Récit de la course : Le Radicatrail - 32 km 2017, par centori

L'auteur : centori

La course : Le Radicatrail - 32 km

Date : 30/4/2017

Lieu : Tancarville (Seine-Maritime)

Affichage : 997 vues

Distance : 34km

Matos : salomon speed cross
sac salomon ,l

Objectif : Se dépenser

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Radicalement Sympa

RADICATRAIL

 

Aprés un trail des collines normandes à Condé sur Noireau réussi (26km – 2h26) j'ai consacré une large part de la fin mars – début avril à la récupération, puis les vacances avant une reprise fin avril dans la perspective du RADICATRAIL 34km.

Alors je n'ai évidement pas coupé, mais j'ai gentiement levé le pieds.

Le but de ce RADICATRAIL que j'avais déjà couru en 2014 était de voir ou j'en suis, me rassurer sur l'état de mon bide et faire le point pour la suite de la préparation pour VAL D'ISERE en juillet.

 

En 2014, la course faisait 30km et 600d+/d- et j'avais mis 2h59.

Avec 34km et 750d+/d- en 2017, mon objectif était toujours 10km/h et donc un temps entre 3h20 et 3h30.

 

Avant la course

J'étais moyennement confiant, la semaine précédente de boulot a été franchement dure, et du coup j'ai trés mal couru, les mollets tout le temps dur, de la fatigue, des temps pourris, donc l'ambiance n'était pas à la réalisation d'un temps.

Du coup, je reste dans l'idée de courir à 10km/h mais de partir trés cool et voir ce qui se passe. Sachant que je ne veux pas courir avec un GPS je serai à la sensation et on verra ce qui se passera.

 

Le terrain s'annonce sec, mais je n'ai que mes SALOMON SPEEDCROSS comme chaussures, je n'ai rien de plus léger.

 

 

Partie 1: km 0 à ravito 1 – 13km.

Cette partie est probablement la plus dure, tout en forêt et les montées les plus raides, dont celle emblématique de la course qui oblige à mettre les mains surtout quand c'est un peu gras.

Le départ se fait à 9h30, il fait soleil, 1km de bitume pour se mettre en jambe et ça part direct vers le chateau de TANCARVILLE !

Je sais qu'il y a un rétrécessiment qui génére un bouchon, mais je décide d'y aller cool au depart pour ne pas se griller ! De fait ça bouchonne dur et ensuite, les orties créent des singles, pas moyen de doubler ou presque ! Pourtant ça monte et les autres coureurs sont lents.

Une fois ces 2-3km de passé, je prends ma vitesse de croisière, ça va tranquillement, je courre avec une féminine que je double, redouble etc.... au final je vais lui mettre 15 minutes quand elle va craquer !

 

Cette partie de la course est vraiment cool, tout en forêt des singles, de belles montées, des descentes. Comme d'habitude, je monte à la cool et envoie du gros en descentes et je double les coureurs par grappe. Les Normands sont nuls en descente !

Cerise sur le gateau le terrain est assez sec, fin juste assez gras pour que mes chaussures ne soient pas un handicap !

 

Je termine cette partie en 1h20' soit à 2 minutes prés le temps que je souhaitais. Donc tout va bien.

Ravito: je m'offre un coca et un verre d'eau et c'est reparti.

 

 

Partie 2: Km 13 à Km 23. ravito 2. 10km.

L'objectif est de continuer à 10km/h donc arriver au ravito 2 en 2h20.

Je courre cette partie avec une féminine.

Cette partie de la course est plus variée, de la forêt, mais aussi des champs. C'est à la fois plus roulant, et plus cassant. Des changements de direction, et du changement de terrain, quelques montées, des descentes avec des cailloux, vraiment trés varié comme terrain.

Tout va bien, jusqu'à 1h30, là c'est le début d'un bon coup de moins bien. Je me cale dans la jupette de la fémine [je vous voir venir] et j'attends que ça passe. Je me dis pas question de lacher l'affaire, on en est qu'à une distance entrainement (voir moins) donc faut que ça tienne et on verra ou on en sera au ravito 2.

je vais attendre comme ça tranquillement pendant 20 minutes, et ça va revenir d'un coup.

Aprés environ 1h50, d'un coup je sens les jambes qui vont mieux, la copine d'un jour elle a un coup de moins bien, je passe devant et je l'eméne ! Je reste devant un petit moment, et comme je suis vraiment mieux et elle vraiment moins bien, je me détache un peu (je lui ai pris 100 mètres en 20 minutes lol).

Sur cette fin de partie on commence à doubler des coureurs qui sont sur le 60km et qui sont pourtant parti 1h avant nous !

Au final j'arrive au ravito en 2h18' donc 2 minutes d'avance sur le timing prévu.

Je rempli la poche à eau 0,5l cela suffira, j'avale un coca et un verre d'eau et c'est reparti.

Je quitte le ravito en 2h20 donc pile poil dans le timing.

 

 

Partie 3: KM23 à KM34 donc 11km.

Je quitte le ravito, je double un coureur du 60km avec une casquette rouge. Je me retourne, je lui crie KIKOU, le gars à une tête ahurie MDR !

Et là, je commence à me défoncer, je sens les écuries, et ça me booste. Le ventre est bon, la tête est OK, les jambes sont OK, alors tout va bien, je déroule.

J'avale les coureurs du 60km, et les coureurs du 34km, je saute de coureur en coureur, et je reprends beaucoup de places.

Cette partie est essentiellement en forêt, avec des petites montées et descentes, mais bien cassantes.

Et puis aussi des petits singles sympa en sous-bois.

Aprés environ 3-4km je double ma copine a la jupette ! La coquine n'avait pas du s'arrêter au ravito, elle m'avait donc pris pas mal de temps !

Je suis désormais plus rapide, je lui fais coucou et je passe. A l'arrivée, j'aurai 4 minutes d'avance.

 

Je continue à fond les ballons je double, fais les efforts pour passer dans les single. Je courre un petit moment avec un gars, je le passe et quelque métres plus loin je l'entends s'exploser et gueuler ! Je m'arrête, vu sa tête je crains qu'il ne se soit fait un genou ! Mais pas de bobo je l'aide à se relever et c'est reparti. Etant sonné il ne repartira pas au même train.

Et c'est bientôt la fin du parcours, la descente finale, ça pousse vers Lillebonne, et je tape dans un caillou seule erreur qui me coutera une douleur à un ongle (fichtre). Reste 2km de plat, et je pousse pour encore grapiller des places.

Je termine en 3h15 et donc le 33,5km (500m de moins finalement) et ce dernier secteur de 10,5km en 55' et donc ce secteur sera le plus rapide de la course.

Ce résultat me permet d'obtenir une cote ITRA de 520 ce qui est mon record.

 

Finish.

La salle polyvalente de LILLEBONNE nous est ouverte ce qui permet de se restaurer, douche etc...

je récupère mon cadeau finisher, un joli T-shirt d'un vert du plus bel effet. A noter qu'il y avait un cadeau Starter pour tous les coureurs. Un gobelet en plastique pliable réutilisable. Trés utile en trail, rando ou alpinisme.

Voilà c'est terminé pour ce Radicatrail, je me suis bien amusé, les sensations étaient bonnes, et le lendemain les jambes pas du tout douloureuse ce qui augure bien pour la suite ! [la fatigue était bien là par contre].

 

Prochaine étapes:

Trail du fresnes camilly puis Omaha Beach Trail.

http://traildubessin.fr/

http://trail.eolia-normandie.com/

 

 

1 commentaire

Commentaire de Shoto posté le 15-05-2017 à 18:58:08

Sympa ton récit de course. MERCI 😊

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran