Récit de la course : La Course Cettoise 2015, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : La Course Cettoise

Date : 7/6/2015

Lieu : Sete (Hérault)

Affichage : 853 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une 5è Cettoise très chaude, avec 450 participants pour "Rêves"

S’il fallait résumer d’un mot cette grande épreuve de 10km à label organisée pour la 5è année consécutive par l’Union Sportive Sète Athlétisme ce dimanche 7 juin sur le Lido de Sète, il faudrait dire : chaude ! Mais cela ne suffirait assurément pas à en faire ressortir tous ses aspects, toutes ses couleurs et caractéristiques, qui ont amené quelque 400 coureurs à pied, une cinquantaine d’enfants et une trentaine de marcheurs nordiques chronométrés, à y participer.

L’USSA, c’est tout d’abord une grosse et belle machine de 80 bénévoles à disposition d’une organisation pyramidale et sectorielle qui du gymnase du complexe sportif du Lido

Les bénévoles à l'accueil dès 8h30

, à l’arrivée sur la place Théron, en passant par les départs à la base nautique F.Pascal et les passages au Listel et aux 3 Digues, ont développé un sens inouï de la discipline allié à la souplesse et à une réactivité prompte devant les problèmes, sans oublier le sourire ni l’esprit sportif propres à ceux qui connaissent l’athlétisme et le sport. Encore une fois, l’équipe du président Campestre  et de la « capitaine » Bénédicte Roze s’est montrée à la hauteur dans tous les domaines de l’enjeu en cette journée qui s’annonçait exceptionnellement chaude pour  cette météo de ce premier dimanche de juin.

Didier Tailhades, qui faisait ses premières armes au micro,

tenu les années précédentes par le regretté Vincent Diaz, qui nous a tragiquement quittés le 1er février, a bien relayé, en tant que coureur lui-même connaisseur de ces conditions de course, les bons conseils à tous pour éviter les pièges de ces premières chaleurs d’un été toujours précoce dans nos régions du sud méditerranéen.

Bénédicte Roze, la patronne de la course,


avait bien annoncé la présence au 3è kilomètre d’une arche de brumisation et d’un ravitaillement en eau supplémentaire, l’enseigne sétoise d’Auchan ayant fait un effort remarquable sur les dons en bouteilles d’eau.

Cela n’a toutefois pas empêché quelques coureurs, hommes comme femmes, d’être frappés par les fastes de ce fort soleil qui inondait la côte sétoise ce dimanche-là.


Des bénévoles  et des pompiers réactifs et solidaires, devant les chocs spectaculaires vécus  par ces asphyxiés de soleil ont su agir au bon moment, pour éviter les complications. Il ne fallait donc pas dépasser sa propre « ligne jaune », tel était le premier des conseils à suivre. Et tous ceux, du premier, Fabien Manzanares,

Fabien Manzanares, à l'arrivée.

Quand le Marathon Sétois, l'autre club de course à pied de Sète, accompagne, avec son président, Alain Rosselli, une coureuse qui fait sa première course, alors qu'avec eux, une coureuse de l'équipe "Type 1 Diabetes Running Team, accompagne aussi une amie qui fait sa première course! Et tous, qui ont effacé les 2 "F" du verbe souffrir!

avec sa forme intacte du cinquantenaire, au dernier, qui ont passé la ligne, sans battre de records, avec des écarts conséquents et dans des souffrances inhabituelles, l’avaient bien compris. La fraîcheur du buffet d’arrivée n’en avait que plus de saveur !


Le bon public présent, pendant la course des grands, a aussi pu apprécier les efforts de ces petits fous d’enfants, qui sont partis comme des fusées sur leurs parcours de 800m et de 1,5km et qui forment désormais les futures pépites de la course à pied locale, qui seront travaillées par la compétente équipe d’animateurs de l’USSA, très attentive à sa politique de formation des jeunes.


Sur ce parcours ultra plat  d’un aller-retour jusqu’aux Trois Digues, quelques petits problèmes de cohabitation avec les cyclistes du « Tour Thau » sur la piste cyclable n’ont pas pu être évités, cette randonnée cycliste venant pour la seconde année consécutive  croiser nos coureurs à pied au même endroit, à la même heure, malgré la présence d’arrêtés municipaux de Sète sur les lieux.

Les "Tour Thau": certains, attentifs, d'autres, moins.........!

La Cettoise est une course contre la montre alors que le Tour Thau ne fait pas entrer le chronomètre en ligne de compte, c’est ce que nos coureurs pas encore sélectionnés pour le Tour de France, devraient essayer de comprendre un jour !


Et puis il y avait une marche nordique chronométrée sur ces mêmes 10km, officiellement prise en compte par toute la dynamique section de marche nordique de l’USSA, qui voulait faire de cette épreuve, enfin une vitrine reconnue de la spécialité, avec classement, temps, podiums et récompenses, ce qui, dans le département de l’Hérault, depuis septembre 2014 où la marche nordique est apparue en compétition,  est encore à des années-lumière d’être sérieusement pris en compte, contrairement à beaucoup d’autres régions de France , qui font la promotion de ce nouveau sport, bourré de qualités et accessible à tous. Alors, le sérieux de l’épreuve était assuré par toute une équipe de formateurs (trices) du club, aguerris au jugement des allures des marcheurs, l’allure course à pied-petites foulées étant bien sûr proscrite. Le premier arrivé de la marche  nordique a d’ailleurs, après consultation du jury présent sur le parcours, à pied comme à vélo, été relégué dans le classement pour son pas un peu  plus « pointu » que « talon » et c’est le maître en  matière de nordique, le « maillot jaune » de toutes les épreuves qu’il remporte depuis septembre 2014 donc, Denis Pfister, de Lunel, qui est monté sur la première marche du podium, un Denis Pfister, qui logiquement ne pouvait pas être pareillement distancé par celui qui le précédait.


Enfin, le dernier aspect de cette Cettoise, c’était son caractère humanitaire qui la voit chaque année s’associer à un partenaire pour une œuvre de bienfaisance  avec un reversement financier. Cette année, c’est à l’association « Rêves », qui offre à des enfants gravement atteints de maladies, de vivre leur rêve (voyages, visite de parc d’attractions, rencontres avec une star….) qu’est allé un chèque de 100€, remis par Xavier Campestre, à l’issue du repas convivial des bénévoles, à Mme Moreno, la représentante départementale de « Rêves ».


La 5è Cettoise est terminée. L’USSA, qui en fait déjà le bilan, pense à la 6è édition de 2016 et à un nouveau parcours, plus….sétois, plus diversifié  et encore plus attractif, où un peloton encore plus étoffé, n’en doutons point, va faire les belles heures de la course à pied à Sète.

le podium féminin scratch

et le podium masculin. 82 podiums en tout et de nombreux et jolis lots(dont de jolis sacs de sport, très appréciés) offerts par de généreux sponsors.

 

t

 
 
voici les podiums des courses enfant
 
POUSSINES:
  1. ROUSSEAU Mélissa
  2. KIMBERLY Judith  USSA
  3. BENSAID  Ines
 
POUSSINS:
  1. FOLLEZOU  Thanh  USSA
  2. PRINTEMPS  Charlie  USSA
  3. BRANCHEREAU Roman  USSA
 
BENJAMINES:
  1. KACHOU  Hind
  2. MADANE Intisar USSA
  3. LARABI Doriane  USSA
 
BENJAMINS:
  1. CHOUERNAL  Yanis
  2. OFFREDO  Eliot  USSA
  3. ELKABIR  Medi
 
MINIMES  F:
  1. BINET  Mallion
  2. GUEZO  Emma
 
MINIMES M:
  1. KHCHOU Samy
  2. JEAN Victor  USSA
  3. LICCIARDI  Enzo  USSA


4 commentaires

Commentaire de guigou posté le 08-06-2015 à 22:38:19

Merci Pierrot pour ce beau reportage... j'étais un peu pris par l'organisation, ça fait plaisir de vivre l’évènement à posteriori avec ton regard!
Dommage que des problèmes de micro nous aient empêchè de terminer les podiums comme il se devait, nous voulions remercier "Les Baskets Fumantes" pour leur déplacement en masse depuis St Saturnin et te laisser la parole pour évoquer tes,travaux sur le sport pour les diabétiques.

Commentaire de Elodie Type1 Team posté le 09-06-2015 à 10:19:08

Merci Pierre pour ce résumé. Effectivement il faisait chaud. Je n'ai pas trop souffert, car j'étais loin de mon rythme habituel (du coup je ne suis pas passée loin de l'hypoglycémie), mais ma copine qui n'avait jamais couru 10 km a eu vraiment du mal. Super orga comme d'habitude à Sete. (je regrette juste l'absence d'une consigne, tout le monde ne vient pas en voiture...mais ce n'est vraiment qu'un détail)

Et contente d'avoir fait ta connaissance pour de vrai...les réseaux sociaux c'est bien, mais quand on se voit en vrai c'est mieux !

Take Care,

Elodie

Commentaire de pierrot34 posté le 09-06-2015 à 11:38:12

Merci pour ta suggestion Elodie. L'USSA demande critiques et suggestions pour leur bilan. je saurai leur faire part de ta remarque justifiée.Côté diabète tu ne m'étonnes pas.Pour moi, la marche "pépère" de retraité creuse beaucoup plus ma glycémie qu'un marathon! Alors, va savoir....

Commentaire de Elodie Type1 Team posté le 09-06-2015 à 14:58:55

oui, en principe pour un 10km (record à 44:17, mais j'aimerais l'améliorer encore un peu si c'est possible), ma glycémie monte au plafond ! là, elle est descendue en flèche (comme quand j'accompagne mon homme en vélo sur les sorties longues...30 kil en vélo à 14 à l'heure, rien de tel pour friser le coma !)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran