Récit de la course : Bolchen Brevet 2018, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Bolchen Brevet

Date : 28/4/2018

Lieu : Freiburg (Allemagne)

Affichage : 383 vues

Distance : 308km

Objectif : Terminer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Bolchen II BRM 300 Freiburg in Breisgau

 BOLCHEN II BRM 300

 

Comme il y deux semaines pour le 200 partagé avec Laulau Bretzel, j'ai repris la route direction Fribourg pour participer au BRM 300, cette fois en solo. J'avais choisi le Bolchen II, la version musclée des deux parcours tracés par Urban et Walter, surtout parce qu’elle proposait des secteurs que je connaissais pas encore.

Cette fois j'avais rempli un peu plus les sacoches, pour palier aux variations météo annoncées et pour être autonome au niveau alimentaire ... Pour cette journée à 430 bornes j'avais 3 sandwichs jambon poulet, 3 moricettes au comté, 5 barres maison, une dizaine de pâte de fruit, deux bananes, un vieux gel salé probablement périmé (dans la cadre du programme de rangement des placards), une petite réserve de poudre énergétique, des pastilles Vichy, deux grands bidons malto + sirop + sel ... Pas de suspens : j'ai tout bouffé, il ne restait rien a mon retour, j'ai juste complété par deux coca en route.

Départ un peu après 4h30, un peu a la bourre pour cause de facebookmania extra- matinale grave, avec une superbe pleine lune et une température très douce ... Mais les nuages encombraient déjà le ciel au levé du jour et une petite bruine s'est invitée des mon entrée en Allemagne. Bonjour l'accueil !!! La dessus, alors que j'avais pourtant monté un pneu Continental GP 4000 neuf la veille, j'ai percé de l'arrière ... Pfff ... Heureusement pour une fois j'ai réussi a réparer rapidement, et sans m'en mettre partout !!! 

Augustiner me revoilà ... En France on a l'habitude d'une collation ou un repas au retour. En Allemagne c'est le contraire, c'est au départ. Ce qui finalement n'est pas illogique. Le petit déj offert a l'Augustiner est vraiment Kolossal !!!!!

Le départ du Bolchen I est fixé à 8h, celui du Bolchen II à 8h30. Chacun des parcours est limité à 60 participants et comme d'habitude c'est complet depuis plusieurs semaine ... Pas de français a part moi.

Au programme du jour 100 bornes très montagneuses en Forêt Noire, suivis de 100 kilomètres terribles dans les raidars Suisse et enfin 100 kilomètres "faciles" en France pour rentrer sur Fribourg en longeant le Rhin ...

On attaque la journée avec le Felberg, une ascension que je ne connaissais pas ... Visuellement il n'y a rien d'extraordinaire, c'est toujours a couvert, plutôt linéaire, avec une section gravel pour finir ... Sportivement c'est redoutable, il y a toujours de gros pourcentage et jamais de répis. Ambiance froide et humide en haut ... La descente est bien plus jolie, à découvert, avec des lacets, de jolies vues

Le sommet du Feldberg encore enneigé ...

On y retourne ...

St Blasien ...

Le premier contrôle est fixé à St Blasien, dans une boulangerie. Pratiquement 3h30 pour boucler ces 60 premiers kilomètres !!! Je m'alimente régulièrement en roulant, donc je repars rapidement. Les allemands prennent leur temps et se posent aux terrasses ... J'ai du faire une petite erreur de parcours ensuite parce que je reverrai tout le monde devant moi sans que personne ne me double ...

Fontaine bienvenue ...

Plongée sur la vallée du Rhin, fleuve que l'on suit sur une vingtaine de kilométres faciles, coté allemand puis coté Suisse ...

Traversée du Rhin, on a connu plus bucolique ...

Laufenburg ...

Les choses sérieuses reprennent a la sortie de Kaisten et ensuite on aborde le terrible enchainement des raidards Suisse que j'avais découvert à l'occasion du Tortour avec le Team Bridou , avec souvent des pourcentages à 18/20 % ... jamais très long, mais la succession sans répit qui fait mal aux cannes. On plonge à 50 km/h et en deux minutes on est planté sur le versant en face, debout sur les pédales a 8km/h !!! Et puis il faut vraiment avoir le pif sur le GPS parceque ce sont de toutes petites routes avec une navigation compliquée dans les villages traversés ...

J'ai découvert cette fois une ascension inédite du Belchen par des voies détournées plutôt tirées par les cheveux avec plusieurs passages gravel ... J'ai douté plusieurs fois, mon GPS m'indiquait de faire demi tour. Heureusement les allemands m'ont remis dans la bonne direction. Je ne suis vraiment pas fan de cette nouvelle manie des organisateurs à mettre des bouts de gravel sur les brevets routiers. Il y a de nouvelles épreuves gravel pour les gravel qui ont l'air très bien ... Mais bon sang, qu'on laisse le bitume aux routiers !!! Voilà, c'est dit !!! 
Purée, si on était passé par là par mauvais temps ... Bref, on rattrape le bitume 2 lacets au dessus de l'auberge "Berghgaus Oberbölchen". Il faut donc descendre pour aller faire tamponner puis remonter jusqu'au sommet et poursuivre ...

Vue sur l'Auberge ...

Au sommet du Belchen ... 

Les nuages font leur réapparition ...

C'est par là ...

Encore quelques tape cul avant de retrouver un vrai col, avec le magnifique Scheltenpass que l'on grimpe par paliers successifs ...

Un costaud allemand au sommet ...

Il doit être dans les 18h, la batterie du téléphone montre des signes de faiblesse. Je mets a recharger sur la prise du moyen dynamo , fini les photos. Il commence a faire frais et je repasses les manchettes pour la longue descente ...

Pointage à 19h dans une station service à Délémont avant d'entamer le retour après encore quelques petites ascensions par le Jura alsacien ... Mais là, les pourcentages sont "normaux" et ça passe bien. La bruine fait son retour et les éclairs illuminent le ciel , le retour s'annonce humide ...

Pause à Folgensbourg sur le coup de 21h pour enfiler la tenue nocturne et engloutir un sandwich avant de plonger sur Hesingue pour embrayer par une longue section toute plate ... Cette fois encore c'est la partie facile sur le papier qui me semble la plus difficile sur le vélo, la fatigue aidant ... Les averses orageuses se succèdent maintenant, évidement le vent est défavorable, je me traîne laborieusement a un tout petit 23/24 km/h ... On traverse la zone d'Ottmarsheim, le port du Rhin. Je n'aime vraiment pas ce soin, mais de nuit avec toutes ces lumières autour des usines qu'on ne voit pas, c’est presque sympa filialement. En tous cas ça rompt la monotonie de cette route toute droite le long du Rhin.

C'est un peu après qu'un grupetto allemand m'a doublé opportunément. Sacré soulagement, c'était le moment d'accrocher le wagon notamment assurer les derniers kilométrés avec une navigation toujours compliquée quand on arrive dans l’enchevêtrement de pistes cyclables aux abords de Fribourg ...

Nous étions donc à 1h du matin a l'Augustiner ou de grandes tablées de cyclos joyeux s'enfilaient déjà des bières et des assiettes de pâtes ... Pas le temps de traîner, il me reste 60 bornes, je suis trempé et je ne veux surtout pas me refroidir. Un coca et un dernier sandwich et salut les copains ... Retour laborieux ou j'ai du lutter contre le sommeil, l'esprit embrumer m'a même entraîné sur quelques erreurs de parcours !!!

J'étais a la maison Dimanche matin à 4h10, avec 427 km et 6000 D+ en quasiment 24h ... Journée déjà bien entamée donc.

Et que fait on en récupération au lendemain d'une journée de vélo musclée ... On recharge les batteries et on attaque les pâtisseries pour le BRM 200 CCK du 1er Mai !!! Pour les retardataires, il sera toujours possible de s’inscrire sur place le matin a partir de 6h30.

Toutes les infos ...

à Mardi ... parcours light en mode récupération pour moi.

2 commentaires

Commentaire de philkikou posté le 01-05-2018 à 10:53:08

Comme un brevet de 300kms n'est pas assez long.. et bien il fait l'aller retour 2x60 en vélo !!! MONSTRUEUX le Poucet ... et enchainer après avec l'orga du 200 de ton club.. chapeau

Récit très intéressant ( comme d'hab) et utile pour le projet de 300 du CCK le 26 Mai ... et comment tu fais pour faire en plus des récits dans la foulée ??... tu les fais sur ton vélo?.. tes journée font 48 heures ?...

Commentaire de poucet posté le 02-05-2018 à 08:13:17

Hello Philippe ... Eh oui, ça commence a devenir de faire un récit a chaque fois. Il m'arrive de faire l'impasse de temps en temps !!!!
Si tu vas sur le site du CCK tu verra probablement des photos de notre 200 hier qui a été une belle réussite !!!
A bientôt pour le 300 alors

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran