Récit de la course : Boulieu Trail - Ultratrail - 106 km 2016, par cedric42

L'auteur : cedric42

La course : Boulieu Trail - Ultratrail - 106 km

Date : 1/10/2016

Lieu : Boulieu Les Annonay (Ardèche)

Affichage : 1130 vues

Distance : 104km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

ultra boulieu 2016

Et voici le traditionnel compte rendu post ultra.

01/10/2016 Boulieu trail 104km 4600mD+

Le boulieu trail est donc le premier objectif de cette fin de saison, qui doit se conclure par la Saintélyon.

Sur cet ultra j’espérai faire une course solide, sans gros coups de mou, sans crampe… et avec un chrono intéressant. Ceci pour valider mes progrès en terme de résistance musculaire et permettre de prétendre à faire des courses avec plus de difficultés dans un futur proche.

Après avoir essayé de bien gérer les 10 derniers jours propices à la récupération, je me présente au départ (3h du mat) avec quelques inquiétudes. En effet depuis la veille mon système digestif est détraqué…

Le départ est donné, et 5 concurrents partent pieds au plancher. A la différence de l’utra trail de côte d’or je décide de les suivre. Je reste donc derrière eux à distance raisonnable. Ils n’auront jamais plus de 15/20s d’avance. Je remarque directement qu’ils montent un peu plus vite que moi, mais que je suis plus rapide sur le plat.

La météo est pour le moment bonne (douceur, un peu de vent). J’ai fait une erreur en gardant mon coupe-vent, car je pensais qu’il ferait plus frais sur les hauteurs.

 Les kilomètres défilent et nous voici au premier ravito (Burdignes). Sur les 5 fusées du départ il n’en reste plus que 2. Le ravito est express et je repars en tête avec une poignée de secondes sur le deuxième. Il me récupèrera très rapidement.

Au milieu de ce deuxième tronçon qui nous conduit au Monestier, ce concurrent fait  un arrêt pour  satisfaire un besoin naturel. Je continue ma route en me disant qu’il va vite revenir…. Et je ne le reverrai jamais.

Au Monestier, je rentre comme une balle dans la salle des fêtes qui sert de lieu pour le ravito et demande expressément les toilettes… la suite (et pas la fin) de mes problèmes digestifs.

Je ressors du ravito et voit le second arriver pour se restaurer. Je continue sur mon rythme jusqu’au 3eme ravito (km 56), jusqu’ici tout va bien…

La suite sera plus chaotique. Déjà le parcours propose plus de dénivelés et surtout un terrain vraiment plus technique. Ma vitesse moyenne s’en ressent, et même en sachant que j’ai un petit ¼ d’heure d’avance  je crains le retour de mes concurrents. De plus mes problèmes intestinaux continuent, ce qui m’oblige à 2 arrêts histoire de communier avec la nature…

Malgré cela je ne vois personne revenir. A quelques kilomètres du dernier ravito la pluie fait son apparition ce qui rend les descentes glissantes. J’arrive enfin au gîte de la chanal lieu du dernier ravito. Je sais qu’il me reste 17 km avec  une grosse bosse avant de basculer sur une descente facile sur Boulieu.

 Un peu de sucre rapide (mélange eau –coca)  pour avoir un coup de boost et je repars sans trainer. Je sais que j’ai environ 30 min d’avance et à moins d’un problème j’ai course gagnée. Mais je veux aussi essayer de finir en 10h24 maximun pour avoir une moyenne de 10km/h.

La montée est très raide, ce qui m’oblige à marcher les 90% du temps. Je comprends rapidement que mon « objectif » sera très dur à tenir. Malgré cela une fois le sommet passé, je me lance à fond dans la descente. Je constate que j’arrive à maintenir une très bonne vitesse. « Malheureusement » je n’arrive pas à tenir mon « objectif » et franchit la ligne d’arrivée en 10h31.

En conclusion cet ultra a été une franche réussite. Je ressors de cette course avec beaucoup de points positifs, tant au niveau musculaire que de gestion de course.

 

 

Je remercie : mon assistance au top, vous qui me suivez sur ma page, mon entraineur et Terre de running saint etienne.

https://www.facebook.com/gazulla.cedric.trail/?ref=aymt_homepage_panel

10 commentaires

Commentaire de Trixou posté le 04-10-2016 à 17:45:04

"Je pars à fond avec les premiers qui lachent les uns après les autres, de temps en temps je m'arrête derrière un buisson mais personne ne revient. Au bout de 8h j'ai faim, un peu de cocoa coupé à l'eau et sa repart. Zut j'arrive pas à tenir les 10 km/h sur 104 bornes... La faute au 4600 m D+ mais je suis content quand même !"

Moi aussi je vis des trucs comme ca, et même des fois je fume Kilian et je finis au jacuzzi avec Rory Bosio ! Mais moi je me réveille...

Bravo champion !

Commentaire de cedric42 posté le 04-10-2016 à 19:21:55

Merci pour ce commentaire.
j'espère en tout cas qu'avec mon compte rendu je ne passe pas pour un prétentieux!!! Je suis juste un coureur lambda qui n'arrive pas à croire aux performances que je réalise.
Peut être que je rêve aussi

Commentaire de Trixou posté le 04-10-2016 à 20:19:29

Personnellement je ne vois aucune prétention.
Profite !!!

Commentaire de philkikou posté le 04-10-2016 à 20:35:16

Juste une belle perf en toute simplicité. ...bravo pour cette victoire.... repos et saintelyon dans le viseur.....

Commentaire de joming posté le 05-10-2016 à 09:56:08

Bravo pour ta gestion de course, merci pour ton compte rendu sobre et efficace; tout parait si simple parfois!

Et en effet, on peut pas dire qu'il faisait froid, ni même frais, sauf peut etre, si tu étais face au vent, sous les gouttes, et au point haut des collines ;-)

De mon côté, le grand Felletin dans la brume (mais plus sous les gouttes) c'était bien sympa quand même! Et merci à tous les bénévoles, aux ravito, aux points de contrôle, au départ et aussi à l'arrivée... arrivée qui pour moi sera une autre fois : ce n'était pas un bon jour pour moi pour courir :-(

Commentaire de lbaylot posté le 13-09-2017 à 12:00:58

Bonjour,

j'arrive un peu tard mais déjà, merci pour ce récit ! Après avoir 'foiré' la TDS cette année, je cherche un 100 kils pour cet automne...

Je suis tombé sur cette course qui semble intéressante et en plus aps trop loin d'Annecy donc pratique...

Vous me la conseilleriez ? J'ai l'impression, au fil des témoignages, que c'est quand même bcp de gros chemins forestiers et qu'il n'y a vraiment pas bcp de monde ? Que ce soit aux ravitos ou à l'arrivée ? ;o))
Est ce sympa quand même ?

Merci beaucoup et bons runs :o)))

Commentaire de cedric42 posté le 17-09-2017 à 13:37:52

moi j'aime bien se type de trail. c'est courable presque partout et c'est jamais plat. rien a voir avec un trail de haute montagne alpin. pour l'orga c'est fait par des bénévoles (rien a voir avec l'UTMB OU LA SAINTELYON...), c'est une course avec une centaines de participants sur le 100km.

Commentaire de lbaylot posté le 19-09-2017 à 16:13:10

Salut Cédric, merci pour la réponse. Dans le style, l'avais fait la première édition du raid des cathares et c'est vrai que ces petites ambiances plus 'familiales' sont trés sympas !

je vais voir, j'hésite encore entre celui là et le 100k du "100miles sud de la France" mais c'est bcp plus loin....

Bonnes courses !

Commentaire de lbaylot posté le 13-09-2017 à 13:01:31

Bonjour,

j'arrive un peu tard mais déjà, merci pour ce récit ! Après avoir 'foiré' la TDS cette année, je cherche un 100 kils pour cet automne...

Je suis tombé sur cette course qui semble intéressante et en plus aps trop loin d'Annecy donc pratique...

Vous me la conseilleriez ? J'ai l'impression, au fil des témoignages, que c'est quand même bcp de gros chemins forestiers et qu'il n'y a vraiment pas bcp de monde ? Que ce soit aux ravitos ou à l'arrivée ? ;o))
Est ce sympa quand même ?

Merci beaucoup et bons runs :o)))

Commentaire de Shoto posté le 15-11-2017 à 18:53:22

Impressionnant ... sympa de voir des champions qui nous font profiter de leur course ! Tu me fais penser à Caro74 notre caroline chaverot ancienne Kikoureuse. Et toi à quand ta victoire sur l UTMB 😆

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran