Récit de la course : L'Ancilévienne 2021, par Navier38

L'auteur : Navier38

La course : L'Ancilévienne

Date : 12/9/2021

Lieu : Annecy Le Vieux (Haute-Savoie)

Affichage : 154 vues

Distance : 46km

Matos : Chaussure sans crampons ...

Objectif : Se défoncer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un tour du lac d'Annecy mais avec un vélo pour deux ...

Course peu habituelle pour moi qui suit plus habitué au trail de montagne. Mais habitant a coté et  ma compagne voulant la faire, j'ai fini par me décider à l'accompagner. Le principe, un run&bike de 46km atour du lac. Un équipier fait les 6 premier kilomètre en courant puis rejoint son coéquipier et c’est parti pour 40km d’alternance vélo course a pied.

Au final un très bon moment autour de lac d'Annecy. Bonne ambiance entre les coureurs et les spectateurs tout le long du parcours. On est content d'avoir travaillé un peu les transitions vélo course sur 2 entrainements ! Nous choisissons de commencer a se relayer toute les deux minutes et de voir ce que ca donne.

 

Pour la course, je me suis placé tranquillement a la toute fin du peloton au départ. Au moins je suis certain de pas me laisser embarquer par la tête de course. Je redoute quand même un peu cette séance de fractionné de plus de 3h… En effet nous n’avons pas vraiment idée du temps qu’il va nous falloir. Je ne cours jamais sur route et ma coéquipière du jour ne cours pas énormément. Bref on part dans l’inconnue.

J'ai fait les 6 premiers kil en partant donc bon dernier et en remontant au fur et à mesure entre 3 :50 et 4:00 au kil. Ca déroule assez bien, en descente sur la première partie, il n’y a pas de ralentissement.

Je rejoins ma coéquipière en ayant doublé pas mal de monde ce qui nous permet d’être devant le gros de la troupe et de ne pas être gêné par le monde pour se passer le vélo. Nous attaquons donc par des relais de 2 min. Mais assez vite dans la cote de menthon, je suis obligé de ralentir un peu en CAP car ma coéquipière n’arrive pas a me rattraper en vélo. On nous l’avait dit et c’est donc vrai, en vélo les cotes sont dures 😊. On gère la montée et je décide de faire la descente de Talloires entière en courant pour préserver les cuisses de ma coequipière, la route est encore longue ensuite.

On continue les relais de 2 min pendant 1h mais ca commence a être long et ma coequipière s’écroule doucement sur la fin de ces relais CAP. On passe donc a des relais de 1min30, ce qui nous permet de relancer un peu l’allure. A partir de là, on reste toujours a peu près avec les mêmes équipes. Ca se chambre gentillement sur les transitions ratées, les allures des uns et des autres. C’est très bon enfant et très sympa ! Le passage de Doussard et Lathuile est super avec des spectateurs au bord de la route qui reboost tout le monde.

Au bout de 45min sur ce rythme, il est temps de raccourcir un peu les relais. Les quadris commencent a subir un peu mais comme le relief est très plat, on rattrape vite en vélo et on récupère assez bien. On passe donc à des relais de 1 min pour finir. Il reste quand même 1h de course… Maintenant tout se déroule sur la piste cyclable. La course est rythmée par les dépassements en fonction des relais de chacun. On se croise et se recroise entre équipes avec toujours un petit mot sympa.

Arrivé à Annecy dans la foule, on passe par le paquier, il y a du monde est des encouragements. Quelques petits détours dans le par cet on attaque la montée finale. Tout d’abord un long faux plat qui est vite avalée, une petite descente et une dernière montée pour arriver à Annecy le vieux… un mur… J’attaque un relais CAP juste au pied du mur a bon rythme, ca sent la fin, mais quand je me retourne, je ne vois personne. Ma coéquipière est cuite et marche a coté du vélo 200m plus bas. Je décide de redescendre en courant chercher le vélo, elle repart en trottinant. C’est très dur pour elle ! Puis quelques mètre avant la ligne quand la pente s’adouci on change une dernière fois et on passe la ligne. 3h19 de course, bien mieux que ce que j’avais imaginé.

 

J’ai fait tous mes relais a environ 3 :50 au kil sans avoir de coup de mou. L’avantage du relais vélo est qu’on peut se ravitailler tranquillement. On a une moyenne de 4 :23 au kil sur l’ensemble de la course. Ma coéquipière a bien « gazer » par rapport a l’entrainement. L’ambiance et le dossard y sont certainement pour quelques choses !

 

L'exercice n'est pas commun mais finalement passe plutôt bien, Je n’ai pas dit que je recommencerais mais c'est pas pire ! En tout cas, je recommande cette course, pour l’ambiance, le parcours et l’exercice très particulier… je n’aurais jamais cru pouvoir dire ça d’une course sur route, dont je connais le parcours par cœur en plus… 😊

3 commentaires

Commentaire de L'Dingo posté le 16-09-2021 à 13:01:13

Un CR sur un Run&Bike , c'est sympa car ça change de la CAP sur route ou du Tr.
Optimiser le temps total des transitions en définissant la cadence des changements n'est pas si facile , cela dépend vraiment de chaque équipe.

Trop souvent il y a "triche" en laissant le vélo par terre pour continuer en CAP, plutot que de faire le relai de la main à la main.

j'espère que vous vous etes régalé, surtout sur la piste cyclable au retour .

well done ;-)

Commentaire de Navier38 posté le 17-09-2021 à 14:06:08

La piste cyclable et la paquier avec les spectateurs, ca change de la course au fond de la montagne :-)

Commentaire de la buse de Noyarey posté le 21-09-2021 à 09:25:54

Content de voir que cette course existe encore et a resisté a la mode des ultras . J'aimais bien le petit coté tactique de la gestion des relais . Et la cote de la fin , putain , qu'elle faisait mal que ça soit au coureur mais aussi au cycliste.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran