Récit de la course : Trail de la Fontaine des Ânes - 16.4 km 2015, par Gogo_Gobiox2

L'auteur : Gogo_Gobiox2

La course : Trail de la Fontaine des Ânes - 16.4 km

Date : 7/6/2015

Lieu : Rivolet (Rhône)

Affichage : 719 vues

Distance : 16.4km

Matos : Mizuno Kazan
Ceinture porte bidon 50 cL
2 gels

Objectif : Faire un temps

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un vrai p'tit bourricot !

Prologue - Contexte de course

J'apprends l'existence de ce trail lors du LUT. Je m'étais inscrit au trail urbain de 13km pour développer ma vitesse. Mon objectif principal reste de s'approcher des 3 heures lors de la Nuit des Cabornes, course sur laquelle je m'alignerai pour la troisième fois. 


13 km au LUT, 16,4 au trail de la fontaine des ânes, puis 25 km en Juillet pour atteindre les 26 début septembre. Je laisse la place à une autre inscription surprise de dernière minute !

Je suis plutot en bonne condition physique en ce moment mais je manque cruellement d'expérience. Je pars souvent trop vite et me met dans le rouge, puis bloque physiquement et mentalement sur les fins de course où je me fais souvent rattraper.

Je me fixe comme objectifs pour cette course des points facile à mesurer :

- Ne pas partir trop vite, pouvoir courir tranquillement la première montée sans puiser au niveau respiratoire et cardiaque

- Courir dans toutes les montées

- Courir ces 16,4 km en 1h30

- Prendre du plaisir !

 

Récit de la course

Levé vers 6h30, j'ai du mal à me bouger, mais la route jusqu'au Beaujolais est belle et tranquille. J'arrive à Rivolet, théâtre de cette matinée sportive, le parking est vraiment à côté du départ et ça c'est top, retrait de dossard et passage à la consigne, les bénévoles sont au top et l'esprit trail règne ici en maître.

Premier couac, je pensais que le départ était à 9h30 ! En fait, c'est à 9h ! Je regarde ma montre : 8h25 ! Mince ! Je comptais vraiment sur des étirements et échauffements d'avant course pour me sentir bien. Dommage de m'imposer ce stress évitable. Je m'étire plus rapidement que prévu, et je me mets dans mon échauffement, en n'oubliant pas quelques montées pour faire monter un peu le coeur.

Je me positionne sur la ligne de départ à 5min de ce dernier, en milieu de peloton, et c'est parti !

600 mètres de ligne droite, ne surtout pas se cramer. Pour ça, j'ai mis ma ceinture cardiaque et m'impose de rester entre 160 et 165. Je me rends compte qu'a cette fréquence, ma vitesse est encore belle et je double pas mal de monde sans me mettre dans le rouge. Première belle montée à plus de 10% se présente, je me laisse monter jusqu'à 180 mais pas plus ! Idéal à 175. Et en respectant cela, je monte tranquillement, de manière régulière et double encore pas mal de monde, presque malgré moi. Au bout de 2 km de course certains partis trop vite explosent déjà, et je garde cette image en tête, cet inexpérience qui m'a fait exploser aussi quelques mois plus tot lors du LUT.

Ca y est, le peleton s'étire et je vois un groupe de 10 coureurs devant moi que je veux garder en ligne de mire. Je progresse à bonne vitesse sans me douter que je devais être dans les 30 premiers de course à ce moment là.
J'effectue toutes les montées en courant à rythme régulier, un vrai p'tit bourricot ! J'arrive au niveau de celui qui finira premier Espoir masculin, et il me dépose littéralement dans une descente. A nous deux, on fait la paire, il se met dans mon rythme dans les montées, et je me mets dans son sillage lors des descentes, qui ne sont pas mon fort.

Arrivé au 10ème kilomètre, je sais qu'il ne reste plus que de la descente, j'oublie qu'il me reste presque 7 kms. Je me sens bien et me dis que l'objectif principal est maintenant de suivre cet espoir et de ne pas me faire rattraper par d'autres coureurs. Ca fonctionne très bien sur 2-3 kms. Arrivé vers le 13ème kilomètre il reste quelques petites montées, sur 100 à 400 mètres suivant les montées. Je garde un bon rythme mais l'espoir avec qui je faisais la paire craque. Dommage. Je me retrouve seul, un peu sans repère, et je vois que je ralentis. Je n'ai pas la lucidité de reprendre un gel et de boire, ça me coutera la fin de course. J'ai l'impression que ça y est quoi, ça va bien finir ! Et là, on m'annonce un peu moins de 4 km. Coup de massue je repars beaucoup plus lentement.

Je me fais doubler petit à petit par une dizaine de personnes. A 800 mètres de l'arrivée, une féminine me dépose, tout en souplesse, je me rends compte que je ne suis pas relaché depuis longtemps. Ca fait presque 5km que je me chope un début de crampe au fessier droit, et que je suis en mode : j'en ai marre, j'ai envie que ça termine. J'arrive dans la dernière ligne droite et profite, mon objectif des 1h30 s'est envolé sur ces derniers kilomètres mais la course reste belle.

J'en termine en 1h34 tout pile, 50 ème au scratch, une perf pas trop dégueu pour le débutant que je suis.



                                                                                                         Bilan



Sans expérience, j'ai enfin réussi à ne pas exploser au début grace à ma ceinture cardiaque. Précieuse alliée dont je vais me servir le plus longtemps possible.
Mon point fort et sans nul doute les montées, où je double du monde sans me mettre dans le rouge. Il faut que je continue l'entrainement (avouons-le chiant) de foncier. 

Les descentes sont à travailler de toute urgence et mon alimentation est à parfaire, car il est évident que je loupe ces 1h30 à cause de ces deux facteurs.

Ce trail est vraiment une course que je vous recommanderais pour l'esprit trail évident qui s'en dégage. Des bénévoles vraiment au top, et des coureurs vraiment sport. Des encouragements, des discussions qui font presque de ce sport un sport collectif par moments !

A bientôt sur les sentiers !

Tintin. 

2 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 08-06-2015 à 15:34:58

Perf pas trop dégueu, je confirme ! bravo Tintin.

pour le foncier, c'est facile, il suffit de courir. Viens donc faire des off avec nous tu vas courir 3 heures sans t'en rendre compte.

Commentaire de Gogo_Gobiox2 posté le 09-06-2015 à 11:49:46

Merci Laurent !

Volontiers mais le temps presse, je pars sur Paris fin juin !

Motivé pour un off quand il s'organisera !

Quent.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran