Récit de la course : Semi-Marathon Grenoble-Vizille 2016, par El Tamanoir

L'auteur : El Tamanoir

La course : Semi-Marathon Grenoble-Vizille

Date : 3/4/2016

Lieu : Grenoble (Isère)

Affichage : 428 vues

Distance : 22km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ah ça ira, ça ira, ça ira (mieux une fois la ligne d'arrivée passée)

Inscrit comme beaucoup de participant avant fin décembre pour bénéficier d’un tarif plus clément, j’en avais presque oublié la date de cette 4ème édition….
Heureusement, au début du Printemps, des dizaines de panneaux jaunes ont soudain fleuri sur la parcours pour annoncer les heures de fermeture de la route, me rappelant que, cette année encore, j’allais faire cette montée en courant et non en voiture comme d’habitude.

Retrait des dossards la veille à la Halle Clémenceau, avec une organisation bien rôdée, et de très nombreux bénévoles de l’EAG, dont Jérôme, qui donne son temps sans compter jusqu’au départ de la course… Pas idéal comme préparation, ce qui ne l’empêchera pas cette année de terminer dans les premiers une fois de plus… Impressionnant !


Le Tee-shirt technique offert, très joli par ailleurs,  a été fabriqué au Bengladesh, dommage pour le bilan carbone…

Jour J, retour à la halle Clémenceau, en bus cette fois-ci. C’est l’occasion de retrouver des têtes connues et d’échanger des souvenirs des années passées.
A l’arrivée, encore plus de monde que pour les éditions précédentes. Pourtant tout est fluide, depuis la remise des sacs de consignes jusqu’à l’entrée dans les sas. Je rentre donc dans le sas « 1H30 - 1H45 » mais je ne me sens pas vraiment à ma place, j’étais bien plus optimiste en décembre quand je me suis inscrit…

Je retrouve des coureurs plus rapides que moi: Philippe, Guillaume, Fred… Mais pourquoi n’ai-je pas couru ces 2 dernières semaines !? Au fond du sas, je vois le meneur d’allure qui porte le fanion 1H45, il me regarde fixement d’un air goguenard…Aie Aie Aie… Mais trop tard pour les états d’âme, le départ est donné et la meute s’élance.

Ça part bien vite sur l’avenue Jean Perrot, je m’étonne toujours qu’il n’y ait pas plus de monde aux fenêtres ou dans la rue. On est bien un dimanche matin à Grenoble….
Ça commence à s’animer à Eybens, ou je me fais déposer proprement par Eric et Aimé, rayonnant sous leur déguisement disco. Passage au vélodrome, c’est là que les affaires sérieuses commencent, et que le moteur commence à monter dans les tours….

Sur le côté, le comité d’accueil des Bonnets M est là avec une sono, animation très sympa, l’année passée ils étaient en Village People.

Au milieu de la première montée, je sens une main aux fesses. Bizarre, je n'avais pourtant pas vu le Kéké au départ... Je me retourne et vois Franck, très élégamment couvert d’un bonnet de nuit genre Germaine de Lustucru.

Quoi, qu'est ce qu'il a mon bonnet ?


Moi qui comptais sur un coup de boost, on ne peut pas dire que l’effet soit très adrénalisant… Mais c’est toujours sympa de rencontrer un copain dans le peloton, et on discute le morceau avant que Franck me passe et continue à remonter la file.

Arrivé à Brié, l’animation bat son plein avec orchestre et beaucoup de spectateurs. Au milieu de la première bosse, le reste de l’équipe Brié Sport fait le show. Ça fait plaisir ! J’ai l’impression d’être François Sagan sur le Tour des Flandres….

La montée est toujours aussi longue que les années passées, ça souffle dans tous les sens, enfin on arrive au sommet avec le ravitaillement et le relais des Duos.

Un verre d’eau et ça repart dans la descente… Je réussis à grand peine à rattraper Franck que je repère au loin grâce à son bonnet, puis essaie d’allonger. Tant que ça descend ça va, mais toutes les bonnes choses ont une fin, et le long plat final arrive après Vaulnaveys….
C’est là que les choses se compliquent… Plus de jus, le rythme baisse, les jambes durcissent, je me sens aussi souple que Robocop…

C’est à ce moment-là que le meneur d’allure de 1H45 me double nonchalamment avec le même sourire goguenard qu’au départ. J’ai beau lui dire qu’il court trop vite et qu’on est censé arriver ensemble, rien n’y fait et il continue à grandes enjambées sur un mode footing tranquille… Argh !

C’est ensuite Franck qui me redouble en souriant lui aussi… J’ai beau m’accrocher à son épaule, il ne ralentit même pas… Dans sa grande magnanimité, il m’invite à la prochaine édition du Cross de Champagnier (à moins qu’il ne m’ait dit «T’avais qu’à courir le Cross de Champagnier», je ne suis plus bien sûr). Bref il disparait devant lui aussi.

Je m’attends bientôt à voir passer Bruno, meneur d’allure des 2H, mais le château fait enfin son apparition. Passage dans le parc sous les encouragements, et enfin la ligne d’arrivée en un peu moins d’1H50… Ouf ! Eric et Aimé sont là depuis un moment, on s’installe aux barrières pour encourager les arrivants.
Albacor et Claire arrivent bientôt pour compléter le quatuor qui mérite de figurer en bonne place dans le classement des déguisements.

La Golden Team 2016

La cour du ravitaillement final est pleine, mais très bonne ambiance, on fait circuler les assiettes d’emmental et les bouteilles de pepsi, le temps incite les participants à prolonger cet after.

Bref encore une belle édition, tracé identique mais course à chaque fois différente.
Je n’aime pourtant ni la route ni la foule, mais le Semi Grenoble-Vizille a quand même un statut particulier : Le parcours est varié et exigeant, l’ambiance est festive du début à la fin, l’organisation est super efficace et tout est fluide (bravo aux nombreux bénévoles de l’EAG et à tous les autres). Au final ça reste un très beau défi personnel, quelque soit le temps qu’on se fixe, ou même qu’on veuille le faire sans objectif. A partager entre amis sans modération.

6 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 05-04-2016 à 16:51:32

Encore un bon compte-rendu du tamanoir, merci !!!!!!!!!

Rdv le 17

Commentaire de le_kéké posté le 05-04-2016 à 17:32:33

Il avance plus le tamanoir ça valait pas le coup de venir ;-)
Si tu continue comme ça tu va finir comme le bouk alors reprends toi avant qu'il ne soit trop tard. Alors on s'entraine un peu et on se motive sinon j'aurais plus mon adversaire préféré (celui avec qui je lute toute la course et qui finit toujours de peu derrière, forzzza)

Commentaire de El Tamanoir posté le 05-04-2016 à 17:36:04

Et bien RV est pris pour le Cross de Tencin le 17 Avril !

Commentaire de ilcourtlefuret posté le 05-04-2016 à 20:04:08

Ah ce meneur d'allure.... je l'ai doublé à l'entrée de Tavernolles mais alors que je pensais avoir fait le plus dur il m'a passé en trombe dans la descente de Volnavey. Comme s'il avait fait du tourisme entre temps. Je l'ai gardé en ligne de mire jusqu'au bout mais impossible de raccrocher au wagon, il était trop facile lui ! Il a dû en ecoeurer plus d'un ; -)

Commentaire de Phénix posté le 05-04-2016 à 20:41:36

Merci beaucoup pour ce compte rendu. Ce devait vraiment être une belle fête. Je râle encore d'avoir du déclarer forfait à cause de ce c..censure de de fils de p..censure qui m'a renversé mercredi alors que j'étais en vélo.

Commentaire de Albacor38 posté le 06-04-2016 à 08:56:56

Forcément quand on se prend pour Françoise Sagan en haut de la côté de Brié faut pas s'étonner que ce soit "Bonjour tristesse" pour le chrono à l'arrivée :)
Mais c'est surtout "un certain sourire" à la lecture de ton CR et en repensant à ce beau dimanche !

L'année prochaine, Pierre, on déchire tout ! :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran