Récit de la course : Rainkopf Trail - 36 km 2020, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Rainkopf Trail - 36 km

Date : 20/9/2020

Lieu : La Bresse (Vosges)

Affichage : 485 vues

Distance : 36km

Objectif : Se défoncer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

RAINKOPF TRAIL 2020

 


Cela faisait quelques années que je n’étais pas venu promener mes semelles sur le Rainkopf Trail. La Bressaude Athlétisme a pris le relais du Club Alpin Français à l’organisation, en préservant l’esprit initial et en assurant courageusement le RV en dépit du climat anxiogène entretenu dans le pays …. J’ai le souvenir que cette épreuve affichait souvent complet. Cette année il restait malheureusement des dossards sur les deux distances proposées. Les absents ont eu tort. Les présents se sont régalés ...

Estelle, Carole, Greg, Eric ... Légendes du massif et fidèl(e)s au Trophée des Vosges ...

Championne de France militaire quelques jours plus tôt, le Rainkopf valait bien le sourire d'Estelle ...

Avec Seb au départ ... Sourires du Team THK 

Le parcours de 37 km qui a un peu changé est constitué de 4 boucles successives articulées autour du pied de la station et bien sûr du Rainkopf. Les conditions météo étaient idéales en ce dimanche matin, un joli soleil de fin d’été rayonnant dans un ciel bleu azur. Les masques ne cachaient pas le plaisir de nous retrouver dans le Sas, un dossard épinglé sur le maillot. Nous sommes partis par vagues successives toutes les 30’ en fonction des prévisions que nous avions annoncés.  

Les furieux du jour avaient visiblement des fourmis dans les jambes. Partis dans l’une des derniers vagues j’étais déjà rattrapé par les poursuivants au bas de la première rampe …  Oups. Pas de quoi s’affoler, je connais mon diesel et la tendance s’est inversée des que nous sommes rentrés dans la première ascension, sur une pente régulière favorisant les petites foulées. Les sensations étaient déjà très bonnes en débouchant sur le chaume des Champis, offrant une vue magnifique sur les crêtes et le Hohneck. Un bel endroit que je reconnais parfaitement aujourd’hui … C’est là même où je m’étais ballotement égaré il y a quelques années lors du Trail de la Vallée des Lacs, épisode consternant m’ayant valu un retour en stop a la tombée de la nuit …      
      
Changement de rythme en repassant sous la route de la station pour attaquer le remontée par une piste de sk. Rapidement nous retrouvons chemin bien plus roulant qui nous dépose sur le classique sentier vers le Lac de Blanchemer puis la route des Crêtes. On croise là les coureurs du 14 qui sont déjà sur le retour. Il me reste un bon demi bidon, je zappe le point d'eau placé de l'autre coté de la route et aborde la petite boucle qui nous fait passer au sommet du Rainkopf, d'ou l'on profite de la vue a 360°. Sur les étroits sentiers des grappes de promeneurs visiblement pas traumatisés par le respect des fameux gestes barrières profitaient logiquement de cette belle journée. Sans mascarade ...

.

Compte tenue des contraintes Covid la course se faisait en autonomie alimentaire. Pour l'occasion j'avais ressorti ma (très) vieille ceinture Raidlight rafistolé avec des épingles. La plus plus récente avec le bidon tordu achetée au moment des soldes s'étant montrée calamiteuse jusqu'à présent … perte de le tétine a la première sortie (quelle drôle d'idée ce bouchon à tétine), perte de bidon (quelle drôle d'idée cette forme tarabiscotée) au Trail de l'Ungersberg, les dernières innovations de la maison RL ne m'ont pas franchement convaincues … Le retour du patron historique dans cette petite boite française emblématique ne pourra être que bénéfique pour cette marque de référence.

Bref, après la descente toujours piégeuse du Rainkopf on repasse au point d'eau et on navigue un moment sur la crête avant d'aborder la longue dégringolade vers le Kolbenwassen en passant par le le Lac d'Altenweiher. Beaucoup de caillasse sur ce sentier difficile, du cassant qui secoue bien que j'ai abordé prudemment, pas vraiment a l'aise sur ce terrain. Lors de ma dernière participation je me souviens qu'on tournait dans l'autre sens … En fait celui ci me convient bien mieux parce-qu’après le point d'eau du Kolbenwassen ou cette fois j'ai rempli le bidon, la remontée est régulière sur un sentier courable et j'ai commencé a revoir là pas mal de coureurs partis plus vite. D'ailleurs j'avais l'ami Seb en point de mire en arrivant à la ferme du Steinwassen.

Estelle en route vers un nouveau podium ...

Nous étions alors presque sur la crête mais le parcours nous a fait basculer une nouvelle fois sur le versant alsacien presque jusqu'au Lac d' Altenweiher. Là nous avons bifurqués sur un joli sentier en lacets pour remonter au pied du Rainkopf, retrouver une dernière fois le point d'eau et traverser la Route des Crêtes … Il restait alors 6 kilomètres, au passage un bénévole m'a promis "presque" que de la descente . Un "presque" pas vraiment anodin !!!

D'abord, comme à l'Ungersberg il y a un mois j'ai du m’arrêter pour faire passer des crampes dans les cuissots au moment j'apercevais enfin le Lac de la Lande a travers les arbres. Je m'attendais a voir débouler un troupeau derrière moi, mais non. Tout le monde devait être un peu secoué sur cette fin de parcours. J'attendais la délivrance après en avoir fait le tour du joli petit lac, comme dans mes souvenirs … Cruelle surprise de trouver alors une bifurcation à la gauche vers un nouveau taquet bien raide en direction des télésièges. Oups, c'est qu'il m'aura fallu remobiliser les neurones d'urgence pour aller enfin la chercher cette descente finale, sur une belle piste de ski, mais pas vraiment tout schuss !!!

3 bidons de 800 ml, un (gros) gel, un (gros) Mars et quelques Sporténine plus tard, je passe sous l'arche d'arrivée avec un chrono officiel qui indique 4h50'16 , je termine 38eme au scratch, 2eme M5 … Surtout ravi d'avoir pu assurer sans problème majeur et sans gros coup de mou tout juste une semaine après le 1000 du Sud. Mais juste impatient de retrouver la convivialité qui fait la richesse du trail et qui faisait un peu défaut a l'arrivée cette année.

sur Strava

classement scratch

Un grand MERCI aux bénévoles et aux organisateurs qui ont parfaitement assurés et qui nous ont offert une bien belle journée.

Un grand MERCI également a Vrai Roses pour le super reportage photo réalisé a l'occasion de cette course !!!!

2 commentaires

Commentaire de philkikou posté le 25-09-2020 à 21:28:09

Bravo pour cette course une semaine après le 1000 du Sud, capacité de récupération au top le Poucet ;-) !

Commentaire de poucet posté le 26-09-2020 à 05:18:51

Merci Philippe

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran