Récit de la course : 10 km d'Héricourt 2017, par freddo90

L'auteur : freddo90

La course : 10 km d'Héricourt

Date : 10/12/2017

Lieu : Hericourt (Haute-Saône)

Affichage : 366 vues

Distance : 10km

Objectif : Se défoncer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Doublé...

Doublé !

5km… mixte !

Dans le coin, la course sur 5 km phare… c’est la Féline, en préambule du semi-marathon du Lion, mais réservée uniquement aux femmes, le règlement précisant que même déguisés les hommes ne sont pas admis.

Ayant envie de voir ce que je vaux sur aussi court, je me décide à faire comme l’an dernier, doubler le 5 et le 10km d’Héricourt. Cette année, je prévois de faire ce 5km MIXTE à fond (l’an dernier je l’avais fait pour accompagner une amie en 30 min) et le 10km pour emmener des copains de la salle de sport vers les 50 min. Sauf qu’au final, au vu des conditions météo, tout le monde se débine, et je me retrouve seul sur le 10… tant pis, je le ferai lui aussi à fond !

Il faut dire que la neige a à peine finie de fond en ce début d’après midi, pour le 5km qui part à 13h30, il faut encore faire un peu attention où on pose ses baskets. Nous sommes à peine 110 inscrits, je sens que ça risque d’être dur !

Pas de difficulté à bien me placer, et go, j’espère tenir à peu près 3’50’’/km de moyenne, mais je fais la course au feeling, sans surveiller la montre. Je pars donc un peu plus fort que pour un 10km, mais je n’ai aucune référence. Je me suis fait un peu doublé au départ, mais pas d’affolement, il va falloir tenir un rythme aussi rapide !

J’ai mis ma ceinture cardio pour voir combien je vais taper, à l’échauffement pas de soucis, mais au bout de quelques centaines de mètres, je la sens qui glisse, pas assez serrée. J’essaie de la remettre, puis je sens que ça va me gonfler, alors je la laisse descendre sur le bide, tant pis, concentrons-nous !

Le 1er km, avec son poil de descente, est avalé en 3’44. Le 2ème, 3’57, je fléchis un peu, en commençant à me demander comment je vais tenir quand nous finissons la 1ère boucle, argh c’est dur, je suis au taquet côté respiration !

Le 3ème km se fait en 3’51, c’est maintenant qu’il va falloir rester fort. La bonne nouvelle, c’est que je commence à reprendre tous ceux qui sont partis trop vite. 4ème km en 3’56, je n’ai plus beaucoup de monde en vue. Je rattrape un Senior ou V1, et ensuite un petit jeune.

Nous revenons dans le centre-ville, c’est le dernier km, il ne faut rien lâcher ! Le jeune s’est accroché à moi, c’est bien ! Il n’y a plus personne devant à reprendre, et derrière ça n’a pas suivi. Aux 3-400m, le jeune commence à accélérer, moi je commence à être cuit, je l’encourage à tout donner.


Je finis sur mon rythme, en 19’20, soit 3’52 de moyenne, content de moi… enfin jusqu’à ce que le soir, Strava m’annonce que c’est mon… 2ème meilleur temps sur 5km ! Quoi, mais c’est mon 1er 5km ?? Ben ouais, mais l’an dernier, sur le 10km, j’ai fait les 5 derniers km plus vite que cette année la course du 5km sec… argh, bon ok, là il y a de la fatigue accumulée en cette fin de saison.


Côté cardio, 196 bpm d’après la montre avec la prise du pouls au poignet, j’ai moyennement confiance dans ce système, mais ça doit être par là. Et sinon, je suis 9ème, mais la plupart des coureurs se réservent pour le 10km…

Encore 10…

Mais revenons à cet après-midi : après avoir repris mon souffle, bu un thé chaud, il faut se remettre en condition pour le 10km. Je retourne à la voiture changer de dossard, de puce… et m’aperçois qu’à l’arrivée, on m’a coupé mon lacet droit pour enlever cette puce !

Heureusement j’avais une autre paire de pompes dans la voiture, un changement de lacet plus tard je retourne au chaud au gymnase. Le temps de saluer quelques copains… et il faut y retourner, le départ du 10km est à 14h30.

Dès les 1ers mètres d’échauffement, je sens que les mollets ont souffert sur le 5km et sont un peu durs, ça promet ! Par contre la température est bien remontée, plus de reste de bouillasse sur la route… mais le vent s’est invité et pas qu’un peu !

Je me place vers ma collègue Mélanie, si elle est en forme il se peut qu’on fasse la course ensemble, par contre cela va être dur pour suivre Gilou, qui a sorti un 40min il y a peu : j’ai déjà fait mieux… mais pas avec un 5km à fond dans les guiboles !

Je découvre que j’ai un dossard préférentiel pour rentrer dans le 1er sas, sûrement grâce à mes moins de 40min l’an dernier, ok, mais là je suis pas sûr d’être à ma place. Et effectivement, une fois le départ donné les mecs jouent violemment des coudes pour passer ! Bon pour moi ça ne sert à rien, autant garder ses forces pour les derniers km, mais enfin…


Mélanie est vers moi, je me cale sur un rythme, et c’est reparti pour les boucles dans Héricourt. Au bout de 3km, on se prend un bon vent de face, cela ne va clairement pas être une journée pour les records ! Je regarde ma montre, 12’30, donc 30 secondes de retard sur un 40min, c’est définitivement mort, ben on va gérer.

Retour dans le centre-ville, Mélanie ne me suis plus, et peu après c’est Gilou que je vois passé… argh je l’accrocherai pas aujourd’hui, je le laisse partir. Par contre là encore, je commence à reprendre du monde en restant constant dans mon effort, ça me motive un peu.


On se reprend la ligne droite bien ventée, j’essaie de rester caché derrière les coureurs de devant, mais je sens que je peux faire mieux, alors à chaque fois je finis par doubler. Allez encore la petite boucle avec une petit remontée, et c’est le grand faux-plat descendant qui nous ramène en centre-ville.

C’est la fin, je me donne un peu, je ferai ce dernier km en 4’03, j’accélère dans les 2-300 derniers mètres pour être sûr que personne ne revienne, un petit sprint à l’arrivée, encore une place gagnée mais l’autre concurrent ne se laisse pas faire, et voilà, fini !

42’08, loin de mon record mais pas si mal vu les conditions, tout le monde a pris au moins une minute dans la vue par rapport à ces meilleurs temps du moment à cause du vent (Gilou 41’23 alors qu’il a sorti 40’08 3 semaines avant, Mélanie 44’ alors qu’elle avait fait 42’ deux semaines avant).

Et côté cardio… 189 pulsations max pour le sprint final, pas mal à 40 ans, mais ça devient dur de tenir ces intensités !!

Voilà, j’aurai fait mon doublé, je suis content de moi, mais franchement j’aurai eu du mal !

A+.

Fred

 

2 commentaires

Commentaire de seb90 posté le 24-12-2017 à 10:10:12

Bravo, une belle fin de saison! Il est clair que les conditions n'étaient pas pour le chrono!

Commentaire de freddo90 posté le 25-12-2017 à 20:11:22

Merci ! Déjà avec le 5km avant je savais que je ne ferais pas d'étincelle, mais là avec le vent en plus... Maintenant un peu de repos, cette saison a été longue ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran