Récit de la course : Skyrace des Matheysins 2017, par Leseb

L'auteur : Leseb

La course : Skyrace des Matheysins

Date : 8/5/2017

Lieu : St Honore (Isère)

Affichage : 717 vues

Distance : 29km

Objectif : Faire un temps

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La ça caille race des Matheysins

Oui, je sais, le titre de mon récit est pathétique...

 

Lundi dernier, c'était la Skyrace des Matheysins, un 29 km / 2200 D+ bien technique avec de la bonne montée qui grimpe, de l'arête panoramique, de la descente qui envoie et de l'ambiance à revendre. Cette année, une invitée un peu surprise a beaucoup fait parler d'elle: la neige. Une bien bonne offensive hivernale au milieu d'un début de printemps estival a platré les montagnes et recouvert une bonne partie du parcours de plusieurs dizaines de cm.

L'oraganisation, au top et bien motivée, a ainsi légerement modifié le tracé en supprimant la partie equipée des arêtes mais sans dénaturer la course. Distance et déniv identiques, parcours toujours aussi grandiose!

C'est donc environ 250 coureurs (dont quelques jolis noms) qui s'élancent ce matin pour en découdre dans des conditions météo pas faciles au coup de fusil.

La première partie relativement "roulante" (bon, y'a quand même 500 m de D+ en 7 km) permet de s'échauffer et de bien patauger dans la gadoue jusqu'au premier ravito. Il ne fait pas encore trop froid, le vent souffle déjà fort, le ton est doucement donné. J'ai un peu de mal à trouver mon rythme, entre le trop rapide qui me fait dire que je tiendrais jamais jusqu'au bout comme ça et le trop doucement, quelques etranges douleurs un peu partout et un peu de désillusion quand aux conditions, alors que quelques jours avant je m'imaginai sur un parcours bien sec et ensoleillé.

Heureusement, le profil se redresse nettement avec les premiers lacets du sentier du Diable, je suis un peu plus dans mon élément et trouve enfin un rythme qui me convient. Rapidement, la neige arrive et on plonge dans une bonne purée de pois (visibilité vraiment réduite!), avec un vent tempétueux qui s'affirme. Je passe la veste tant que les bourrasques ne sont pas trop violentes, parce que les petites vestes ultra light a enfiler dans le vent, c'est pas top.

Le sommet arrive rapidement (il faut dire que quand on ne voit rien, le temps passe vite!) et la bascule sur l'arête se fait dans une veritable tempête! Un grand bravo aux bénévoles qui ont enduré ça pendant pas mal de temps pour nous guider dans ces conditions, il ne devait pas faire chaud pour vous! La courte descente est une patinoire de neige molle, brassée, posée sans cohésion sur des dalles rocheuses, mi debout mi sur les fesses ont rejoint enfin le col. La descente se poursuit un peu plus à l'abri du vent jusqu'au lac (il parait qu'il y avait un ravito, j'ai rien vu tellement le brouillard était dense!), puis on attaque la deuxième bonne montée de la journée qui nous conduit au Tabor. Tout se passe dans la neige, quelques silhouettes emergent parfois du brouillard, le vent souffle, on entend des voix, les cloches des bénévoles, l'ambiance est un peu irréelle!

On s'arrête de monter (c'est donc qu'on doit être au sommet!) et c'est reparti pour un peu de descente dans la neige qui brasse pas mal. Je ne suis pas dans un grand jour, l'impression de subir un peu, mais je sens que ça va quand même de mieux en mieux. Decsente prudente avec tous ces cailloux cachés et s'ensuit une grande traversée qui me fait un peu predre le fil de la course. Je ne sais plus trop où on est, ni le profil de ce qui nous attend. Et brusquement, petit moment magique, on sort du nuage, soleil éclatant, ciel bleu et montagnes enneigées! Le Piquet de nantes et juste au dessus, la grande descente finale se profile!

On bascule sur le versant sud et d'un coup le printemps revient: du soleil, de la visibilité, du chaud! Je fais péter la veste, les gants et le bonnet et c'est parti sur ce single bien joueur. un peu trop d'ailleurs, vu qu'au deuxième virage, sortie de route et grosse gamelle. Rien de méchant, mais ça m'a surpris!

Ca file bon train, les places sont figées, je suis tout seul, c'est le pied. Ravito zappé (j'ai encore large de quoi tenir), petit single, c'est génial, et BAM, première remontée qui calme bien! Le changement de rythme fait tout drôle, mais ça passe, et rebelote pour du sentier joueur sur une crête. Je prend beaucoup de plaisir sur cette section (moi qui suis une quiche en descente!). Je reconnais la petite section tortueuse qui précéde une longue remontée un peu pénible sur une piste bien large. Je trottine tout le long, refais un peu le trou avec un coureur qui revenait dans la descente et bascule enfin pour un petit bout de descente avant une autre remontée bien casse-pattes! Ca passe encore en courant, je me sens assez frais, j'enchaine bien la suite, relance sur les sections plates, négocie correctement la dernière petite montée et file vers l'arrivée à bon rythme sur les pistes forestières.

Un peu plus de 3h33, 34ème, c'est moins bien que ce que j'espérai, mais j'ai vite senti que c'était un jour sans, alors c'est pas si mal!

Ravito, changement, pizza, pein du four banal, l'après course est au top.

Les jambes tirent un peu, mais pas pire.

Bravo les Matheysins, voptre course est au top, super tracé, super organisation, un poil d'engagement d'envoyer 250 zozos dans le brouillard sur les arêtes, je reviendrai!

 

4 commentaires

Commentaire de loiseau posté le 13-05-2017 à 14:14:00

Bravo Leseb, pas facile de courir dans ces conditions ! J'ai pensé à vous quand de Grenoble je voyais l'Obiou complètement pris dans les gros nuages. Dommage, le coin est très chouette, il faut revenir avec une meilleure visibilité !

Commentaire de Leseb posté le 13-05-2017 à 20:16:05

Merci! J'avais déjà eu la chance de venir en 2015, la vue était meilleure!!

Commentaire de elnumaa[X] posté le 15-05-2017 à 07:56:00

des jours avec et ds jours sans .. bien oueJ qd mm !! ( bon oui ton titre est pourri ;-)) )
au fait Seb , tu viens au grand raid le 27 oubien ??

Commentaire de Leseb posté le 15-05-2017 à 22:38:18

Pas possible pour moi cette année, mais figures toi qu'elle est déjà cochée pour l'année prochaine! Je souhaite une super météo et une bonne course tous et un grand coup de chapeau aux orgas 🤗 Et promis à l'année prochaine dans les Bauges!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran