Récit de la course : Les Cuirassiers En Vadrouille 2016, par Zaille

L'auteur : Zaille

La course : Les Cuirassiers En Vadrouille

Date : 20/3/2016

Lieu : Reichshoffen (Bas-Rhin)

Affichage : 301 vues

Distance : 23km

Matos : Mizuno Kazan
Cuissard et bas de compression
Sac d'hydratation Oxitis

Objectif : Balade

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Premier trail en amoureux

En voilà une que j’avais complètement zappé l’an dernier, pensant que ce n’était qu’une course sur route de plus, erreur. Le trail des Cuirassiers, qui en est à sa 2ème édition cette année, est bien une course nature avec un beau D+ de 600m (ou pas loin).

 

Partant du stade de Reichshoffen direction Oberbronn, on part tout de suite en faux-plat montant sur des chemins larges et faciles. Ca devient sérieux vers le 5ème km où l’on passe dans (oui « dans ») le couvent d’Oberbronn pour rentrer en forêt avec une première grosse montée au niveau de la maison forestière, beaucoup décide déjà de marcher dans ce tronçon.

Les montées et descentes se succèdent avec une déclinaison permettant toujours de courir (selon moi). On passe par le château de la Wasenbourg direction le Wasenkoepfel, dernière grosse montée, en zig-zag et point culminant de la course.

Là ça descend pas mal, très technique, avec rochers, marches, lacées, … Tout ce qu’on aime. Des bénévoles à certains endroits nous avertissent sur les endroits les plus dangereux.

Retour sur Oberbronn, il reste 5km qui sont assez monotones avec  à nouveaux des chemins larges très roulant mis à part 2 petites montées.

 

Sur les 23,5km, on peut dire qu’il y avait 13km vraiment typés trail, les 10 autres sont les chemins de jonctions entre Reichshoffen et Oberbronn avec même quelques km de bitume.

De part son format et son terrain, on est plus dans la course nature. J’ai de toute façon du mal à dire « trail » quand on est sous les 3 heures d’effort.

 

A ce propos, j’ai mis 2h30 en mode « pacer » pour mon épouse pour qui c’était la première course de cette taille. J’étais donc relativement à l’aise et de toute façon, après le semi de la semaine dernière, je ne voulais pas forcer. Du coup le lendemain, aucune courbature, rien, malgré 2h30 à courir dans les bois ! Ca c’est une belle satisfaction !

 

En plus c’est un excellent entrainement pour la MAC6 à Niederbronn dans 3 semaines avec 2,5km et 400m de D+ supplémentaires.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran