Récit de la course : Saintélyon 2015, par ThomGarcia

L'auteur : ThomGarcia

La course : Saintélyon

Date : 6/12/2015

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 1467 vues

Distance : 72km

Objectif : Faire un temps

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Manque 32 bornes quand même!!

SaintéLyon 2015

- une prépa au top avec quelques belles séances longues très encourageantes notamment un 40km à 5'11/km
- une bonne forme malgré quelques soucis intestinaux pendant la semaine
- une motivation débordante ...
- une confiance en moi inébranlable
- une envie de bien (très bien) faire présente
- une avant course parfaite avec un bon repas au "Flore" et du bon repos
- une météo plus que parfaite, je prend même le luxe de partir en short
- un magnifique ciel étoilé
- un belle hommage aux victimes des attentats au départ avec même une marsellaise improvisée
- tous les voyants sont aux verts pour passer une super nuit
- un départ tranquille
- des premiers kilomètres en 13 km/h mais sans dépasser les 165 puls
- une gestion parfaite
- de bonnes sensations
- 10 premiers kilomètres en 52m40
- 20 premiers kilomètres en 1h53

Malgré tout ça au 20ème kilomètres, une petite décharge dans le quadriceps droit..! Je sais bien ce que ça veut dire! Mais à 52 kms de l'arrivée ça va être dur à gérer. Je continue sans trop de douleurs mais en ayant bien ralenti malgré moi. Arrêt au ravito de Ste Catherine (km 27 ) je prend mon temps, je m'étire bien et décide de continuer. Je boucle quand même les 30 km en 2h58. Ça devient de plus en plus douloureux et plus rapproché. Je regrette de ne pas avoir mis le clignotant à Sainte Catherine. Pas le choix, je continue jusqu'au prochain. J'alterne marche et course. Y'a un gars arrêté sur le côté, il a l'air vraiment mal quasi inconscient. Je le prend sous mon aile et le rapatrie a St genou, le prochain ravito au 40ème. On n'avance pas, il s'arrête souvent et perd parfois l'équilibre. J'ai encore les jambes mais je garde un œil sur mon camarade. On y arrive péniblement enfin en 4h30.

Clap de fin!!

Déception mais soulagement!! On est plusieurs à abandonner, on nous dirige sous une tente chauffée en contre-bas pour attendre le bus qui nous ramènera à la halle Tony Garnier.
Toutes les conditions étaient réunies pour faire une belle perf et c'était très bien parti. Je ne comprend pas d'où vient cette défaillance. Malgré tout, je trouve 3 points positifs, j'ai fait une bonne action, la récup ne devrait pas être trop longue et j'ai passé un très bon week-end en famille chez ma sœur ...

Premier abandon dans ma jeune carrière de runner! 2015 aura tout de même été une belle année...
A suivre..
Ou pas..?

5 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 07-12-2015 à 17:21:39

mais oui, à suivre !!!!! c'est juste un petit coup d'arrêt. un peu/beaucoup de repos et tu seras tout neuf.

Commentaire de ThomGarcia posté le 07-12-2015 à 17:50:05

Tous les voyants étaient au vert, j'étais déjà quasi tout neuf! Je comprend pas!

Commentaire de Edo posté le 07-12-2015 à 20:56:26

ton geste envers ce participant est une performance en soi : humaine.

Commentaire de Matt38 posté le 30-12-2015 à 15:07:04

TOUT PAREILS ! J'ai arrêté également a Saint Genou. Je pense que ma défaillance été dû a une mauvaise gestion de l'alimentation (et pour cause au final, sur 40 km j'ai bu 1 litre d'eau et ingéré 2 gels : la catastrophe obligatoire). Mais j'ai rien vu venir. Mon premier abandon et j'ai eu bien du mal a l’accepter.
Bon courage et bravo pour ton geste, la revanche pour l'année prochaine?

Commentaire de ThomGarcia posté le 30-12-2015 à 17:58:22

Je ne vois que l'adrénaline qui pourrait me provoquer ces crampes! Dur a accepter quand on est bien préparé et qu'on ne fait pas d'erreur de gestion. Je sais pas pour 2016, j'aimerai bien résoudre ce problème avant. Et puis j'étais finisher en 2014 ça console ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran