne nourris donc absolument aucune ambition, c'est juste pour le fun de m'aligner aux côtés d'athlètes bien plus forts et bien plus frais que moi... Et avec 3 espoirs : ne pas me faire prendre un tour par le premier de la course, ne pas finir dernier et évidemment, battre Morhad Amdouni qui était le coureur français engagé sur 10000m et Marathon aux Jeux Olympiques cette année et qui est licencié au club de Val d'Europe.

 

Dimanche 10 octobre 2021

Bon, la course du matin s'est bien passée. J'ai évidemment les jambes lourdes mais pas spécialement gêné à la cheville contrairement à la semaine passée. Je n'ai évidemment pas eu le temps de me reposer un seul instant, tout juste le temps de manger avant de repartir en direction de Brie-Comte-Robert. Je suis clairement bien fatigué et je le sens encore plus au volant sur la route. Heureusement qu'il y a à peine 30 minutes de route.

J'arrive sur place dans les temps, je galère un peu pour récupérer mon dossard car je rentre du mauvais côté du Parc mais je retrouve enfin Lolona, la présidente de l'USTA et membre du Comité Départemental d'Athlétisme qui me le remet. Dossard 1427 !

Allez, je pars m'échauffer... Non, je plaisante ! Là, je n'ai clairement aucune motivation, je retourne m'asseoir dans le Parc pour me préparer tranquillement. J'assiste à la course des féminines et entend que le départ de notre course est finalement à 15h35, ce qui était bien indiqué dans le programme actualisé mais que je n'avais pas vu. Eh bien je suis laaaarge !

J'enfile mon cuissard court, je mets mes pointes de cross, mon maillot de l'USTA et je fais semblant de faire quelques gammes... En vrai, je trottine un peu, je fais quelques montées de genoux ou jambes tendues mais je sens bien que ça ne sert pas à grand chose. Je vais juste essayer de ne pas me blesser et ce sera déjà ça mais je n'aurai pas de jus pour faire quoi que ce soit.

Enchaîner un Trail de 30 kilomètres avec une course rapide le même jour, je l'ai déjà fait, à la Brie des Morin mais j'avais largement plus de temps pour récupérer entre les deux et la course rapide était nocturne. Là, je cours moins de 4 heures après avoir fini le Trail du Soldat de la Marne.

 

La course

Les épreuves se bousculant au calendrier et la communication autour des cross ayant été très limitée, nous sommes très peu au départ de cette dernière course de la journée, seulement 18 espoirs/séniors/masters 0 masculins ! Nous logeons donc tous sur la ligne de départ, c'est pratique. Départ donné avec un petit peu de retard, je crois que je ne suis pas le seul à ne pas vraiment être prêt pour cette course... Et premier objectif accompli, j'ai d'ores et déjà battu Morhad Amdouni puisqu'il est non-partant. Soit-disant qu'il a gagné les 20 kilomètres de Paris ce matin. Petit joueur.

Allez, c'est parti et ça part évidemment très très vite devant avec un athlète de Fontainebleau qui s'élance comme une bombe et un troupeau en chasse derrière lui. Mais j'ai vu les profils des coureurs de ce cross et j'observe brièvement autour de moi, j'ai des chances de réussir mon deuxième objectif qui est de ne pas finir dernier. A moi de ne pas craquer maintenant.

Allez, on commence par une petite boucle sympa autour du lac situé dans ce parc, la boucle de départ commune à toutes les distances de la journée. Le premier kilomètre très roulant est évidemment très rapide, à bien plus de 15km/h (3'39) mais je suis raisonnable. Habituellement, j'aurais essayé de m'accrocher au paquet de devant où je sens bien que 3 ou 4 coureurs seraient à ma portée si j'étais en forme. Mais aujourd'hui, c'est injouable.

Je trouve progressivement mon rythme puis nous attaquons la moyenne boucle qui consiste à faire le début de la grande boucle mais à bifurquer en épingle à un moment donné pour refaire le tour complet du lac. On passe ainsi la première petite bosse du parcours que nous ferons encore deux fois. Une double petite bosse même, toujours dans l'herbe. Grâce aux virages en épingle, je vois facilement où se trouvent ceux qui me devancent, je croise les premiers puis les poursuivants et ensuite, je vois aussi mes poursuivants. Il y en a 5 dont 1 qui a dû partir trop doucement (ou en retard ?) et que je suis sûr de voir me passer bientôt vue sa vitesse.

Allez, une fois la moyenne boucle faite, on attaque pour la première fois la grande boucle. Nous devons la parcourir deux fois. Virage en épingle au bord du lac et ça se confirme, celui qui était derrière moi en début de course s'éloigne mais l'autre coureur l'a dépassé et revient fort. J'enchaîne les deux petites bosses puis on tourne en direction des bois. Nouvelle bosse en deux temps avant de nous retrouver sur un chemin en sous-bois... Bon clairement, sur toute cette partie, j'aurais été plus à l'aise en chaussures de Trail et même sûrement encore mieux en chaussures de route vu comme le terrain est sec. Je regrette donc les pointes même si ça passe quand même.

Le parcours n'est pas très technique mais il est plein de relances, j'adore ça ! Des virages à gogo, des racines, des petites descentes et des petites montées, c'est hyper varié. Avec la météo au top en plus, j'apprécie bien le moment malgré le fait que je subisse le rythme que je suis obligé de mettre pour rester à ma place. Enfin, le gars que je craignais finit évidemment par me rattraper et me déposer et je ne cherche pas à le suivre.

En revanche, je sens bien qu'il y en a 1 ou 2 devant moi qui me creusent pas l'écart donc je m'accroche à l'idée que je peux les rattraper. On finit par sortir de la forêt pour retrouver les bords du lac où je reprends un peu plus de vitesse. Allez, je n'avance pas vite mais ça reste correct, à un peu plus de 14km/h en moyenne. Plus rapide sur cette portion là, tout de même, là où des gens des clubs nous encouragent.

Retour au niveau de l'épingle qui me permet de croiser ceux qui me devancent avec un gars du club local pas très loin mais que je ne reprendrai pas et un gars du club de Bussy que je suis en train de rattraper mais il ne faut pas que je m'affole car il reste une grosse boucle. Et derrière, je constate que le trou est maintenant clairement fait, je ne devrais pas être rejoint normalement.

Allez, je grignote dès que c'est plat ou que ça descend mais il passe vachement bien les petites bosses ce coureur buxangeorgien. Je vais avoir du mal à recoller surtout qu'il a les encouragements d'un camarade de club qui prend des photos... Je suis jaloux, j'en aurais bien voulu aussi !

Je fais une belle dernière grande boucle avec le peu d'énergie qu'il me reste, je reviens vraiment sur les talons de celui qui me devance mais sans jamais faire vraiment l'effort de le rattraper. J'aurais peut-être pu mais en même temps, j'aurais eu bien du mal à sprinter si nous étions arrivés côte à côte vue la lourdeur de mes jambes. Je finis donc à bonne allure, content de ce duel qui m'a motivé, j'allonge la foulée pour bien finir et je franchis l'arche d'arrivée.

Voilà une bonne chose de faite, n'empêche ! Avec ce beau temps et ce parcours très sympa, je suis content d'avoir été au rendez-vous même si je n'avais pas les jambes pour quoi que ce soit cet après-midi. Je peine un peu à reprendre mon souffle, comme ce matin, à cause de ma toux. Et au final, 7710 mètres à la montre (contre 8425 annoncés) et 61 mètres de dénivelé positif en 32 minutes et 54 secondes, 14ème sur 18 arrivants.

Et 3 missions accomplies puisque le premier ne m'a pas pris un tour !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran