Récit de la course : Cross de l'Amitié - 15 km 2015, par El Tamanoir

L'auteur : El Tamanoir

La course : Cross de l'Amitié - 15 km

Date : 3/5/2015

Lieu : Le Champ Pres Froges (Isère)

Affichage : 449 vues

Distance : 15km

Matos : Mon appareil photo Sony 2 Mp

Objectif : Se dépenser

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Joyeux anniversaire !

Dimanche dernier, j’étais invité à Champs près Froges pour les 20 ans du Cross de l’Amitié. J’avais trouvé l’invitation page 17 du calendrier des courses Hors Stade, et il n’a pas fallu longtemps à l’Ignoble pour me convaincre d’y participer…

Malgré la pluie fine qui tombait ce jour-là, le parking réservé aux invités était déjà plein, signe avant-coureur que l’après-course allait être réussie….
 
Après avoir présenté mon invitation à l'accueil, je me suis vu remettre un rectangle de papier avec un numéro dessus à la place de la traditionnelle carte de visite avec le prénom.

Vous l’avez compris, c’était le premier jeu de la journée. Afin que les invités fassent connaissance, il fallait trouver le prénom des autres participants et le relier à leur numéro de dossard. Je remplissais vite ma grille avec toutes les connaissances croisées devant la mairie : l’Ignoble, Nath, Eric, Claire,  Isma le Matheysin,  David des Châtaignes, le Grand Serge, Polo, Claude du Spiridon, Bernard the Creqs, David, Denis et Sandrine de Brié,  Damien de Vaulnaveys, Nico de Chamrousse, et naturellement Michel Riondet, invité d’honneur.


J’allais aborder les autres convives quand déjà la deuxième activité nous rassemblait devant une arche : un grand concours photos dans la montagne ! L’ensemble des invités relevait le défi avec enthousiasme et se répartissait sur deux parcours, un de 15 Km, l’autre de 8 Km.


Les artistes photographes en pleine concentration (enfin presque tous)

Ni une ni deux, je m’aligne sur le parcours du 15 Km, et le départ est donné simultanément pour tous les photographes. A ma grande surprise, les invités se mettent alors à courir, sans doute pour être les premiers à trouver les meilleures prises de vue.

Je me mets donc également au trot à la recherche du cliché parfait….

Dans le flot de photographes, je rejoins Bernard sur la route, puis très rapidement les choses sérieuses commencent avec de la bonne montée dans les sentiers. 
 
Chose incroyable, je passe alors devant Isma que je retrouve d'habitude à l'arrivée, mais pas de chance pour lui sa batterie était seulement à moitié chargée aujourd’hui…


On dirait qu'ça te gêne de marcher dans la boue...

On rejoint alors Hurtières, et on continue sur une petite route de montagne bucolique en direction des Adrets.


En face, ça courra aussi à la rentrée...


Je croise alors à nouveau Nico, venu aujourd’hui en supporter (il avait oublié son appareil photo), mais déjà arrivé en haut avant tout le monde.

Peu de temps après, on attaque la montée ultime. La vitesse de déplacement en prend un coup, et l’instant est donc propice pour un nouveau cliché…


Avec celle là je me dis alors que j'ai peut-être une chance....

Coup de bol, je me retrouve dans un petit groupe avec 2 autres invités, dont 1 fort en montée. Je m'accroche donc à lui en discutant de tout et de rien (hhhhh,  pfffffff, hhhhhhh), encouragés tout au long du parcours par des hôtes prévenants, nous offrant eau, oranges, et moultes applaudissements.

 Arrivés au point culminant, on attaque la deuxième partie du parcours, soit plus de 500m de déniv négatif. On est tous pressés de rejoindre l’apéro, alors plus de pause photos, et grosse cavalcade en essayant de ne pas y laisser une cheville.

Je fausse lâchement compagnie à mon ami grimpeur, et rattrape deux autres invités dans la descente finale, en lâchant les freins autant que possible.

Un dernier petit bout de route et l’arche nous accueille enfin. Je sprinte dans les derniers mètres, impatient de remettre mes photos au jury.

En attendant les délibérations, tous les invités se retrouvent à l’abri sous un chapiteau. Par pur hasard, je me retrouve sous celui du bar, rejoint bien vite par le reste de la bande. Les discours de remerciement s’enchainent au même rythme que les kirs, jusqu’à la proclamation des résultats.


Les gagnants incontestables du trophée par équipe


 Ambiance de folie quand tous les V2 et V3 de la bande sont appelés les uns après les autres, et récompensés par une coupe ou une médaille. Eric et Claire, qui se sont lancés dans la photographie depuis peu, obtiennent également un prix sur le 8 Km (alors qu’Eric, en tête au sommet, avait attendu les autres invités au ravitaillement du sommet pour trinquer...).
Ils sont d’ailleurs tous deux félicités par Bernard qui leur prédit un bel avenir artistique, fin détecteur de talents qu’il est.

Un grand tirage au sort permet à de nombreux invités de recevoir des lots très sympa.

C’est alors que la réception commençe vraiment, et tout le monde se dirige vers le buffet, transplanté cette année dans la mairie à cause du temps capricieux.

J’ai l’impression d’entrer dans un palais magnifique, mélange de caverne d’Ali Baba et de maison de Hansel et Gretel (sans la sorcière).

Des centaines de petits fours, des myriades de compositions culinaires sophistiquées, des valses de plats tous plus chargés les uns que les autres… J’en suis étourdi et ne sais pas quoi gouter en premier… Les hôtes assurent le service avec gentillesse et sans chichis. On continue à faire la connaissance de nouveaux convives tout en faisant honneur au kir.

 

En réalité c'était encore mieux que ça...

Oubliée la pluie, oublié le concours photos, on est juste bien, un instant d’authenticité et de convivialité purs, partagé entre amis et nouvelles connaissances.

L’après-midi bien entamé, je rentre chez moi (bien entamé aussi), conscient d’avoir goûté à un moment unique de bonheur simple….

Vous l’avez compris, le cross de l’amitié est un monument dans les courses de l’Isère.
Bravo à toute l’équipe d’organisation et aux bénévoles qui ont su préserver cet événement magique au fil des ans, et longue vie à lui !

4 commentaires

Commentaire de Albacor38 posté le 08-05-2015 à 21:39:17

Le monument des courses dans l'Isère c'est aussi toi Tamanoir qui nous ravis à chaque fois de superbes récit ! ;)

PS : Il est grand temps de trouver un pseudo Kikouresque à Eric et Claire : inconstestablement 2 champions en devenir.

Le tableau du bureau a beau se noircir de suggestions plus ou moins farfelues l'inspiration ne vient pas : Je compte sur toi pour trouver la proposition qui fait mouche.. (Non non Drosophile ça le fait pas ... quoi que ... ;)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 08-05-2015 à 22:33:05

Il est rigolo le nain sur la photo !

Commentaire de Albacor38 posté le 08-05-2015 à 22:38:20

Il parait que sa copine l'appelle "Passe Partout"...
(...)
Ok ok je sors

Commentaire de bitovent posté le 09-05-2015 à 00:19:45

la jalousie,ça mène a rien.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran