Récit de la course : L'Etape Sanfloraine - 114 km 2010, par Siberian wolf 10

L'auteur : Siberian wolf 10

La course : L'Etape Sanfloraine - 114 km

Date : 15/8/2010

Lieu : St Flour (Cantal)

Affichage : 242 vues

Distance : 114km

Objectif : Se dépenser

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Exercice solitaire d'endurance

J’ai participé le dimanche 15 août 2010 à l’Etape Sanfloraine au départ de Saint-Flour (05). Le récit est court car rédigé avec le recul, je ne me souviens plus de tous les détails. Il y avait près de 800 coureurs au départ sur les deux parcours. Mais cette fois-ci je vais rouler sur la cyclosportive mais sans y être inscrit, assurant mes propres ravitaillements et avec un VTT. C’est que, faute de temps, je n’ai pu aller chercher mon vélo de route laissé dans le garage de mes parents ; pas grave, je vais faire un test : voir si je peux suivre le rythme des routiers.

Evidemment non, je vais boucler le moyen parcours de 114km en 6h21 (17,95 km/h), et quand je suis arrivé il restait encore 36 coureurs en course (32 sur le parcours de 150 km, 4 sur le parcours de 114 km). J'étais donc plutôt ésseulé sur le parcours la majeure partie du temps. Ici pas de gros cols ; la côte la plus dure : une montée de 3 km à 8% près de Chaudes-Aigues il me semble mais c’est la  répétition de côtes sur un parcours très vallonné qui fait la difficulté. La première partie suit les très belles gorges de la Truyère. On passe sous le viaduc de Garabit après quelques kilomètres, on redescend puis on remonte une côte après un barrage sur la Truyère. Pour le col de Prat de Bouc il aurait fallu prendre le grand parcours de 150 km mais je ne me sentais pas de faire un tel parcours à VTT. 

Je n’étais pas inscrit à la course mais certains bénévoles sympathiques insistaient tout de même pour que je prenne des ravitaillements, « ça ne manque pas » disent-ils. Il faut aussi signaler que l’ambiance sur les cyclosportives auvergnates est bien meilleure que sur certaines autres : sur le Tour du Sancy et sur l’Etape Sanfloraine il n’y avait presque pas de déchets sur les routes, à moins que les organisateurs aient devancé mon passage pour les ramasser. La route remonte pour les derniers 1,5 km jusqu’au haut de Saint-Flour. Le temps a été variable, alternant pluie fine et soleil.

Bernard Hinault était présent sur la course. Ce fut pour moi un bon entrainement avant la Laurent Jalabert qui se déroulait la semaine suivante.

114 km a été ma plus grande distance à VTT jusqu’à Paris-Roubaix Challenge (145 km) en 2016. Le premier du parcours de 150 km l’a emporté en 4h35 (32,86 km/h), celui du parcours de 114 km en 3h14 (35,15 km/h). Le dernier (193ème) du parcours de 150 km a terminé en 7h38, celui du parcours de 114 km (396ème) en 7h24.

2 commentaires

Commentaire de PhilKiKou posté le 15-02-2017 à 06:32:47

Un beau souvenir aussi pour moi an 2013 ;-)

Commentaire de Siberian wolf 10 posté le 15-02-2017 à 21:29:25

J'ai vu, tu es le seul à avoir fait un récit sur cette course avant moi, comme d'ailleurs souvent pour le cyclisme sur Kikourou. Beaucoup de belles photos ! Le Plomb du Cantal est l'un des seuls cols que je n'ai pas grimpé en Auvergne. Enfin si... en minibus pour faire une randonnée pédestre au Plomb du Cantal.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran